NauticNews Logo

Solitaire du Figaro: Beyou (BPI) vainqueur, Lunven second

Ce mercredi 10 août à 10 heures 14 minutes et 16 secondes, Jérémie Beyou est le premier à franchir la ligne d’arrivée de Dún Loaghaire (Irlande), terme de la deuxième étape. Le skipper de BPI, vainqueur de La Solitaire du Figaro en 2005, a mis 2 jours, 17 heures 25 minutes 16 secondes pour parcourir les 440 milles d’une course de résistance dont les deux tiers se sont disputés au près musclé pour finir à fond au portant en mer d’Irlande.

Cette victoire d’étape (la quatrième de sa carrière depuis ses débuts en 1997) est amplement méritée pour « Jerem’ » qui est allé au bout de lui-même pour s’imposer en Irlande après avoir animé la course aux avant-postes depuis le coup d’envoi à Ouistreham dimanche dernier. Il a pris un ascendant définitif mardi matin au passage de Land’s End (Cornouaille), en se positionnant dans le Nord-Ouest pour attaquer la dernière portion de course le long des côtes irlandaises. A 35 ans, le marin originaire de la baie de Morlaix, participe ici à sa 12e Solitaire du Figaro. Il fait partie des « académiciens » du circuit… Cette victoire après sa quatrième place à Caen lors de la première étape de La Solitaire du Figaro, devrait le repositionner en tête du classement général puisqu’il concédait 12’28 à Fabien Delahaye (Port de Caen-Ouistreham) et qu’il le devance en Irlande de quatre milles. Nicolas Luven (Generali) grâce à une option en toute fin de parcours (décalage dans l’Est pour s’écarter de la terre) a terminé second.

Nicolas Lunven: « C’est top cette 2e place. Il y a deux heures, quand on approchait dans la baie, je sentais le coup de Trafalgar avec les autres qui revenaient derrière. Je me suis dit ‘oups là, c’est quoi l’histoire ? On était dans les grains avec 35 nœuds sous grand spi.

Je me mets un peu à la place de Thierry Chabagny et Erwan Tabarly. Ils doivent être déçus parce qu’ils se sont battus toute l’étape. Finalement, ils se font avoir à l’arrivée.

Objectivement, j’étais 4e, pas second. Mais je prends quand même avec bonheur cette seconde place parce qu’elle était dure. C’était une étape de montagne. Tous ces grains à l’arrivée, ce n’était pas trop prévu au programme… avec le vent qui passe de 5 à 35 nœuds… Mais ça fait du bien de se battre et d’être récompensé à la fin. »

Tags sur NauticNews: Solitaire du Figaro

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

deux × 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.