NauticNews Logo

A bord de Moonbeam IV

09/2006 –

Moonbeam IV : Le plaisir intense.

La météo est parfaite pour Moonbeam IV lors de la première régate des Voiles d’Antibes. Dans la nuit il a neigé sur les Alpes. Mais un grand soleil illumine désormais la baie et le vent, installé au Sud/Est, souffle à 15 nœuds. Ce jeudi 1er juin 2006, à bord, 20 paires de bras s’activent. Même si cinq de plus n’auraient pas constitué un luxe. Car hisser toutes les lourdes voiles n’est pas une mince affaire. Et quand cette éprouvante entreprise est enfin réalisée, les manœuvres s’enchaînent. Grâce à une coque fine de 32 mètres, Moonbeam IV vire facilement. Et malgré ses 70 tonnes, il reprend rapidement sa vitesse. Ainsi, c’est à pratiquement 9 nœuds au près, que le voilier déboule entre Marina-Baie-des-anges et Antibes.

Puissant, épuisant.

Cette année, Moonbeam IV est redevenu compétitif. Durant son hivernage en Tunisie, le revêtement de cuivre qui protégeait sa coque mais gênait considérablement la glisse, a été retiré. 10 tonnes de plomb ont été disposées dans les fonds. Les 50% de lest ainsi rajoutés ont permis d’abaisser la ligne de flottaison de 12 cm. « Ce n’est plus le même bateau » explique avec enthousiasme Philippe Lechevalier, son skipper. Désormais il est possible de conserver les 500m² de toile même lorsque les conditions se musclent. Et ce jeudi 1er juin, c’est avec tout dessus que Moonbeam IV fend la mer turquoise sur fond d’Alpes enneigées. Par 30 degrés de gîte, le pont sous le vent est constamment balayé par l’écume. Mais pas le temps de savourer et de se laisser griser par les sensations. L’équipage s’affaire sur les écoutes tendues comme des cordes à violon. Chaque virement nécessite les efforts de tous les équipiers. Quant aux empannages, il ne faut pas moins de 7 personnes à l’écoute de grand voile, afin de faire passer en douceur la bôme de plus de 15 mètres de long.

Course contre le temps.

Les efforts et les frissons vont durer deux bonnes heures. Lors de cette première régate des Voiles d’Antibes, Moonbeam IV parviendra à devancer Bona Fide de quelques minutes, mais sera classé second en temps compensé. Le retard pris dés le début de la course ayant été trop pénalisant. Ce faux départ dont il a été victime aujourd’hui, est à l’image de son lancement en 1914. En effet, à peine sorti du chantier Fairlie (Ecosse) de William Fife, la première guerre mondiale éclate. Et ce n’est qu’en 1920 que ce Gaff Cutter de 105 pieds participera à ses premières régates. Cette année-là, il remportera la première King’s Cup d’après guerre. Exploit qu’il rééditera en 1923 en dominant les célèbres Brittania et Terpsichore, rebaptisé plus tard Lulworth. Depuis Moonbeam IV a changé plusieurs fois de mains. Ses propriétaires actuels le possèdent depuis 1995. En 1998, ils ont entrepris une restauration profonde et de qualité. Ils ont ensuite rejoint le circuit des régates méditerranéennes en proposant le voilier en charter.

Il est mené depuis 1 an par Philippe Lechevalier, secondé par Cyrille, Clara l’hôtesse et Frédéric et Florian les marins. Cet équipage dynamique offre aux passagers, ou équipiers, la possibilité de passer un moment unique. Comme l’est à tout point de vue Moonbeam IV.

Fiche Technique sur NauticNews.com de Moonbeam IV

Tags sur NauticNews.com : Moonbeam IVYacht ClassiqueVoiles d’AntibesRégates ClassiquesSite de Moonbeam IV

Photos: A.Picot

– NG –

3 Commentaires

  1. Youssef Asaas 8 octobre 2008 à 16 h 59 min

    Bonjours,
    Rien de special, seulement que j’ai vu le programme Thalassa vendredi dernier, et la j’ai pu admirer le BEAU voilier que vous possedez.
    je vous tire chapeau. Et dites a la Dame qu’elle a fait bien tres bien de ne pas le vendre.
    C’est un des plus beaux VOILIERS que j’ai vu
    Bonne mer

  2. pichon eric 12 octobre 2008 à 16 h 59 min

    bonjour,

    en regardant Thalassa j’ai pu decouvrir moonbean bateau magnifique!!! et sur ce bateau j’ai reconnu christophe avec qui j’ai travaille il y a une vingtaine d’annee a l’ile de re ( La Bazenne). je voulais simplement le saluer et lui dire que je vis maintenant a koh samui ( THAILAND) DONC CHRISTOHE si tu recois ce message comme dit georges

    BON VENT A BIENTOT PEUT ETRE

    ERIC
    PS SI TU AS DU TEMPS DE LIBRE TU ES LE BIENVENU

  3. PhilOcean 6 décembre 2008 à 0 h 15 min

    Bonsoir,

    Youssef, comme toi j’ai vu Thalassa!… Le beau voilier dont il est question dans le reportage appartient à la Dame (normande) n’est pas le IV, mais Moonbeam of Life – troisième de la génération des Moonbeam (plan Fife) dont la propriétaire a été interwievée. Le Moonbeam IV (sur lequel j’ai couru une régate à l’occasion des R. Royales 2008 à Cannes) est le dernier de cette série. C’est d’ailleurs le plus grand. Les propriétaires sont de la Gironde.

    Les 2 voiliers partagent un stand au Salon Nautique 2008 à Paris. Comme toi, j’apprécie ce magnifique voiliers pour lequel j’ai un coup de coeur.

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

3 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.