NauticNews Logo

Nautic Paris 2009 – De nouveaux horizons pour la planète plaisance

NauticParis2009_allees.jpg

12/2009 –

Le Salon Nautique de Paris a permis une nouvelle fois de découvrir de nombreuses nouveautés industrielles ou sportives [voir notre article], mais aussi de prendre le pouls de l’industrie nautique. Si les constructeurs manquent encore de visibilité pour les années à venir, il a flotté un parfum d’espoir dans les allées parisiennes. Les concessionnaires sont venus au Nautic avec de nombreuses promesses de visites et espèrent en repartir avec de nombreuses signatures. Cependant, le secteur de la Voile qui n‘avait enregistré jusque là qu’une baisse de 17% des immatriculations, semble être rattrapé par la crise qui avait violemment secoué le Motonautisme en 2008. Et même si les experts parlent d’un manque de 50 000 places de ports environ, la Fédération des Industries Nautiques estime quant à elle que le point bas est passé et que l’on pourrait de nouveau envisager de la croissance pour 2010.

Plaisir nautique.

Les chiffres de fréquentation de l’édition 2009 du Nautic de Paris devraient être également un bon indicateur de tendance. Lors du 1er week-end du salon, le public a toutefois semblé répondre présent. Pour affronter la crise mais aussi pour recentrer le Nautic, les organisateurs ont renoncé cette année au Hall 6. La surface totale a été réduite de 20% mais le nombre d’exposants n’a diminué que de 2%. 1 200 marques tiennent salon à Paris alors que sur les 1 300 embarcations présentes, 700 nécessitent des moyens de remorquage. Il y a cette année beaucoup plus de grandes unités que dans le passé. Ainsi le public a pu visiter 12 voiliers de plus de 50 pieds et 23 Motor Yachts de plus de 40 pieds. Tout en étant à l’accroissement des tailles, la tendance est également à la simplification des systèmes et aides à la navigation. Sur les bateaux à moteur, le Joystick s’est généralisé, facilitant la conduite ainsi que le positionnement dynamique. Sur les voiliers, les équipementiers proposent des Winchs facilement électrifiables ainsi que toute une gamme de vérins, hydrauliques ou à gaz, apportant de nouvelles aides et possibilités de réglages.

Environnement nautique.

En 2010, le plaisancier qui n’aura plus besoin d’être un marin expérimenté, même sur les grandes unités, sera avant tout éco-responsable. La grande tendance du Nautic 2009 est en effet la multiplication des solutions alternatives aux propulsions traditionnelles. L’Aequus, le bateau électro-solaire dessiné par Finot-Conq [voir notre article], a été l’une des grandes stars du salon. Cet Open de demain a remporté un franc succès tandis que de nombreux motoristes ont présenté des solutions hybrides comme la Fondation Bénéteau et ZF qui ont pris le pas de Steyr et Nanni. Invitée d’honneur en 2008, E3H a dévoilé la maquette de Remora, un trimaran de servitude semi-rigide électrique, sans rejet polluant et sans bruit, sur le stand de la Fédération Française des Ports de Plaisance. Tanguy Le Bihan, l’architecte naval de la société brestoise, a expliqué que : « Ce bateau n’est pas plus cher qu’un bateau thermique. C’est un produit pour les ports qui respectent aussi bien les plaisanciers que les utilisateurs ».

Eco-nautisme.

Cette année au Nautic, de nombreuses innovations sont passées au stade industriel. Ainsi, la société EKA a développé SeaWatt, sa gamme de moteurs 100% électriques. Cette propulsion sans rejets de CO2, ni nuisance sonore, est promis à un bel avenir d’autant que ces moteurs atteignent désormais des puissances intéressantes. Au niveau des projets, le voilier RM 1200 équipé d’une pile à combustible a également fait sensation. Baptisé « ZeroCO2sailing », il va partir en avril de Marseille pour une tournée en Méditerranée afin de tester cette motorisation et de promouvoir une filière Hydrogène qui pourrait rapidement devenir totalement « propre ». L’an prochain, ces tendances devraient être renforcées car la filière nautique sait qu’elle devra passer par une refonte de son système, et de ses valeurs, pour espérer toujours susciter le rêve qui est le moteur de la plaisance. Le 50ème Nautic sera une nouvelle fois porteur d’espoirs et de passion. D’autant que pour cet anniversaire, les organisateurs ont évoqué leur intension d’investir différents lieux de Paris.

Plus d’informations : Site du Nautic de Paris.

Crédit Photo : Etienne Malglaive / AFP / Nautic, Salon Nautique de Paris

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

cinq × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.