NauticNews Logo

America’s Cup : pas de miracle pour Groupama Team France

En ouverture des Louis Vuitton America’s Cup Qualifiers, repoussés d’une journée à cause d’un vent violent, six matchs contre quatre initialement, ont été disputés samedi 27 mai. Face aux deux derniers finalistes de la Coupe de l’America, Groupama Team France barré par Franck Cammas qui a ouvert le « bal », n’a rien pu faire face au defender Oracle Team USA, pas plus que contre Emirates Team New Zealand. Il s’est logiquement incliné lors de cette première journée, mais n’a pas démérité pour autant face aux deux grands favoris de la compétition.

Round Robin 1 : Race 1 – Groupama Team France vs Oracle Team USA
Lieu : Great Sound à Hamilton (Bermudes)
Parcours de 20 minutes avec deux allers et retours près – portant.
Météo : beau temps avec quelques cumulus, vent d’Ouest – Sud Ouest 11 à 14 nœuds, mer belle.

Personne ne pouvait imaginer il y a quelques années, qu’avec de tels engins volant entre 30 et 40 nœuds, on allait assister à des départs aussi disputés, dignes des grandes heures du match racing en monocoque. Les Américains manœuvrent parfaitement à une minute du départ, se décalant légèrement et couvrant les Français dès la ligne franchie, en partant à leur vent, lancés. Bien que rapide en ligne droite, Groupama Team France ne peut rien faire face au defender qui dans le jargon « l’écrase » puis confirme son incroyable aisance lors des « foiling tacks » (virements de bord) et « foiling gybes » (empannages), et dont la coque ne touche quasiment pas l’eau. Franck Cammas (barre), Thierry Fouchier (aile), Thomas Le Breton (tactique), Olivier Herledant, Devan Le Bihan et Matthieu Vandame (winches) ne déméritent pas pour autant, mais avec des trajectoires moins fluides et moins de stabilité en vol, ne peuvent véritablement inquiéter les Américains. Et comme en match racing, le bateau en tête creuse systématiquement l’écart, les hommes de James Spithill qui, faut-il le rappeler, naviguent sur ce plan d’eau depuis trois ans, s’imposent au final par 2 minutes et 11 secondes.

Round Robin 1 : Race 3 – Groupama Team France vs Emirates team New-Zealand
Lieu : Great Sound à Hamilton (Bermudes)
Parcours de 20 minutes avec deux allers et retours près portant.
Météo : beau temps avec quelques cumulus, vent d’Ouest – Sud Ouest 12 à 15 nœuds, mer belle.

Face au dernier finaliste de la Coupe de l’America, et avec les winchers Nicolas Heintz et Arnaud Jarlegan qui ont remplacé lors de cette seconde régate de la journée Devan Le Bihan et Olivier Herledant, les Français qui entrent en bâbord amure dans la zone de pré-départ, malmènent les Néo-zélandais. Mais le rusé Peter Burling, champion olympique à Rio en 49er, parvient à se décaler juste avant le départ et « prend » le vent de Groupama Team France avant de s’envoler vers la première marque de parcours, établissant la meilleure vitesse du jour soit près de 42 nœuds. On dit souvent qu’en match racing, gagner le départ c’est presque gagner la course. Le bateau néozélandais d’une stabilité étonnante, et impressionnant dans les phases de virement de bord – les winchers contrairement aux autres équipes utilisent des cadres de vélo pour fournir l’indispensable énergie – creuse l’écart au fil de la course, pour s’imposer logiquement avec 2 minutes et 33 secondes d’avance. Franck Cammas et ses hommes n’ont pas à rougir mais sont indéniablement tombés sur le grand favori pour le titre de challenger, de ce que l’on a vu lors de cette première journée.

Les faits du jour :
– Par 12 nœuds de vent et sur mer plate, ces extraordinaires « machines à vent » marchent à presque trois fois la vitesse du vent au près (face au vent) et près de quatre fois sa vitesse au portant (avec le vent dans le dos).
– Course 6 : Accrochage entre Land Rover BAR vs SoftBank Team Japan

L’équipage Race 1 :
Franck Cammas (FRA) – Barreur
Thierry Fouchier (FRA) – Régleur d’aile
Thomas Le Breton (FRA) – Tacticien
Olivier Herledant (FRA) – Wincher
Devan Le Bihan (FRA) – Wincher
Matthieu Vandame (FRA) – Wincher

L’équipage Race 2 :
Franck Cammas (FRA) – Barreur
Thierry Fouchier (FRA) – Régleur d’aile
Thomas Le Breton (FRA) – Tacticien
Arnaud Jarlegan (FRA) – Wincher
Nicolas Heintz (FRA) – Wincher
Devan Le Bihan (FRA) – Wincher

Résultats :
FRA vs USA : 0-1
SWE vs JAP : 1-0
NZL vs FRA : 1-0
GBR vs SWE : 1-0
NZL vs USA : 0-1
GBR vs JAP

Il a dit :
Franck Cammas : « Notre niveau a été plutôt régulier par rapport à ce qu’on avait vu aux entrainements. Nous sommes tous contents du travail du jour, ce que l’on a réalisé à bord est assez positif mais c’est vrai qu’il nous a manqué du rythme et de la vitesse aujourd’hui.

Les départs et les manœuvres ont été plutôt réguliers même si nous ne les avons pas tous réussis. Nous devons progresser et prendre des automatismes dans les systèmes pour être les plus réguliers possibles.

Ce que l’on doit faire est d’exploiter le mieux possible notre Groupama Team France et bien manœuvrer. Aujourd’hui les dés sont jetés en ce qui concerne la technique, nous ne pouvons plus changer beaucoup de choses. Les configurations de chacun ont évolués ces derniers jours. Land Rover BAR a gagné pas mal de vitesse. De notre côté, nous avons moins progressé ces derniers jours.

Les délais sont courts, nous connaissons nos configurations, il n’y a plus de gros changements à faire si ce n’est peut-être d’autres safrans à essayer. Nous allons en discuter avec l’équipe technique. Néanmoins nous resterons demain sur la même configuration pour ne pas changer notre fusil d’épaule trop vite. Evidemment, nous allons régler le bateau différemment pour trouver des améliorations mais nous ne changerons pas tout ce que nous avons fait depuis des mois. Nous avons du retard sur les autres dans ces conditions de vent mais nous espérons pouvoir faire mieux dans différentes conditions. »

Tags sur NauticNews : America’s Cup, AC45, Groupama Team France

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

5 − trois =