NauticNews Logo

JB Bernaz : Physiquement au top pour London 2012

Jean-Baptiste Bernaz Laser Delta Lloyd Regatta 2012 © Sander van der Borch

Jean-Baptiste Bernaz s’est classé 4ème des championnats d’Europe disputés à Hourtin. Après un début de compétition difficile, le laseriste de Sainte-Maxime a su se reprendre, notamment grâce à l’apport de son coach Lionel Pellegrino. Il a ensuite signé de belles finales avant d’échouer au pied du podium européen de l’épreuve remportée par l’Allemand Philip Buhl. Sitôt la compétition achevée, la dernière de sa préparation olympique, Jean-Baptiste Bernaz s’est projeté vers les Jeux. Après 3 jours passés avec l’équipe de France, le Varois retournera à Sainte Maxime pour achever sa préparation physique et effectué quelques navigations. L’objectif étant de tout mettre au point pour la compétition olympique débutant le 30 juillet et qui s’annonce plutôt physique en raison des conditions météorologiques attendues.

Une préparation individualisée.

Depuis son retour des Jeux de Pékin, et sa prometteuse 8ème place, Jean-Baptiste Bernaz s’est fixé comme objectif une médaille pour ceux de Londres. Pour y parvenir, il s’est constitué avec son coach Lionel Pellegrino une préparation totalement personnelle, notamment au niveau physique. « Nous avons effectué un gros travail sur la posture, le renforcement musculaire et le Cardio » explique Olivier Pauly, préparateur physique pour BFS Training et entraineur de l’Athletic Club de Cannes. « La voile est un sport très particulier avec des postures particulières. Dans le laser, ils sont ou bien assis ou au rappel ou à genoux. Avec son entraineur qui est très curieux et toujours à la recherche d’innovation et de méthodes peu conventionnelles, nous avons progressivement trouvé des solutions pas inintéressantes pour le Laser ». Ainsi, Jean-Baptiste a effectué beaucoup de travail de gainage, en mettant l’accent sur les situations mêlant stabilité et mobilité. Dans son bateau, il doit à tout moment combiner une importante amplitude de mouvements et une certaine adresse. Il doit tout autant s’occuper de son gainage que de son écoute. Grâce à Olivier Pauly, Jean-Baptiste a également eu accès aux nouvelles infrastructures du Country Club Sophia Antipolis. Dédiées aux sportifs de haut niveau, celles-ci ont permis au Varois de gagner du temps sur sa récupération et de travailler en profondeur. Cette préparation a d’ores et déjà porté ses fruits. Les retours des Kinés de l’équipe de France sont positifs, Jean-Baptiste ne ressent plus de douleur au dos, et son coach a remarqué qu’il avait progressé dans sa capacité à bouger dans le bateau tout en étant efficace, ce qui est l’un des secrets de la performance en Laser.

Les mots de Jean-Baptiste.

« Je suis plutôt satisfait de me classer 4ème aux championnats d’Europe. J’ai réalisé un bon début de régate mais j’ai connu un second jour difficile. Nous avons fait un bon bilan à mi-parcours avec mon coach Lionel Pellegrino, ce qui m’a permis de bien repartir et d’effectuer de bonnes finales. Il m’a juste manqué une manche pour monter sur le podium européen. Le bilan est bon mais nous avons encore beaucoup de choses à caler. Physiquement tout va bien, je n’ai plus de douleur au dos et mes
manches sont meilleures qu’en début de saison. Je sens que je monte en puissance et que je suis bien dans les clous de mon planning individualisé élaboré avec mon coach. Je suis plus que jamais confiant pour les Jeux ».

Tags sur NauticNews.com : Voile OlympiqueLaserJean-Baptiste Bernaz

Plus d’informations : Site de Jean-Baptiste Bernaz

Crédit photo : S. van der Borch / Delta Lloyd Regatta

-CP-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

5 + huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.