NauticNews Logo

Extreme Sailing Series : Alinghi arrache la victoire à Saint-Pétersbourg

Après quatre jours de régate et 22 manches disputées à Saint-Pétersbourg, l’Act 4 des Extreme Sailing Series™ presented by Land Rover s’est cloturé par une ultime joute très disputée où cinq équipes pouvaient prétendre à une place sur le podium. Alinghi et The Wave, Muscat ont joué à la roulette russe pendant toute l’épreuve. Mais au départ de la dernière manche comptant double, les Omanais devaient finir avec sept bateaux d’avance sur les Suisses pour espérer l’emporter. Un exploit que les hommes de Leigh McMillan n’ont pas réussi à atteindre ce dimanche. Alors que la flotte est maintenant à mi-parcours dans ce circuit, Alinghi décroche son troisième Act de la saison. Son barreur Morgan Larson commence à voir plus loin : “C’est sympa d’accrocher une nouvelle victoire à notre tableau de chasse et de faire savoir que nous sommes ici pour tenter de gagner le titre sur l’ensemble du circuit. L’équipe est soudée et efficace et nous commençons à penser que la victoire au général est possible. Mais rien n’est joué. Certaines équipes sont très bonnes et nous savons qu’il va falloir relever notre jeu si nous voulons rester en tête”.

Caché dans l’ombre dans l’attente d’un faux-pas de The Wave, Muscat pour prendre la seconde place, Emirates Team New Zealand a bien failli parvenir à ses fins. Mais dans un coup de la dernière chance, Leigh McMillan a offert à son équipe omanaise une cinquième place dans l’ultime confrontation, qui leur suffit non seulement à grimper sur la seconde marche du podium, mais surtout à rester au contact d’Alinghi au classement général de la saison. La tacticienne Sarah Ayton, qui a reçu le prix Land Rover ‘Above and Beyond’ cette semaine pour son enthousiasme et son exemple auprès des générations futures, revient sur cette performance : “Quand vous êtes dans ce genre de posture, vous devez absolument faire quelque chose, et nous avons attaqué. Au passage de la porte sous le vent, nous avons saisi l’occasion de nous écarter du reste de la flotte et l’option s’est avérée payante. C’est une question de choix. Vous pouvez soit suivre, soit attaquer et tenter quelque chose de différent. Nous sommes très contents et statisfaits de ce résultat. C’était une épreuve difficile, mais le niveau de la flotte est vraiment à la hausse. Les gars d’Emirates Team New Zealand se sont bien battus et ceux d’Alinghi ont de toute évidence été brillants. C’est sûr que le jeu est de plus en plus relevé”.

Emirates Team New Zealand avait à son bord l’excellent tacticien Ray Davies pour l’épreuve de Russie. Son duo avec Peter Burling à l’arrière du bateau a fonctionné à merveille. L’équipage néo-zélandais finit la journée sur une victoire et consolide sa troisième place à la fois à Saint-Pétersbourg et au classement général. “Nous avons eu des hauts et des bas aujourd’hui, avec des manches extraordinaires et d’autres très mauvaises”, confie Peter Burling. “Cela ne fait pas si longtemps que nous courons sur le circuit des Extreme Sailing Series et quand les conditions sont difficiles comme ici, nous avons du mal à être réguliers. C’est un peu un bilan en demi-teinte. Nous sommes à la fois très heureux de terminer une nouvelle fois sur le podium et d’être si près d’Alinghi et de The Wave, Muscat, et nous avons le sentiment de progresser à chaque fois. Mais en même temps, nous ne sommes pas tout à fait capables de montrer nos progrès sur le plan d’eau, donc c’est un peu frustrant.”

Six manches ont été disputées en cette dernière journée et dans l’après-midi les Extreme 40 ont bénéficié de belles conditions de navigation, avec 10 à 15 noeuds de vent sur le plan d’eau devant le Quai du Palais, une toile de fond qui compte parmi les plus pittoresques du circuit.

Le Partenaire de l’Escale de Saint-Pétersbourg, SAP, peut être satisfait de la performance de son équipe, qui remporte non seulement le SAP ‘Speed King Challenge’, prix de la meilleure pointe de vitesse, avec 21,60 nœuds, mais termine aussi à une très belle sixième place qui lui permet de gratter deux places au général, passant du 9e au 7e rang.

Les points dans la deuxième moitié du tableau sont encore plus serrés. L’équipe russe de Gazprom Team Russia termine l’Act 4 à la septième place, juste un point devant Oman Air, et deux points devant Red Bull Sailing Team. De son côté, GAC Pindar a gardé le meilleur pour la fin avec une jolie seconde place dans la manche comptant double, qui lui permet de finir 10e à égalité avec Franck Cammas sur Groupama sailing team. Les Français ne parviennent pas à se distinguer en Russie, mais ils terminent l’Act 4 par une note positive avec deux 3e places. “Nous avons changé notre stratégie en début de journée en essayant de partir plus près de la bouée, ce qui finalement n’a pas été très difficile. Nous avons commencé les deux dernières manches de ce côté et nous avons bien réussi, mais c’était trop tard. Aujourd’hui le vent était vraiment en travers du fleuve, ce qui rendait les choses difficiles vu le peu de place que nous avions sur le plan d’eau, mais le vent était plus fort qu’hier donc c’était plus sympa. C’était formidable de naviguer ici dans cette superbe ville de Russie. Avant Cardiff, nous n’aurons malheureusement pas le temps de nous entraîner car nous participons à beaucoup d’autres courses, donc nous verrons comment ça va se passer. Je crois que ça va être une étape ventée !”.

Les concurrents ont quitté la Russie et pensent déjà à Cardiff, prochaine étape du circuit au Pays de Galles, où ils se retrouveront du 22 au 25 août dans le cadre du Cardiff Harbour Festival.

Classement de l’Act 4 des Extreme Sailing Series™, à Saint-Pétersbourg presented by Land Rover après 4 jours de course et 22 manches disputées (29.06.14)
Position / Team / Points

  1. Alinghi (SUI) Morgan Larson, Stuart Pollard, Pierre-Yves Jorand, Nils Frei, Yves Detrey 160 points.
  2. The Wave, Muscat (OMA) Leigh McMillan, Sarah Ayton, Pete Greenhalgh, Kinley Fowler, Nasser Al Mashari 148 points.
  3. Emirates Team New Zealand (NZL) Peter Burling, Ray Davies, Blair Tuke, Jeremy Lomas, Edwin Delaat 146 points.
  4. J.P. Morgan BAR (GBR) Ben Ainslie, Nick Hutton, Paul Goodison, Phil Sparks, Matt Cornwell 120 points.
  5. Realteam by Realstone (SUI) Jérôme Clerc, Arnaud Psarofaghis, Denis Girardet, Bryan Mettraux, Thierry Wassem 117 points.
  6. SAP Extreme Sailing Team (DEN) Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Thierry Douillard, Peter Wibroe, Nicolai Sehested 113 points.
  7. Gazprom Team Russia (RUS) Igor Lisovenko, Paul Campbell-James, Matt Adams, Pete Cumming, Aleksey Kulakov 97 points.
  8. Oman Air (OMA) Rob Greenhalgh, Tom Johnson, Kyle Langford, Hashim Al Rashdi, Musab Al Hadi 96 points.
  9. Red Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans-Peter Steinacher, Mark Bulkeley, Nick Blackman, Stewart Dodson 95 points.
  10. GAC Pindar (AUS) Nathan Wilmot, Troy Tindill, Ed Smyth, Seve Jarvin, James Wierzbowski 88 points.
  11. Groupama sailing team (FRA) Franck Cammas, Romain Motteau, Tanguy Cariou, Thierry Fouchier, Devan Le Bihan 88 points.
  12. RussianFirst (RUS) Georgy Shayduko, Sergey Dzhienbaev, Pavel Kalinchev, Leonid Kazinets, Pavel Karachov 40 points.

Classement Général des Extreme Sailing Series™ 2014
Position / Team / Points

  1. Alinghi (SUI) 38 points.
  2. The Wave, Muscat (OMA) 35 points.
  3. Emirates Team New Zealand (NZL) 32 points.
  4. Realteam by Realstone (SUI) 28 points.
  5. Gazprom Team Russia (RUS) 19 points.
  6. J.P. Morgan BAR (GBR) 17 points.
  7. SAP Extreme Sailing Team (DEN) 14 points.
  8. Red Bull Sailing Team (AUT) 13 points.
  9. Groupama sailing team (FRA) 13 points.
  10. Oman Air (OMA) 11 points.
  11. GAC Pindar (AUS) 4 points.

Crédit Photo : Lloyd Images

Tags sur NauticNews: Extreme Sailing Series, Extreme 40

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

un × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.