NauticNews Logo

Tour du monde à l’envers : Chavirage de l’Ultim Actual au large du Cap Horn

Alors qu’il tentait le record du Tour du monde à l’envers en solitaire, en multicoque, l’Ultim Actual a chaviré au large du Cap Horn vers 4h du matin heure française.

Yves le Blevec a été hélitreuillé en début d’après-midi par les garde-côtes chiliens. Le Stella Australis, bateau à passagers dépêché sur zone par le MRCC Chile, venait d’arriver à proximité du trimaran, prêt à intervenir si besoin.

La nuit dernière, lors de sa tentative de tour de monde, Yves avait doublé le Cap Horn d’est en ouest depuis plus de deux heures, lorsque l’un des bras de liaison de son trimaran a cassé. Le skipper Actual naviguait pourtant peu-toilé, dans des conditions qu’il maîtrisait. Après la vive émotion de la nuit dernière, c’est une profonde déception partagée qui pointe pour Yves, son équipe et l’ensemble des collaborateurs du Groupe Actual, d’autant que le skipper trinitain réalisait un superbe début de parcours, maîtrisé et infiniment courageux.

Le Skipper Actual, hélitreuillé par les gardes côtes chiliens en début d’après-midi, a d’abord été déposé à Puerto William (port chilien de l’île Navarino, situe dans le canal de Beagle). Il a ensuite été pris en charge par les militaires Chiliens pour aller jusqu’à Punta Arenas (située dans le détroit de Magellan).

Un peu plus de 12 heures après son chavirage, au large du Cap Horn, le skipper Trinitain est donc de retour sur la terre ferme, choqué mais sauf.

Après les émotions des premières heures et le sauvetage d’Yves, l’heure est bien sûr aussi à la recherche d’explications, car rien ne laissait craindre de tels événements hier soir, lorsqu’Yves a doublé le cap dur. Il maîtrisait la situation, naviguait peu-toilé (3 ris, tourmentin) dans les conditions météo qui avaient été estimées par son routeur, Christian Dumard, à savoir 30 nœuds de vent, des rafales, et 5 à 6 mètres de creux.

Maintenant qu’Yves est en sécurité à terre, l’équipe technique va s’atteler à la question du sauvetage du trimaran.

La réaction de Samuel TUAL, Président du Groupe Actual : « C’est une grande déception à la dimension de la taille du défi que nous avons essayé de réaliser avec Yves. Je suis forcément triste pour Yves et les collaborateurs du Groupe Actual qui étaient tous mobilisés derrière lui. Nous savions que cela allait être difficile mais je salue l’audace et le courage d’Yves d’avoir essayé. Cette épreuve n’enlève rien à notre détermination à relever des défis. Nous continuons d’apprendre et de grandir, et nous gardons le cap ».

Tags sur NauticNews : Tour du Monde à l’Envers, Yves le Blevec

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

6 + douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.