NauticNews

Filippetti Yacht Navetta 26 : Ecologique et chic

 Filippetti_Yacht_Navetta_26.jpg

03/2010 –

Les initiatives se multiplient pour relancer les usagers en cette période de crise. Quelques marques jouent la carte de l’écologie. D’autres privilégient la customisation. Bingo pour le nouveau chantier italien Filippetti Yacht. Sa nouvelle Navetta 26 coche les deux.

« Si l’on veut être totalement écologique, la seule réponse est la voile », disait Luca Bassani, à l’occasion du lacement du WHY. Totalement vrai, mais la Navetta 26 démontre qu’un yacht à moteur peut, lui aussi, répondre aux impératifs environnementaux. Cette démarche a des prédécesseurs : M/Y Tribu de Mondo Marine, le Long Range 23 de Mochi Craft. Mais aussi un label, « Green Star Yacht », attribué par le RINA (société de classification maritime italienne). Cependant, seule la gamme Filippetti Navetta propose une personnalisation totale au niveau des aménagements. Le concept est annoncé comme « eco-chic » avec deux modèles à la vente : la Navetta 26 et la Navetta 30. La construction de la Navetta 26 a commencé au Cantieri Navali San Rocco, chantier naval partenaire, basé dans le golfe de Trieste. Le yacht devrait être mis à l’eau en décembre 2010. Les plans initiaux, signés Pietro Mingarelli (ISA 120 M/Y Illusion), incluent une cabine de propriétaire sur deux niveaux, un jacuzzi, des terrasses panoramiques à 180°, un solarium, une spacieuse cabine VIP et des « jouets marins » sur mesure.

La course à la Green Star

Le label « Green Star » s’appuie sur deux impératifs : pollution réduite et design écologique. Pietro Mingarelli a donc élaboré une carène à déplacement aux lignes sobres et arrondies, dotée d’une grosse autonomie : 2500 Nm à 10,5 nœuds, un réservoir de carburant de 20000 litres et un réservoir d’eau de 3500 litres.  Ainsi dotée, l’imposante Navetta 26 sera une vraie endurante. En prime, deux Caterpillars C18 diesel de 875 CV chacun, ne devraient pas (dixit le fabriquant) consommer plus de 150 l/h en vitesse maximale (14 nœuds). Le yacht est également équipé de réservoirs d’eaux usées pour correspondre aux critères d’admission du « Green Star ».

Filippetti Yacht, une nouvelle référence ou presque

La nouvelle Navetta 26 n’a rien à voir la Navetta 26 Custom Line, un des joyaux de la couronne du groupe italien Ferretti. Elle est initiée par Filippetti Yacht, en exercice depuis janvier 2010, et issu d’un autre groupe italien, Dreaming Seanergy (déclaré en faillite en 2009). Ce dernier est connu pour sa gamme de flybridges Evo Marine et ses opens sportifs Daemon. Mais aussi pour son charismatique patron, Fausto Filippetti. Fondateur, avec ses copains Tilli Antonnelli et Giuliano Onori, de Pershing SpA en 1981, il en est devenu distributeur exclusif (1998- 2008) pour l’Italie, la France et Monaco par l’intermédiaire du groupe Dreaming. Au fil du temps, il s’occupera d’autres marques réputées (Sunseeker, Princess, Camper and Nicholsons Yachting, Italcraft) avec le fidèle Giuliano Onori. Filippetti Yacht, dont il partage le fauteuil de direction avec ses enfants, Martina et Giovanni, a récupéré Evo Marine et Daemon. Mais la gamme Filippetti Navetta inaugure véritablement la nouvelle compagnie, installée à Mondolfo dans la province de Pesaro-Urbino… Au nez et à la barbe du chantier Pershing voisin ! Il est même à redouter que Tilli Antonelli, qui vient tout juste de démissionner de Pershing (voir notre article), rejoigne Filippetti Yacht. Les trois anciens copains réunis, Filippetti Yacht serait alors susceptible de revivre la légende du Pershing. Tutto è’ possibile.

Fiche Technique sur NauticNews.com de la Navetta 26

Toute la gamme Filippetti Yacht sur NauticNews.com

Tags :  WHY, Pershing, Tilli Antonelli, Ferretti, Mochi Craft, Environnement

Crédits Photo : Filippetti Yacht

-KL-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

12 − 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.