NauticNews Logo

La Solitaire URGO Le Figaro entre dans une nouvelle ère pour sa cinquantième édition.

Avec le nouveau monotype Figaro Bénéteau 3, La Solitaire URGO Le Figaro entre dans une nouvelle ère pour sa cinquantième édition. Et si l’Irlande est de nouveau au programme avec une escale à Kinsale, Nantes sera pour la première fois ville de départ avant deux étapes au large et deux étapes semi-hauturières pendant tout le mois de juin. L’autre grande nouveauté côté parcours, reste le contournement de l’île de Man lors d’une deuxième étape marathon de 630 milles !

C’est dans l’atelier nantais sous le pont de Cheviré où furent réalisés nombre de voiliers de course légendaires (Formule 40, Fleury Michon, One Tonners…) que le chantier Bénéteau a décidé de construire les nouveaux monotypes destinés à La Solitaire URGO Le Figaro. Et en toute logique, c’est le long du quai de la Fosse à Nantes que la flotte sera rassemblée aux côtés du Maillé-Brézé à partir du 27 mai, en aval du pont Anne de Bretagne.

Nantes – Kinsale : l’Irlande en entame
Ainsi, la première étape de La Solitaire URGO Le Figaro partira sous le pont de Saint-Nazaire, à 16h30 le dimanche 2 juin, après une descente de la Loire à partir de 8h30 au départ de Nantes. La flotte devra d’abord contourner une marque d’eaux saines face à Port Bourgenay avant de s’élancer vers le phare du Fastnet, puis de rallier le port irlandais de Kinsale, l’escale la plus mythique de cette course en solitaire pour la vingtième fois ! Un tracé de plus de 550 milles au large en laissant à tribord les plateaux rocheux de Sein et de Land’s End pour une arrivée prévue des premiers, le mercredi 5 juin. La Solitaire URGO Le Figaro remet en exergue le format rugueux qui a construit sa difficulté et formé moult marins renommés.

Kinsale – Roscoff : l’île de Man en première
Après au minimum deux nuits de repos, la flotte devra aborder l’étape la plus atypique de l’histoire de La Solitaire URGO Le Figaro : le dimanche 9 juin, c’est par une remontée de la mer d’Irlande que débute ce marathon de plus de 630 milles vers l’île de Man avant une longue descente le long du pays de Galles, un passage entre Land’s End et les Scilly, pour finir par une traversée de la Manche en direction de Roscoff. Le port finistérien qui accueille pour la troisième fois la course en solitaire, devrait voir les premières étraves pointer vers le jeudi 13 juin…

Roscoff – Roscoff : mi-temps bretonne
Quelques jours de sommeil plus tard, les solitaires vont entamer le dimanche 16 juin, un parcours semi-hauturier de 460 milles environ qui permettra de jouer avec les courants de la pointe Bretagne (Four, Sein, Fromveur), puis de la Manche avec le contournement du brise-lames de Plymouth, les îles anglo-normandes et retour par Granville. Un tracé assez technique pour « switcher » du grand large au côtier où la problématique doit concilier effets de site, courant de marée et contrôle des concurrents à la mi-parcours de cette Solitaire URGO Le Figaro, avec une nouvelle arrivée dans le port finistérien dès mercredi 19 juin.

Roscoff – Dieppe : pour conclure
Enfin, c’est une double traversée de la Manche qui attend les coureurs pour clôturer cette cinquantième édition de La Solitaire URGO Le Figaro. En partant de Roscoff le samedi 22 juin, les solitaires vont devoir parer Land’s End via une bouée devant Portsall, puis longer les côtes anglaises jusqu’a sud Owers à l’est de l’ile De Wight, avant de descendre vers Barfleur pour une arrivée prévue vers le mercredi 26 juin à Dieppe (pour sixième fois escale), soit encore plus de 500 milles dans les courants de marée et les effets de site perturbant la brise.

L’habituel postlogue de conclusion se déroulera ainsi devant la côte d’albâtre, le samedi 29 juin en prélude à la remise des prix officielle. Ainsi cette cinquantième édition cumulera plus de 2 000 milles tout le mois de juin, montant quasiment jusqu’au 55° Nord, avec un nouveau monotype que la quarantaine de solitaires attendus découvrira pour la première fois après les half-tonners (1970-1989), le Figaro Bénéteau (1990-2002), le Figaro Bénéteau 2 (2003-2018). Un mélange tonique entre tradition, sur un parcours technique qui retrouve l’Irlande, Roscoff et Dieppe, et modernité avec Nantes en ville d’accueil, l’île de Man à contourner et un bateau à foils qui ouvre bien des perspectives tactiques avec des conditions météorologiques très variées… Un parcours solide qui attire déjà nombre d’anciens vainqueurs et pléthore de jeunes talents.

#PARCOURS
50ème édition de La Solitaire URGO Le Figaro
27 mai : arrivée des Figaro Bénéteau 3 le long du quai de la Fosse (Nantes)
2 juin : départ de la première étape (550 milles) sous le pont de Saint-Nazaire
5 juin : arrivée des premiers à Kinsale (Irlande)
9 juin : départ de la deuxième étape (630 milles) vers l’île de Man
13 juin : arrivée des premiers à Roscoff
16 juin : départ de la troisième étape (450 milles) autour de la pointe Bretagne
19 juin : arrivée des premiers à Roscoff
22 juin : départ de la quatrième étape (460 milles) vers la Cornouaille britannique
26 juin : arrivée des premiers à Dieppe
29 juin : postlogue et remise des prix à Dieppe

Hervé Le Lous, Président et fondateur du groupe Urgo.
« Année du cinquantième anniversaire, 2019 sera ainsi l’année du renouveau.
Nouveaux parcours, nouveaux bateaux… La course opposera donc aux nouvelles technologies de nouveaux défis avec autant de grands marins pour les relever sur la ligne de départ !
L’évolution de la technologie embarquée sur les bateaux et leurs matériaux innovants n’est pas sans rappeler celle des technologies embarquées sur nos produits, qui évoluent elles aussi (neurofeedback, télémédecine…).
Pour cette nouvelle édition, nous sommes heureux de continuer à soutenir les skippers grâce à nos savoir-faire.
En 2018, nous avions développé une trousse médicale adaptée aux besoins spécifiques des marins. Les tests et les retours sur la course passée nous ont permis d’affiner notre proposition.
En 2019, cette nouvelle trousse, désormais intégrée à la jauge Figaro Bénéteau 3, sera remise aux marins avant le début de la saison.
Et nous n’oublions jamais dans notre entreprise que rien, comme sur l’océan, n’est jamais acquis. »

Loïg Chesnais-Girard, Président du Conseil régional de Bretagne
« Partenaire fidèle d’OC Sport-Pen Duick, la Bretagne accueillera cette année encore la Solitaire Urgo Le Figaro sur son littoral ; et c’est dans le port du Bloscon à Roscoff que les compétiteurs -et non des moindres- jetteront l’ancre à leur retour d’Irlande. Propriétaire de cet équipement récent, voisin du terminal ferry, la Région aura à cœur de tout mettre en œuvre pour que l’escale bretonne se déroule au mieux, tant pour les skippers que pour les visiteurs.

À tous les concurrents, je souhaite la plus belle des courses mais c’est avec une attention toute particulière que je suivrai, étape après étape, le parcours de Tom Laperche et Loïs Berrehar, les skippers de la Filière d’excellence de course au large Bretagne-CMB »

Ciaran Fitzgerald, membre de la Chambre de Commerce et de Tourisme de Kinsale
Guny Patel, Président de la Chambre de Commerce et de Tourisme de Kinsale
« La Chambre de commerce et de tourisme de Kinsale est très heureuse de recevoir la première étape de la prestigieuse Solitaire URGO Le Figaro, 50ème édition, en ce mois de juin 2019. Nous sommes très fiers d’accueillir à nouveau cet événement majeur de la course au large et constituer ainsi la ville étape la plus visitée par la course sur ses 50 années d’existence. (20 passages). Nous avons hâte d’accueillir les navigateurs et visiteurs pour un spectacle qui s’annonce aussi grandiose à terre qu’en mer durant les 5 jours d’escale. Félicitations à Enda O’Coineen et ses proches collaborateurs pour avoir ramené cette belle compétition en Irlande. »

Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole et Maire de Nantes
« C’est une fierté d’accueillir au départ de Nantes la 50ème Solitaire du Figaro, le 2 juin prochain, depuis le Quai de la Fosse. Nantes aime la Loire, l’Estuaire et l’Océan. Nantes est une terre de marins, avec l’accueil de l’événement Débord de Loire en mai 2019 et les nombreuses performances récentes individuelles remarquables : Armel Tripon, qui a terminé 3ème au classement général de la Route du Rhum et 1er dans la catégorie Multi 50, ou encore celle de Luke Berry, qui s’est placé 6ème en Class 40 pour sa première participation. Cela illustre la vitalité de la voile sportive à Nantes et la combativité des Nantais. Ce n’est un hasard si Nantes accueille cet été l’exposition « La Mer XXL », et je sais que « La Solitaire du Figaro » nous donnera une nouvelle occasion de faire vivre cette dynamique !»

Jean-Paul Chapalain, Président de la CCI métropolitaine Bretagne ouest – Morlaix
« Après 2013 et 2014, le port de plaisance de Roscoff sera à nouveau une étape de La Solitaire Urgo Le Figaro en 2019. Nous sommes fiers d’accueillir cet événement majeur en Baie de Morlaix ! La chambre de commerce et d’industrie, gestionnaire des ports de Roscoff et de Morlaix, et ses partenaires collectivités territoriales et acteurs du nautisme, œuvrent de concert au développement de leur territoire. Cette course prestigieuse est un événement populaire qui va permettre de valoriser notre magnifique Baie de Morlaix sur les plans sportif, économique et touristique. L’accueil de ce grand rendez-vous de la course à la voile est en effet une occasion unique de valoriser notre destination sur le plan national, de renforcer son attractivité et de créer un lancement festif de la saison touristique mais aussi de mettre en lumière nos compétences en matière de nautisme, de recherche en biologie marine et nos richesses en produits de la mer.

Je vous donne rendez-vous en juin prochain pour vivre avec nous cet événement majeur et découvrir la côte de la Baie de Morlaix qui foisonne de sites naturels et patrimoniaux remarquables. »

Patrick Boulier, Président de la communauté d’agglomération de la Région Dieppoise « DIEPPE MARITIME »
« C’est désormais presque une tradition à Dieppe d’accueillir l’arrivée de la Solitaire URGO Le Figaro. Nous réservons, avec l’ensemble des partenaires publics et privés, un bel anniversaire pour les 50 ans de cette course mythique. Après le passage de l’Hermione, qui fera escale à Dieppe en marge de l’Armada de Rouen, l’arrivée des Skippeurs dans le port de Dieppe marquera l’ouverture de la saison touristique et sera aussi l’occasion de mettre en valeur les atouts et les savoir-faire du territoire dieppois.»

Tags sur NauticNews : La Solitaire Urgo Le Figaro
– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

treize − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.