NauticNews

Belles perspectives pour les chantiers du Guip

Chantier du Guip Lorient restauration Thonier Biche

Avec en ligne de mire les grandes fêtes maritimes, les chantiers du Guip de Lorient, Brest et l’île aux Moines ont des carnets de commandes très chargés. A Brest est entrée en chantier la Fée de l’Aulne, longue de 35 mètres hors tout. Le sablier construit en 1957 au chantier Kéraudren de Camaret, nécessite des travaux de charpente, préceintes, panneaux de cales, reprise des bordés. D’un déplacement de 200 tonnes, il sera mis à l’eau le 13 juillet pour  la grande parade maritime brestoise. Le chantier va également débuter le refit de Runa VI, un cotre aurique de 11 mètres datant de 1928. Le propriétaire Yves Courcelle devient un habitué du chantier brestois qui vient de signer la restauration complète de son yawl Runa IV, qui navigue désormais en Méditerranée avec à sa barre Bruno Troublé.

Au chantier du Guip de Lorient, le Biche, dernier thonier à voile de l’Ile de Groix, subit une cure de jouvence. Portée par des passionnés, l’association des amis du Biche a lancé un appel au don sur son site afin de terminer la restauration avant l’été. Le Thonier qui aura retrouvé ses lignes d’antan devrait naviguer fin juin pour accueillir les voiliers de la Volvo Ocean Race en escale à Lorient avant de se rendre aux Tonnerres de Brest. Enfin, à l’Ile aux Moines, sept coques de Guépard, voilier de 5.80 m hors tout conçu il y a 40 ans par Etienne Riguidel, ont été commandées. Deux d’entre elles ont été livrées et vont venir gonfler la flotte morbihannaise d’une cinquantaine d’unités, tandis que les 5 autres seront achevées au Printemps. Deux Yoles de Bantry viennent également de sortir du chantier. Après 4 000 heures de travail, ces embarcations de 11.65 m dotées de 3 mâts et de 10 paires de rames ont été chargées sur un cargo en direction de la Guinée Equatoriale et de l’Ecole Navale de Bata. En compagnie de nombreuses autres restaurations, 130 bateaux sont en hivernage dans le même lieu. « Nous sommes à bloc de boulot », indique Paul Bonnel, à la tête d’un chantier victime de son succès et de sa réputation, comme les deux autres ateliers des chantiers du Guip.
Chantier du Guip Ile aux moines yole de bantry

Plus d’informations : Site des Chantiers du Guip

Crédit photos : Chantiers du Guip

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

14 + 17 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.