NauticNews Logo

The BRIDGE : de bonnes nouvelles de Thierry Briend

Blessé la nuit dernière, Thierry Briend, équipier de Thomas Coville sur la course THE BRIGE, va mieux et a retrouvé ses esprits.

Après avoir ralenti le trimaran pour s’occuper de Thierry, la course continue pour les six équipiers de Sodebo Ultim’. Ils sont attendus à New York demain mardi 4 Juillet à la mi-journée (heure française).

Thomas Coville relate en détails la journée que l’équipage a vécu hier

« L’histoire de Thierry nous a fait peur hier. Ce matin, il est allongé dans la bannette et il va beaucoup mieux.

On traversait un front avec des courants, la mer s’est levée et elle devenue forte et abrupte.

Les conditions n’étaient pas faciles et on avait décidé de ralentir le bateau. Thierry venait de me relayer à la barre. Il y a eu une vague plus grosse que les autres qui l’a désarçonné. Il a été projeté de toute sa hauteur, et il fait quand même 1m80. Il a heurté un winch, puis un deuxième placé au centre du cockpit pour régler le chariot de grand-voile et il a perdu connaissance. Ça a été un moment fort en émotion de le voir ainsi, ce n’est pas un garçon qui a l’habitude de se plaindre.

On l’a installé à l’intérieur en respectant les procédures apprises à l’entraînement. Heureusement, il a rapidement repris connaissance, il n’était pas cohérent, avec des pertes de mémoire et il reposait les mêmes questions.

S’il ne se souvient plus des circonstances de sa chute, il va bien aujourd’hui et tout est opérationnel chez lui. Il a un hématome derrière la tête et il ne souffre à aucun autre endroit. Il reste allongé dans la bannette avec une minerve. Il a déjà repris des forces.

Quand ce genre d’évènements arrive, cela nous rappelle la violence de ces bateaux dans certaines conditions.

Chacun a pris son rôle. On a été assisté par le CROSS Gris Nez, le CCMM (Centre de Consultation Médicale Maritime) de Toulouse, le MRCC de Boston (Maritime Rescue Coordination Centre), par les coast guards américains et par le Docteur Chauve, médecin de la course, qui collaboraient tous ensemble. La procédure médicale de surveillance s’est immédiatement mise en place. Il a été question d’hélitreuillage ou d’une évacuation vers Nantucket. Aujourd’hui, il n’en est plus question car Thierry va mieux, on va aller jusqu’à New York tous ensemble, tous les six et en course. »

Toujours en course
« Nous avons ralenti le bateau mais il n’a jamais été question d’arrêter de courir. On a ralenti pour s’occuper de Thierry qui était la priorité. Nous sommes toujours en course et nous allons aller jusqu’à Verrazano tous ensemble. C’est la bonne nouvelle : Thierry va terminer la transat avec nous. »

Des conditions de navigation abruptes

« Cette nuit, après la chute de Thierry, les conditions de navigation ont empiré. La mer a continué à se creuser. Maintenant, c’est plus facile. Ce qui a été compliqué, c’était de gérer Thierry et le renforcement de la mer et du vent.

Aujourd’hui, Thierry a récupéré des forces, il raisonne et il est cohérent. C’était une situation impressionnante, il fallait rester autour de lui. Nous nous relayons pour lui parler en permanence et nous avons un point toutes les 4 heures avec les médecins. Aujourd’hui, la journée ne va pas être aussi difficile qu’hier. Il n’y a pas de problème pour aller tous ensemble jusqu’à New York avec une arrivée prévue demain en milieu de journée heure française.»

A quelques heures de l’arrivée du vainqueur, le skipper de SODEBO ULTIM’ commente le classement et le travail réalisé par Macif et son équipage

« Aujourd’hui, le classement montre un bateau dernier né avec un skipper et un équipage qui l’ont exploité au maximum de son potentiel. Ce n’est pas un hasard si Macif gagne, bravo à eux.»

Tags sur NauticNews : THE BRIGE, Thierry Briend, Thomas Coville, Sodebo Ultim’

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

4 × deux =