NauticNews Logo
  • Transat Jacques Vabre : en mode alizés

    Transat Jacques Vabre : en mode alizés

    Presque toute la flotte de la Transat Jacques Vabre est désormais dans les alizés, ces vents réguliers de secteur Nord-Est qui marquent la bordure orientale et méridionale de l’anticyclone des Açores, revenu à sa position habituelle. Le duel des Ultime tourne à l’avantage de MACIF tandis que le trio de tête des IMOCA a fait le break face à ses poursuivants… Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : On dirait (presque) le Sud…

    Transat Jacques Vabre : On dirait (presque) le Sud…

    Enfin ! La latitude du cap Finisterre a été doublée aujourd’hui par les premiers IMOCA et les Multi 50. Si ce passage est important pour le moral des troupes qui rêvent d’un temps moins humide et de se reposer à plat dans les bannettes, l’heure n’est pas encore aux longues glissades sous un ciel bleu azur et des températures clémentes. Les Class40, Multi50 et IMOCA dansent encore le « rock’n roll » sur une mer dure et un vent violent. Les Ultime, quant à eux, naviguent le long des côtes marocaines poussés par un vent faible. Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : Lune de fiel

    Transat Jacques Vabre : Lune de fiel

    La deuxième nuit de mer a été très dure pour la plupart des duos de la Transat Jacques Vabre, particulièrement pour ceux qui ont choisi la voie du Nord : après Edmond de Rothschild et Safran qui ont fait demi-tour sur avaries, c'est le Class40 Team Concise qui a jeté l'éponge. Et dans le Sud, Prince de Bretagne a chaviré au large de l'Espagne. Les conditions vont encore se dégrader dans l'Ouest de l'Irlande tandis que les premiers multicoques vont bénéficier d'une pause en soirée. Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : dans le gros temps…

    Transat Jacques Vabre : dans le gros tempsR30;

    Nous y sommes. Les 41 binômes de la 12e édition de la Transat Jacques Vabre sont entrés dans le dur. En approche d’une grosse dépression engendrant une mer forte et un vent soutenu de plus de 35 nœuds, les marins fourbissent leurs armes : bottes, cirés et masques de plongée de rigueur pour parer les « lances à incendie », voilure réduite et petite toile d’avant pour soulager les bateaux. La nuit promet d’être longue et très secouée... Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : Favoris, outsiders et incertitudes…

    Transat Jacques Vabre : Favoris, outsiders et incertitudes…

    Comme lors de tous les départs, certains tandems équipages-bateaux cumulent un tel palmarès et une telle complicité qu’ils font partis des favoris. Mais comme toutes les courses océaniques, nombre de paramètres viennent brouiller les pistes, que ce soit les conditions météorologiques, les aléas techniques, les options stratégiques, les fortunes de mer… Tentative de hiérarchisation d’une flotte répartie en quatre classes aussi variées que disparates. Lire plus ...

  • Route du Rhum : Une course par élimination

    Route du Rhum : Une course par élimination

    « Avant de gagner, il faut pouvoir finir ». Cette sentence qu’aiment à répéter les marins prend aujourd’hui tout son sens. La Route du Rhum-Destination Guadeloupe est une épreuve par élimination. Après 24 heures de course, 29 concurrents sont ou ont été en escale technique, ou ont dû se résoudre à l’abandon. Lire plus ...