NauticNews Logo

Les premiers bords prometteurs du Dilong

Dilong sous voile Lissac Classic 20 nds crédit Philippe Folie-Dupart

Le Dilong a tiré ses premiers bords lors de la Lissac Classic de Noirmoutier. Par plus de 20 nœuds de vent, le nouveau voilier lancé par la société Focus Esprit de Légendes Yacht et le groupe Fauroux, a démontré ses qualités de tenue en mer, notamment sous spi. Elégant et équilibré, le Dilong N°1, Catleya, skippé par Paul Mckenzie a régulièrement dominé Pen Duick même si ce dayboat exprime tout son potentiel entre 5 et 15 nœuds de vent. S’inspirant de Tuiga, un célèbre plan Fife, Jacques Fauroux a porté à l’échelle d’un Dragon ce gréement aurique puissant. Après la Lissac Classic à laquelle l’architecte naval cannois a participé, il s’est déclaré très satisfait du comportement du bateau, très léger à la barre dés que toute la toile (Grand Voile, Flèche et Génois) peut être portée et très agréable au portant avec son spi asymétrique de 50 m².

Dilong Lissac Classic 2012 crédit Philippe Folie-Dupart

Le Dilong a donc réussi sa première sortie en régate. La veille de la course, sa présentation officielle avait eu lieu en présence du maire de Noirmoutier, Noël Faucher, et du président du Cercle de Voile du Bois de la Chaize Guy de Panafieu. Le nouveau dayboat d’inspiration classique a ainsi pu être dévoilé, et Jacques Fauroux a répondu à toutes les questions techniques, concernant notamment cette imposante voilure (50 m² au près et 80 m² au portant). La curiosité des navigateurs était d’autant plus éveillée que dans l’après-midi, Catleya a fait une sortie très remarquée dans le port de l’Herbaudière. Avec tout dessus et dans une brise avoisinant les 10 nœuds, le Dilong blanc a traversé avec élégance tout le port pour se rendre vers le large afin d’effectuer quelques réglages de voiles. Deux heures plus tard, le retour à quai s’est avéré encore plus magique. Tirant de nombreux bords, Paul Mckenzie a emmené sereinement le voilier jusqu’au ponton d’accueil. Le dépassant, il a fait enrouler le Foc et est parti au vent arrière, dans une belle accélération, jusque la limite de l’aire de grutage où il a viré avec célérité. Le Dilong s’est alors tout simplement retrouvé face au vent, parallèle à sa place. L’équipage n’a eu plus qu’à amarrer le voilier et affaler Flèche et GV, sous les regards admiratifs des participants de la Lissac Classic comme des promeneurs estivaux.

Bilan et programme

Les premières navigations du Dilong à Noirmoutier ont été grandement facilitées par Guy de Panafieu, président du CVBC organisant la Lissac Classic, Marie Bruley, chargée de la communication de l’Ile, et Eric Lebon, président de la classe Dragon française, venu en ami. Après cette régate, le Dilong se rend à la Baule pour les Voiles de Légendes où il sera rejoint par Highlander. Ce Dragon lancé en 1979 est le premier en bois moulé et également le premier à changer de gréement. Après quelques travaux d’entretien, cette coque historique va de nouveau pouvoir naviguer grâce à l’équipe de Focus Esprit de Légendes Yachts. Quant à l’adaptation au gréement aurique, elle ne nécessite aucune modification de structure. Les emplacements des cadènes et du mât ont été respectés et les efforts supplémentaires dus à l’augmentation de la surface de voilure, sont compensés par la diminution du poids du mât grâce à l’utilisation du carbone. Les deux Dilong se rendront ensuite à l’Ile aux Moines pour participer du 13 au 15 août au Festival de la Voile.

Fiche technique sur NauticNews.com du Dilong

Tags sur NauticNews.com : Yachts ClassiquesRégates Classiques

Crédits photos : Philippe Folie-Dupart

-CP-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

4 × un =