NauticNews

Vendée Globe 2008 – Présentation

VG2008 - skippers.jpg

11/2008 –

30 AVENTURIERS POUR UN GLOBE.

Le 9 novembre à 13h02, 30 marins se sont élancés des Sables d’Olonne pour une folle aventure. La 6ème édition du Vendée Globe va les conduire vers des mers inhospitalières pour un tour du monde sans escale. Durant 24 000 milles, à bord de leurs monocoques de 60 pieds, les 30 aventuriers seront livrés à eux-mêmes. Ils ont l’interdiction de recevoir une assistance personnalisée, météorologique ou médicale, ainsi que toute aide extérieure. Pendant 3 mois, le record de l’épreuve étant de 87 jours, ces 30 navigateurs vont rencontrer des conditions effroyables.

Raid solitaire.

La sortie du Golfe de Gascogne promet d’être musclée. Une grosse dépression, avec deux fronts à plus de 40 nœuds, est annoncée avec une mer forte. Le vent de secteur Sud/Ouest va limiter la progression des 30 concurrents. Après le Cap Finisterre, viendra l’épreuve du Pot au Noir. Aux limites sud de l’hémisphère Nord, la zone de convergence intertropicale est toujours difficile à négocier. Quelques navigateurs y perdront peut-être leurs espoirs de victoire. Ensuite, ils entreront dans le « Pays de l’ombre ». Surnommé ainsi par Titouan Lamazou, le 1er vainqueur de l’épreuve en 1989, ce secteur est situé entre le Cap de Bonne Espérance et la Tasmanie, au Sud/Est de l’Australie. Vents violents, mer cassante et lumière basse seront au programme des marins pendant environ 2 semaines. La longue chevauchée sur cette houle formée, et surtout croisée, débouche sur l’Océan Pacifique où la mer devient plus stable jusqu’au Cap Horn. Après le passage du cap mythique commence la remontée de l’Atlantique qui peut se transformer en long sprint final.

Succès populaire.

Sur les 30 bateaux au départ, dont 20 neufs, une quinzaine peut prétendre à la victoire finale. La fiabilité et l’endurance du tandem bateau/skipper feront la différence. Vincent Riou, vainqueur en 2004 et détenteur du record de l’épreuve, repart avec PRB. Son record de 87 jours est menacé bien que la météo prévue soit pénalisante pour les prétendants. De plus, l’organisation a décidé de rallonger le parcours en remontant la Porte des Glaces. Celle-ci est constituée de points de passage obligatoires, afin que les concurrents ne flirtent pas trop avec les icebergs. Car malgré la difficulté, la sécurité des marins est primordiale. Le Vendée Globe est une course acharnée, mais aussi une aventure extraordinaire dont le principal objectif est de rallier les Sables d’Olonne. L’édition 2008, par la richesse de son plateau, promet d’être palpitante. Elle fera une nouvelle fois vibrer ceux, qui depuis presque 20 ans, se passionnent pour ces aventuriers de la voile.

Plus d’informations : Site du Vendée Globe.

Crédit Photo : DPPI/Vendée Globe.

-NG-

2 Comments

  1. SENARD 9 novembre 2008 at 12 h 40 min

    allez ts les skipper je suis avec vous et pour que le meilleur gagne

  2. Souffois Philippe 10 novembre 2008 at 0 h 41 min

    Magnifique cette course !
    Je garde en mèmoire celle de 2004/2005 fabuleuse jusqu’au bout !
    Espèrons qu’il en soit de même…
    Me voilà branché sur cette aventure pour pas mal de temps,
    je suis content de ça…
    merci et bon vent à tous
    Philippe S

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.