NauticNews Logo

Extreme Sailing Series: Acte 6 – 2ème victoire pour The Wave, Muscat et belle 2nd place pour Groupe Edmond de Rothschild

Après une première victoire dans l’Act 5 à Cowes au Royaume-Uni, l’équipe de Leigh McMillan sur The Wave, Muscat remporte sa deuxième épreuve consécutive dans l’Act 6 des Extreme Sailing Series™ à Trapani. Ce sixième acte fut particulièrement disputé avec un total de 34 manches courues et une différence de seulement 9 points entre le vainqueur The Wave, Muscat (283 points) et le second, Groupe Edmond de Rothschild (274 points), et six premières équipes qui se tiennent en 26 points. Luna Rossa, 4e à Trapani, pointe désormais en tête du classement général, 1 petit point devant Groupe Edmond de Rothschild.

Les manches du jour se sont courues dans des conditions exceptionnelles avec plus de 17 nœuds de vent sur le plan d’eau et une ligne d’arrivée mouillée à quelques mètres seulement d’un public très enthousiaste face au spectacle offert par la flotte des Extreme 40. Parmi les grands moments de la journée, on se souviendra de l’arrivée de la quatrième manche, lorsque Red Bull Extreme Sailing, Groupe Edmond de Rothschild et Luna Rossa ont tous trois déboulé vers la ligne sous gennaker et sur une coque, pour tenter de décrocher la victoire. Après un dernier empannage très serré, c’est finalement Roman Hagara sur Red Bull Extreme Sailing qui l’a emporté en plongeant vers l’intérieur pour ensuite franchir la ligne juste devant l’équipe de Pierre Pennec. Une arrivée incroyable qui fait toute la réputation des Extreme Sailing Series et de son format ‘Stade’.

Au départ de la toute dernière manche, comptant double, quatre bateaux avaient encore une chance de s’imposer dans cette épreuve italienne. Malgré la victoire de Red Bull Extreme Sailing, c’est l’équipe de Leigh McMillan qui décroche le titre grâce à sa deuxième place. « Cette semaine fut la plus difficile depuis le début de la saison et l’une des plus difficiles de toute ma carrière d’ailleurs », confie Leigh McMillan. « Tous les jours nous nous sommes battus pour essayer de faire de belles manches. Nous sommes vraiment heureux d’avoir gagné ici à Trapani et de signer une deuxième victoire consécutive. Je pensais que cette victoire reviendrait à Alinghi ou à Oman Air. Alinghi a fait un très bon début de régate et Oman Air a vraiment bien navigué toute la semaine. C’est formidable d’avoir réussi à battre ces deux équipes très compétitives ».

Les Français de Groupe Edmond de Rothschild n’ont cessé de progresser tout au long de cette épreuve, qui s’achève sur une jolie seconde place, malgré un début d’épreuve un peu difficile. « Nous finissons deuxièmes à peu de points du premier et ce en enregistrant deux premières journées assez moyennes en termes de résultats », explique Pierre Pennec. « Pour la suite, c’est un très bon signe de conclure ainsi car cela veut dire que nous avons encore une bonne marge de progression. Nous revenons de loin après le Grand Prix de Cowes. Surtout moi dans la tête car notre contre-performance là-bas a été dure à digérer. C’était un peu un combat avec moi-même de revenir ici et mettre de côté la déception et l’amertume. L’émotion que je ressens ce soir avec cette deuxième place est à la hauteur de la tension que nous avons connue sur l’eau durant les cinq jours de compétition ».

A la barre d’Oman Air, Ben Ainslie prouve une fois de plus qu’il apprend très vite, avec d’excellents résultats toute l’après midi et une seule fausse note au départ de la dernière manche. « Nous devons encore progresser sur plusieurs points et je continue d’apprendre », avoue Ben Ainslie. « Les gars font du très bon boulot à bord et ils m’aident beaucoup. C’est génial d’être dans le top trois pour ma première épreuve ».

Pour les Italiens de Luna Rossa, grands favoris ici à Trapani, l’Act 6 ne s’est pas conclu de la manière escomptée. Leur skipper Max Sirena, ne cache pas sa déception. « Il faut faire avec. Nous allons passer la semaine à venir à travailler ce qui n’a pas marché et ce que nous pouvons améliorer ». L’équipe de Luna Rossa n’a toutefois pas à rougir de sa performance compte tenu des écarts si faibles entre les six premiers du classement.

L’équipe suisse d’Alinghi, qui avait pourtant mené l’Act 6 lors des deux premières journées, a été impliquée dans une collision lors l’avant-dernière manche aujourd’hui, entraînant de sérieux dégâts à l’arrière de la coque. Elle obtient toutefois réparation et  conserve sa sixième place au classement général.

Prochaine épreuve à Nice du 28 septembre au 2 octobre pour l’Act 7 des Extreme Sailing Series, avec le retour d’Artemis Racing et la présence d’un équipage français à bord de Team Extreme, sous les couleurs de la ville de Nice, avec Jean-Pierre Dick à la barre.

Extreme Sailing Series 2011
Classement Général après 6 Acts
Position / Equipes / Points

  1. Luna Rossa 51 points
  2. Groupe Edmond de Rothschild 50 points
  3. The Wave, Muscat 49 points
  4. Emirates Team New Zealand 49 points
  5. Red Bull Extreme Sailing 43 points
  6. Alinghi 39 points
  7. Artemis Racing 38 points
  8. Oman Air 31 points
  9. Team GAC Pindar 17 points
  10. Niceforyou 15 points
  11. Team Extreme 13 points

Crédit Photo: © Lloyd Images

Tags sur NauticNews: Extreme Sailing SeriesExtreme 40

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

12 − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.