NauticNews Logo

Volvo Ocean Race: Groupama 4 en tête du général

En terminant deuxièmes un peu plus de cinq minutes derrière Abu Dhabi, Franck Cammas et ses hommes réalisent une superbe septième étape qui leur permet de prendre la tête au classement général. D’une extrême intensité tout au long des 3 590 milles du parcours entre Miami et Lisbonne, cette manche confirme la détermination de l’équipage de Groupama 4 qui, dernier il y a seulement deux jours et demi, finit dans le tableau du vainqueur émirati…

C’est la plus belle des étapes de la Volvo Ocean Race, même si les Français n’ont pas remporté la victoire ! Car Franck Cammas et ses hommes sont passés par tous les stades : en tête à la sortie d’une dépression tropicale peu après le coup de canon du départ, ils voient toute la flotte les remonter, puis les dépasser quand ils n’arrivent pas à attraper un front s’échappant vers l’Europe. Après une remontée contre le vent en queue de peloton, Groupama 4 touche lui aussi les vents forts de Sud-Ouest au large de Terre-Neuve et commence alors un retour magnifique à plus de 22 noeuds de moyenne.

Confirmer à Lorient

Dans des conditions qu’affectionne particulier le voilier français, l’équipage met toute son énergie dans cet incroyable déboulé de plus de 1 000 milles à travers l’Atlantique. Mais si Groupama 4 parvient à revenir en deuxième position, il reste le plus difficile à faire car la flotte est très groupée à moins de 400 milles de l’arrivée. Une zone de calmes est encore à franchir et Franck Cammas et ses hommes parviennent à trouver l’issue par le Sud en maintenant leurs concurrents à distance respectable. Seul Abu Dhabi réussit à s’extirper de cette dorsale anticyclonique en tête, mais avec seulement une quinzaine de milles de marge alors que le vent revient de secteur Nord. S’engage alors un combat sublime à l’entrée du Tage puisque les deux voiliers naviguent à vue lorsque la nuit tombe sur le Portugal.

Dans une brise qui s’étiole au fur et à mesure que la ligne d’arrivée se rapproche, les deux équipages finissent sur les nerfs, à moins de 500 mètres l’un de l’autre. Le bateau émirati s’impose au final de 5 minutes 27 secondes après 11 jours 4 heures et 29 minutes de course ! Mais si ce résultat est une grande satisfaction pour toute l’équipe de Groupama, c’est surtout un succès au classement général puisque les Français prennent le commandement : les Espagnols terminent quatrièmes derrière les Américains avec seulement 1 minute 42 secondes d’avance sur les néo-Zélandais…

Alors qu’il ne reste plus que deux étapes hauturières (Lisbonne-Lorient et Lorient Galway), Franck Cammas et ses hommes qui participent pour la première fois à la course autour du monde, sont en bonne posture pour envisager une victoire finale à Galway. Après huit jours d’escale à Lisbonne, quatre voiliers vont devoir se départager sur une fin d’épreuve à haute tension. Mais Groupama 4 devient un très sérieux prétendant avec une victoire d’étape à Auckland, deux deuxièmes places à Sanya et à Lisbonne et une victoire lors de la régate « In-Port » à Itajai…

Ils ont dit

« On peut faire une très belle opération : cela dépend de l’arrivée de Telefonica après cette deuxième place à Lisbonne, même si on regrette toujours de ne pas avoir gagné. Nous n’avons pas été loin de Abu Dhabi et cela s’est joué à rien du tout ! On a fait une belle étape : on est passé par des hauts et des bas et on finit très bien. Nous avons eu des conditions météorologiques très variées et les leaders se sont mis dans des situations difficiles : cela a été à nos dépends en début de course et en notre faveur à la fin de l’étape. Le classement est mérité parce que Abu Dhabi a réalisé une très belle manche : ils n’avaient pas l’habitude d’être à pareille fête et c’est très bien pour eux. On s’est bien battu avec de belles options. Maintenant il reste deux étapes hauturières et il risque d’y avoir encore des chassés croisés, mais être leader à Lisbonne, c’est déjà très bien ! On se sent de plus en plus à l’aise sur l’eau, mais la bagarre est rude entre les quatre prétendants à la victoire finale. C’est une occasion de confirmer à Lorient. » déclarait Franck Cammas à l’arrivée au Portugal.

« Sur l’arrivée dans le Tage, nous n’avions rien à perdre, juste des points supplémentaires à gagner. C’était super sympa de finir l’étape comme ça : on a été surpris de voir Abu Dhabi à proximité quelques heures seulement avant l’arrivée. Cela a relancé le match et on a été à fond ces derniers milles. Ian Walker et son équipage ont fait une très belle course et c’est tant mieux pour eux après tous les déboires qu’ils ont subis précédemment. Il faut maintenant arriver à Lorient toujours premiers au classement général : ce serait encore plus beau ! Et puis nous n’avons gagné qu’une seule étape pour le moment et on a envie d’en claquer d’autres… Parce que la victoire a un goût particulier : c’est un instant magique ! » confirmait Charles Caudrelier sur les pontons de Lisbonne.

« Il faut rester zen parce qu’on sait que la Volvo Ocean Race est capable de nous mettre en situation périlleuse, voire désespérée, mais en jouant serré, en faisant du gagne petit, il y a des opportunités qui se créent pour gagner l’étape le dernier jour de la manche ! Là, on passe de la dernière place à la deuxième et pour l’ensemble de l’équipage, c’est une excellente nouvelle… Même si à un moment donné, on a eu très peur, on reste agressif sur le classement général. Nous avons eu l’intelligence de ne pas nous démarquer quand nous étions en mauvaise situation et l’opportunité est venue : trois jours de navigation au vent de travers et Groupama 4 est un bateau fabuleux à cette allure ! » analysait le navigateur de Groupama 4, Jean-Luc Nélias.

Arrivées à Lisbonne

  1. Abu Dhabi (Ian Walker) jeudi 31 mai à 23h 23′ 54 : 11j 04h 23′ 53
  2. Groupama 4 (Franck Cammas) jeudi 31 mai à 23h 29′ 21 : 11j 04h 29′ 20
  3. Puma (Ken Read) vendredi 1er juin à 1h 26′ 52 : 11j 06h 26′ 51
  4. Telefonica (Iker Martinez) vendredi 1er juin à 3h 28′ 27 : 11j 08h 28′ 26
  5. Camper (Chris Nicholson) vendredi 1er juin à 3h 30′ 09 : 11j 08h 30′ 08
  6. Sanya (Mike Sanderson) vendredi 1er juin à 3h 44′ 25 : 11j 08h 44′ 24

Classement général après sept étapes océaniques et sept régates « in-port »

  1. Groupama 4 (Franck Cammas) : 183 points
  2. Telefonica (Iker Martinez) : 180 points
  3. Puma (Ken Read) : 171 points
  4. Camper (Chris Nicholson) : 162 points
  5. Abu Dhabi (Ian Walker) : 104 points
  6. Sanya (Mike Sanderson) : 27 points

Crédit Photo: © Ian Roman / Volvo Ocean Race

Tags sur NauticNews: Volvo Ocean Race – Franck CammasGroupama 4

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix-neuf + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.