NauticNews Logo

Sealine F42 : Flybridge clés en main


Un flybridge hors norme se rajoute à la gamme F series du chantier britannique Sealine. Une longueur de 13,60m, une largeur de 4,48m, carène élégante et beaucoup de caractère, la nouvelle Sealine F42 est au complet pour une escapade en famille ou entre amis.

La F42 fut lancée en simultané à Southampton et à Cannes en septembre 2010. Cette nouvelle version concentre volume, flexibilité et ergonomie. Sealine n’en est pas à son premier coup d’essai. Cependant, la nouvelle version se positionne en best-seller parmi les flybridges du catalogue du chantier britannique. Le designer maison Richard Crocker en a même fait une base pour la F46 qui couronne la gamme F series. Comparée à la F42/5, la nouvelle version gagne en largeur (4,48m au lieu de 4,21m) et en manœuvrabilité grâce au joystick IPS. La carène est très glamour mais aussi sportive pour apporter de belles émotions au invités. Selon nos confrères de Bateaux Essais, elle se distingue notamment par une excellente tenue de cap dans le clapot avec un angle de gîte acceptable jusqu’à 15 nœuds. Ensuite, on appréciera le système de trim… Avec deux moteurs Volvo Penta IPS de 370 CV, le bateau démarre doucement. Qu’importe : en 20 secondes environ, on approche les 30 nœuds ! Le relevé de Bateaux Essais montre une performance de 6,3 nœuds à 1000 tr/min, 11 nœuds à 2000 tr/min et de 29,5 nœuds à 3500 tr/min. Niveau conso, on est à 7,8 l à 1000 tr/min, 59 l à 2000 tr/min et à 162 l à 3500 tr/min. Selon la même source, la F42 ne se cabre pas en phase de déjaugeage, affichant une assiette stable au-delà de 20 nœuds, et réfléchit les embruns protégeant ainsi le pont avant. Grâce au joystick, les manœuvres au port sont un jeu d’enfant. Clairement, ce flybridge nouvelle génération appartient à la catégorie luxe.

Esprit lounge

Pour commencer, l’immense plage de bain de 0,86m (ou 1,50m en option) accueille les invités. Sa confortable banquette en L intègre un joystick de commande optionnel dans l’un des accoudoirs. On y trouve aussi un barbecue et un réfrigérateur à tribord, particulièrement pratiques pour déjeuner en plein-air. La salle des machines est accessible par une ouverture des planchers via une petite échelle. Pour assurer une sécurité et une facilité des déplacements, les passavants sont larges. A l’étrave, un grand bain de soleil peut être rajouté. En attendant, la baie à mouillage cache un gindeau électrique et le davier d’une Delta de 20 kg avec 40 m de chaîne. L’accès au flybridge se fait par un large escalier à bâbord. Il mène à l’immense carré et aux banquettes convertibles en bains de soleil. A nouveau, la F42 offre de nombreux rangements, y compris un compartiment à réfrigérateur d’appoint, vendu en option. L’assise du poste de pilotage est confortable, avec sa manette, son joystick, ses instruments bien lisibles, son vide poche et son porte verres à proximité.

Ludique et bien pensé

Arrivé à la timonerie, on trouve un beau carré dans les tons clairs, bercé par la limier des grandes fenêtres. Les maître-mots de cet espace ? Modularité et volume. La hauteur sous barrots est appréciable, avec ses 1,90 m maximum. La banquette est flexible et accueille huit personnes à table. Une grande couchette double peut même être installée, en convertissant les banquettes et la table. Bien entendu, chacun des sièges abrite de profonds rangements. Le deuxième poste de pilotage est surélevé pour profiter d’une vue panoramique. Les rails coulissants du fauteuil permettent de régler la distance de la barre, celle-ci étant également réglable en hauteur. Notons que le traceur et le joystick sont livrés en standard, chose rare sur le marché. Toute comme cette belle cuisine, située en contre-bas et contenant un grand réfrigérateur de 50 l, des placards et autres rangements dont ceux cachés sous les planchers. Passé la cuisine, on pénètre dans la cabine d’invités arrière, dotée de trois lits simples. Les deux lits mitoyens peuvent être rapprochés pour constituer un vrai lit double. En outre, les cabinets de toilette et les WC sont séparés par une porte coulissante. Doté de son propre cabinet de toilette avec douche, la cabine du propriétaire se situé à l’avant. Elle comprend également de nombreux placards et une grande penderie. Cerise sur le gâteau, toute la sellerie et l’habillage en noisetier véritable sont livrés en standard. Pour ce type de prestations, le prix de la F42, avec deux Volvo Penta IPS de 370 CV paraît raisonnable. En France, on démarre à 458 650 euros TTC.

Fiche Technique de Sealine F42

Toute la gamme Sealine

Tags : SealineRichard CrockerCannesSouthamptonFlybridge

Crédit Photos : Sealine

-KL-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

4 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.