NauticNews Logo

Le Flying Phantom séduit Philippe Presti

Philippe Presti, entraîneur du vainqueur de la dernière Coupe de l’America, ORACLE TEAM USA, a rendu visite à Phantom international pour quelques séances de navigation volantes.

Philippe Presti
 » Le but de ma visite en Bretagne était d’essayer le Flying Phantom. Vous avez vu la dernière Coupe de l’América, nous avons foilé au près et au portant. Aujourd’hui, nous souhaitons explorer le vol sur de petits bateaux car cela peut beaucoup nous apporter pour la conception de notre futur bateau. Les deux jours de navigation ont été formidables. Avec jusqu’à 20 noeuds de vent et de la houle, c’était vraiment agréable, bien sûr, en plus de l’objectif principal de ma visite, j’ai pris beaucoup de plaisir.

Dans ma carrière, j’ai commencé avec des bateaux lents comme le Finn et j’apprécie vraiment les changements. La voile est un monde où lorsque vous changez de support vous changez de monde. Personnellement j’apprécie toujours la découverte de nouvelles choses, et voler est vraiment excitant.

Ce fut l’une des meilleures journées de navigation et l’une des plus passionnantes que j’ai eues depuis longtemps.

L’idée d’acheter des Flying Phantoms pour Oracle Team USA est de former nos marins à voler. En ce moment nous avons bien le bateau de la Coupe, et bien sûr nous pouvons voler avec l’ AC72. Cependant, il reste extrêmement difficile de le gérer en terme de logistique. À bord on retrouve le barreur, les régleurs et les wincheurs, mais peu d’entre eux sont impliqués dans la mécanique du vol et dans la façon de régler le bateau.

L’idée est donc de naviguer sur ces petits bateaux pour aider l’équipe à comprendre comment voler de façon stable et efficace. C’est pourquoi nous voulons utiliser ce bateau comme l’un de nos supports de formation. Je crois que nous allons encore apprendre beaucoup de choses au niveau de l’hydrodynamique et cela pourrait changer notre façon de penser notre futur catamaran.
La courbe d’apprentissage est si raide que nous ne sommes qu’au début du vol sur foils. Chaque mois nous découvrons de nouvelles idées ou de nouveaux comportements de sorte que le Flying Phantom nous aidera à comprendre comment mieux naviguer avec le bateau de la Coupe. »

Alex Udin
«Nous sommes très heureux d’avoir eu Philippe à notre base de Saint Lunaire pour ces deux jours. C’était très enrichissant de le faire naviguer et de recueillir ses commentaires sur le Flying Phantom. Il a beaucoup discuté avec l’équipe, et a su partager sa grande expérience de la compétition.

En plus, nous avons pu confronter nos visions sur l’avenir des catamarans à foils et leur impact sur l’avenir de la voile. Cela a conforté notre motivation pour développer la classe Flying Phantom en monotypie au travers d’événements spécifiques et pour fournir la possibilité aux jeunes marins d’accéder aux bateaux à foils dans un environnement compétitif et de haut niveau. »

Philippe Presti reprendra bientôt son rôle d’entraîneur avec ORACLE TEAM USA et aura bientôt deux Flying Phantoms pour le skipper Jimmy Spithill, le tacticien Tom Slingsby et le reste de l’équipe pour des séances d’entrainement à Sydney en Australie.

Crédit Photo : Pierrick Contin

Tags sur NauticNews : Flying Phantom, AC72, ORACLE TEAM USA

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

11 − 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.