NauticNews Logo

America’s Cup : Superbe première victoire pour Groupama Team France

Lors de la seconde journée des Louis Vuitton  America’s Cup Qualifiers disputée dimanche 28 mai, Groupama Team France barré par Franck Cammas a ouvert les hostilités face au Suédois Artemis Racing mené par le champion olympique australien Nathan Outteridge. Dans un vent un peu plus faible que samedi et très variable en force et direction, l’équipe de France a effectué une course phénoménale contre l’un des grands favoris, s’imposant magistralement au finish pour trois secondes !

Round Robin 1 :
Race 7 – Groupama Team France vs Artemis Racing
Lieu : Great Sound à Hamilton (Bermudes)
Parcours de 20 minutes avec deux allers et retours près/ portant.
Météo : beau temps, vent d’Ouest – Sud Ouest 10 à 12 nœuds, mer belle.

Le tirage au sort a, à nouveau, désigné Groupama Team France pour attaquer la seconde journée du 1er Round Robin, cette fois face aux Suédois comptant nombre de Français dans son équipe. Le vent a sensiblement molli par rapport à la veille, et les conditions sont absolument parfaites pour régater sur ce véritable « billard » qu’est Great Sound, bordé de récifs coralliens mais aussi de très nombreux bateaux spectateurs en ce dimanche de fête des mères.

Groupama Team France parfaitement positionné et dans un excellent timing prend un remarquable départ, obligeant les Suédois à rester bloqués dans leur axe jusqu’à la première marque. Dans un vent très oscillant tant en force qu’en direction, les Suédois repassent brièvement en tête, mais Thomas le Breton le tacticien du bateau français est dans un grand jour. Le colosse, aussi calme que serein, sent parfaitement les risées lors du premier bord de près, privilégiant la gauche du plan d’eau où le vent est plus favorable.

Non seulement l’équipage de Franck Cammas manœuvre avec une fluidité que l’on n’avait pas vu la veille, mais Groupama Team France très véloce dans ces conditions de vent sous foc « médium » (il y en a trois au choix), franchit la marque avec 22 secondes d’avance sur le bateau suédois. Le vent oscille, avec de « grosses droites » puis des « retours à gauche » et de brusques variations de « pression ». Sur ces engins, les différences de vitesse peuvent très vite atteindre plus de cinq nœuds selon la force du vent. Les Français gèrent admirablement ces variations.

À la dernière bouée au vent, Franck Cammas impérial effectue même un « bord breton » (il lofe se glissant dans le lit du vent) pour enrouler la marque avec 18 secondes d’avance sur Artemis Racing – une paille sur ces machines marchant à près de 30 nœuds par 10 nœuds de vent. Un ultime empannage de Groupama Team France parfaitement réalisé, et les Français filent à 36 nœuds vers la ligne d’arrivée qu’ils franchissent avec trois petites secondes d’avance. Cette splendide victoire pour l’équipe Groupama Team France, qui depuis des mois travaille d’arrache-pied, est non seulement de très bon augure pour les prochaines régates qui pourraient se disputer dans les mêmes conditions météo, mais aussi une récompense amplement méritée pour les cinquante membres de l’équipe tricolore. Une chose semble certaine, après deux journées de course, cette 35ème Coupe de l’America s’annonce ouverte.

Le fait du jour : À l’aise dans ce vent plutôt léger, équipé de foils de petit temps, Groupama Team France a semblé nettement plus à l’aise dans les zones de transition que Artemis Racing, jugé intouchable il y a encore quelques semaines.

L’équipage Race 7 :
Franck Cammas (FRA) – Barreur
Thierry Fouchier (FRA) – Régleur d’aile
Thomas Le Breton (FRA) – Tacticien
Olivier Herledant (FRA) – Wincher
Devan Le Bihan (FRA) –  Wincher
Matthieu Vandame (FRA) – Wincher

Résultats de la journée :
SWE vs FRA : 0 -1
USA vs GBR : 1 – 0
JAP vs NZL : 0 – 1
USA vs SWE : 0 – 1
NZL vs GBR : 1 – 0
JAP vs USA : 0 – 1

Ils ont dit :
Franck Cammas, barreur « Nous avons eu des conditions différentes aujourd’hui avec quelques nœuds de moins. Notre Groupama Team France  était rapide par rapport à  notre adversaire. Au près, on a vu que nous les tenions bien et on observe une belle progression au niveau de nos manœuvres. C’est bien ! On peut gagner des manches dans ces conditions-là ; j’espère évidemment qu’il y en aura d’autres ! C’est une très belle récompense pour tout le team qui travaille beaucoup pour essayer d’atteindre ces résultats depuis deux ans.
Après la ligne, on s’est bien sûr dit bravo les uns des autres, on était vraiment heureux.
On ne se sent pas les plus forts du plateau, forcément ; mais on essaye toujours de faire au mieux. Quand ça se déroule sans accroc comme aujourd’hui, c’est top ; tout le monde a le sourire. Artemis Racing est une équipe qui navigue très bien et qui va vite. Aujourd’hui nous les avons battus et c’est vraiment très positif. On peut faire des belles choses. »

Thomas Le Breton, tacticien/wincher : « Le départ était chouette, on a gagné en vitesse, on a osé se démarquer et tenir la distance en manœuvres et en vitesse. Nous avons débriefé hier soir et résolu quelques points à bord de notre Class AC Groupama Team France ; ça valait vraiment le coup. On essaye de faire simple. On sait qu’on peut bien manœuvrer ; mais notre pourcentage de réussite n’est pas de 100%. Aujourd’hui, on s’en rapproche et ça fait plaisir. Ça fait du bien à toute l’équipe, aussi bien aux naviguant qu’à toutes celles et ceux qui travaillent à terre.
Tout est bon à prendre, c’est d’ailleurs pour ça que nous sommes ici.
Mon rôle de tacticien consiste à décrire le plan d’eau et essayer de faire anticiper à tout le monde les manœuvres qui vont se passer car tout arrive très vite. J’essaye d’aider les gars à ce qu’ils se situent sur le plan d’eau afin qu’ils ne soient pas surpris à l’arrivée des manœuvres. Je donne également à Franck une vision de notre trajectoire pour que chacun puisse être focus au maximum sur son poste. »

Crédit Photo : Eloi Stichelbaut

Tags sur NauticNews : America’s Cup, AC45, Groupama Team France
– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quinze − 10 =