NauticNews Logo

St Michel-Virbac vainqueur de la Transat Jacques Vabre en Imoca

Ce samedi 18 novembre, à 21h 11mn 46s, Jean-Pierre Dick et Yann Eliès ont franchi la ligne d’arrivée de la 13e édition de la Transat Jacques Vabre en première position de la catégorie Imoca. Le duo aura mis 13 jours 07h 36mn et 46s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 13,63 nœuds, mais il a réellement parcouru 4652 milles à 14,55 nœuds.

Et de quatre ! A 52 ans, Jean-Pierre Dick s’offre une 4e victoire sur la Transat Jacques Vabre. Une première dans l’histoire de la Route du Café. Cet as de la course en double avait fait appel à Yann Eliès sitôt le Vendée Globe bouclé afin de s’aligner au départ du Havre archi préparé. Ils étaient 6 Imoca à pouvoir l’emporter, la course s’annonçait difficile et c’est bien ce que l’on doit retenir de cette 13e édition. Une victoire certes, mais ô combien méritée face à des équipages affûtés et diablement accrocheurs, et un SMA toujours aux aguets. Trajectoire parfaite, maîtrise spectaculaire des chausse-trappes de la météo et du parcours, symbiose entre les deux hommes, foiler huilé par une équipe à terre de haute voltige, tous les paramètres étaient réunis pour l’emporter. Chapeau bas messieurs !

La French Tech Rennes Saint-Malo, quatrième de la Transat Jacques Vabre en Multi50

Ce dimanche 19 novembre, à 00h 47mn 03s, Gilles Lamiré et Thierry Duprey du Vorsent ont franchi la ligne d’arrivée de la 13ème édition de la Transat Jacques Vabre en quatrième position de la catégorie Multi50. Le duo aura mis 13j 11h 12mn et 03s pour parcourir les 4350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 13,48 nœuds, mais il a réellement parcouru 4780 milles à 14,79 nœuds. Son écart au premier Arkema est de 2j 15h 57mn 44s

Sur le plus vieux Multi50 de la flotte, réputé solide mais un peu lourd et dépourvu de foils, Gilles Lamiré et Thierry Duprey du Vorsent n’ont pas démérité sur cette Transat Jacques Vabre. Amener à bon port un trimaran de 50 pieds du Havre à Salvador de Bahia est toujours une entreprise risquée sur l’Atlantique en novembre. Gilles et Thierry ont navigué en bons marins mais n’ont pu suivre le rythme endiablé des leaders. C’était cette année, pour l’un comme l’autre, leur troisième participation à la Transat Jacques Vabre.

SMA, deuxième de la Transat Jacques Vabre en Imoca

Ce dimanche 19 novembre, à 03h 33mn 03s, Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet ont franchi la ligne d’arrivée de la 13e édition de la Transat Jacques Vabre en deuxième position de la catégorie Imoca. Le duo aura mis 13 jours 13h 58mn et 03s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 13,36 nœuds, mais il a réellement parcouru 4 600 milles à 14,11 nœuds. Son écart au premier St Michel – Virbac est de 06h 21mn 17s.

Aux vacations, ils disaient souvent « avoir les crocs » et ils les ont montrés ! Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet étaient souvent cités au départ parmi les favoris. Ils auront été les plus dangereux concurrents de St Michel-Virbac tout au long de cette 13e Transat Jacques Vabre. En tête pendant quelques heures après le départ, ils sont toujours restés accrochés au sillage du vainqueur, soignant leur trajectoire et tirant le meilleur de leur Imoca sans foil. Ils terminent 06h 21mn 17s derrière St Michel-Virbac, un écart pas forcément représentatif de la menace permanente qu’ils ont fait peser sur Jean-Pierre Dick et Yann Eliès qui leur rendaient hommage hier soir. Offensifs durant toute la descente de l’Atlantique nord, ils pointaient encore à 32 milles et les inquiétaient à l’entrée du Pot au noir.

Ils signent à Salvador de Bahia une très belle performance, preuve d’une grande maîtrise de leur support, d’une entente parfaite et d’une vraie joie de naviguer au large en duo.

Tags sur NauticNews : Transat Jacques Vabre

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

15 + 1 =