NauticNews Logo

Volvo Ocean Race: Groupama vient d’arriver au Brésil

Groupama 4 termine 3ème de la 5ème étape, Nouvelle Zélande-Brésil.

Heure d’arrivée de Groupama 4 à Itajai (Brésil) : 15h 58mn 45s (HF) mardi 10 avril

23 jours 12h 58mn 45s après le coup d’envoi de la 5ème étape (10Vème manche de la Volvo Ocean Race 2011-12), Groupama 4 a franchi la ligne d’arrivée d’Itajai à 15h 58mn 45s (HF) après-midi en 3ème position après une course pleine de rebondissements. L’équipage tricolore empoche 20 points.

Après une épique fin de parcours, suite à un démâtage mercredi dernier alors qu’ils menaient la flotte devant Puma à 650 milles de l’arrivée au Brésil, Franck Cammas et ses  hommes d’équipage sauvent ainsi leur 2ème place au général provisoire.

Au prix de leurs efforts et de leur ténacité de ces derniers jours, les Français gardent aussi tout leur potentiel pour menacer la suprématie des Espagnol de Telefonica dans cette 11ème édition, même si le démâtage vient mettre un bémol provisoire à leurs ambitions.

Heureusement proche des côtes de l’Uruguay, au moment de l’avarie, Franck Cammas a rapidement opté pour l’option « finir la course à tout prix » afin de prendre des points.

Après une escale de moins de 48 heures à Punta del Este, avec le bonne volonté de fans locaux, l’équipage et son shore crew ont réussi à mettre en place un gréement de fortune en récupérant la partie haute du mât cassé en deux et y adapter un modeste mais efficace plan de voilure équivalent à 3 ris, trinquette.

Grâce à une météo favorable composée de vents portants/reaching de faible intensité sur la majeur partie des 650 milles à parcourir, Groupama 4 a pu sans emcombre reprendre sa course samedi à 7h (HF) en équipage réduit… soit quelques 10h 9mn après que Puma ait franchi la ligne en vainqueur, suivi à 12mn 38 s par Telefonica.

Groupama 4 aura mis 33 heures pour venir à bout des 650 derniers milles de cette étape de 6 700 milles entre la Nouvelle-Zélande et le Brésil.

Sur le blog du site de la course, ouvert pendant la dernière heure de course de Groupama 4, les messages des supporteurs de Français affluent :

« C’est grand et c’est énorme, repartir, retrouver l’envie et terminer ainsi …belle leçon de courage et d’humilité. Chapeau bas messieurs de Groupama 4, le rêve continue, la course aussi,… »

« BRAVO à l’équipage de Groupama 4. Belle pugnacité ! Allez les gars, la victoire peut encore être à vous !

En effet, bien que la flotte ait déjà parcouru plus de 70 % des 39 000 milles de cette édition 2011-12, il reste encore presque la moitié des points à conquérir au cours des 9 prochaines manches : 4 étapes et 5 Port Races. Avant le terme de la course à Galway le 7 juillet prochain. C’est donc autant d’opportunités pour l’équipe menée par Franck Cammas de montrer qu’ils ont sous le pied.

Le 4ème et dernier bateau encore en course attendu à Itajai est CAMPER with Emirates Team New Zealand qui est à moins de 200 milles du passage du Horn après une escale de 4 jours dans le sud du Chili, à Puerto Mountt pour réparer ses problèmes de structures.

Les Néo-Zélandais ne devraient pas arriver à Itajai avant une semaine ce qui leur laissera peu de temps pour se préparer pour la prochaine épreuve, l’In-Port Race brésilienne du samedi 21 avril.

Mais s’ils finissent cette étape, Chris Nicholson et ses hommes prendront 15 points et sauveront – avec un total de 119 points – leur 3ème place au général provisoire des appétits de plus en plus insatiables des Américains de Puma, grands vainqueurs de cette 5ème étape entre Auckland et Itajai et qui possèdent désormais 113 points dans leur escarcelle.

Une victoire française à portée de main qui s’envole

Partis le dimanche 18 mars dernier d’Auckland en Nouvelle-Zélande, Groupama 4 était, avec Puma, les deux bateaux sortis à peu près indemnes des fureurs du Pacifique Sud.

Le 30 mars, les Français doublaient en tête cap Horn, devançant Puma de quelques longueurs.

A ce moment-là, les concurrents à l’arrière faisaient face à des problématiques divers. Abandons purs et simples pour Sanya et Abu Dhabi, arrêt au stand pour Camper (4 jours) et Telefonica (17h).

Malgré la remontée spectaculaire de Telefonica qui bénéficait d’un système météo très favorable pour recoler au duo de tête, la victoire semblait devoir se jouer entre les Américains et les Français de Franck Cammas.

Mercedi, 4 avril, le sort en décidait autrement et alors que Franck et ses hommes avaient réussi à creuser un faible écart à leur avantage d’une petite dizaine de mille, le mât de Groupama 4 s’est cassé en deux.

Après inspection des dégâts, une fois au ponton à Punta del Este, Franck  Cammas décide de jouer la carte ‘gréement de fortune’ et boucler l’étape en course au plus vite.

Ils mettront 33 heures à boucler les 650 milles de cette fin de parcours.

Classement général provisoire après 9 manches : 4 étapes océaniques et 5 In-Port.

  1. Telefonica (Ike Martinez) : 1+30+6+29+2+27+6+20+1 = 122 points
  2. Groupama 4 (Franck Camas) : 2+20+2+18+5+24+2+30+4 = 107 points
  3. Camper (Chris Nicholson) : 4+25+5+24+4+18+3+15+6 = 104 points
  4. Puma (Ken Read) : 5+0+4+19+3+17+5+25+5 = 83 points
  5. Abu Dhabi (Ian Walker) : 6+0+3+10+6+14+4+10+2 = 55 points
  6. Sanya (Mike Anderson) : 3+0+1+5+2+5+1+5+3 = 25 points

Les scores des 9 précédentes manches  sur 19 manches

Victoires d’étape : Telefonica (E1,E2 et E3) et Groupama 4 (E4)

Victoires In-Port Race :  Abu Dhabi (Alicante) et (Abu Dhabi) – Telefonica (Cape Twon) et (Sanya) – Camper (Auckland)

Tag sur NauticNews: Volvo Ocean RaceFranck CammasGroupama 4

Crédit Photo: Yann Riou/Groupama Sailing Team/Volvo Ocean Race

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

un × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.