NauticNews Logo
  • Route du Rhum-Destination Guadeloupe : l’analyse de Jean-Pierre Dick

    Route du Rhum-Destination Guadeloupe : l’analyse de Jean-Pierre Dick

    Coup de théâtre en IMOCA ! Confortable leader de la Route du Rhum, filant vers la victoire, le Britannique Alex Thomson s’est échoué la nuit dernière au pied d’une falaise au Nord de Grande-Terre (Guadeloupe), à seulement 75 milles de l’arrivée. Pour sortir de cette mauvaise passe et extraire Hugo Boss des rochers, le skipper britannique a été contraint d’utiliser son moteur. Lire plus ...

  • Transat New York – Vendée : l’heure des premiers blians

    Transat New York – Vendée : l’heure des premiers blians

    Le podium de cette New York - Vendée (Les Sables d'Olonne) est arrivé hier en l'espace de quatre petites heures. Après le sacre de Jérémie Beyou (Maître CoQ) en début d'après-midi, Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et Alex Thomson (Hugo Boss) sont à leur tour venus s'amarrer au ponton du Vendée Globe. Paul Meilhat (SMA), 4e et premier non-foiler de la course, les a rejoints ce matin. Les quatre prochains concurrents sont attendus demain aux Sables d'Olonne. En attendant, les solitaires à terre tirent leurs premiers bilans... Lire plus ...

  • Transat New York – Vendée : La grande première de Beyou !

    Transat New York – Vendée : La grande première de Beyou !

    Jérémie Beyou (Maître CoQ) a remporté, mercredi, la première édition de la New York - Vendée (Les Sables d'Olonne). Cette victoire transatlantique est sa première en IMOCA60 en solitaire. Le Finistérien, qui s'impose devant Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et Alex Thomson (Hugo Boss), s'affirme comme un très sérieux prétendant à la victoire dans le Vendée Globe, qui s'élancera des Sables d'Olonne le 6 novembre prochain. Lire plus ...

  • Transat New York – Vendée : Le Gascogne, un sacré casse-tête !

    Transat New York – Vendée : Le Gascogne, un sacré casse-tête !

    Depuis samedi, l’ordre est inchangé en tête de la New York – Vendée (Les Sables d’Olonne). A un peu plus de 300 milles de l’arrivée, 3,3 milles séparaient Jérémie Beyou (Maître CoQ) de son dauphin, Sébastien Josse (Edmond de Rothschild). Troisième, à 28,9 milles, Alex Thomson (Hugo Boss) n’est pas disqualifié pour la victoire : plus le vent est petit, plus l’aléa est grand. Lire plus ...

  • Barcelona World Race : Grandes envolées vers le Sud

    Barcelona World Race : Grandes envolées vers le Sud

    Les alizés de Nord-Est ont emballé la course depuis la nuit dernière. La flotte s’est délectée des 20 à 25 nœuds de vent pour se recomposer en escadrille à l’ouest. Si Hugo Boss reste leader, son avance a fondu et ses trois poursuivants se tiennent en treize milles. Tout reste à faire alors que le vent devrait forcir cette nuit, et que les bateaux devraient atteindre une zone plus chargée en humidité et en chaleur, au large de la pointe mauritanienne. Lire plus ...

  • Brêve : Transat Jacques Vabre : Les Antilles en ligne de mire

    A moins de 2 000 milles de l'arrivée de la Transat Jacques Vabre, deux Imoca, Virbac Paprec 3 et Hugo Boss, se sont échappés en tête. Le tandem Dick/Beyou possède 41 milles d'avance sur Thomson/Altadill, et surtout 224 milles sur les autres concurrents. En Multi 50, grâce à une option sud Maïtre Jacques a refait son retard sur son concurrent Actual tandis qu'en Class40, Aquarelle.com, solidement installé en tête, devrait toucher bientôt les Alizées Lire plus ...

  • Brêve : Barcelona World Race: Mardi noir…

    Début de semaine à rebondissements avec l’annulation du changement d’équipage sur Hugo Boss, le démâtage de Président au large du Cap-Vert et l’arrêt programmé de Foncia au Brésil ! Côté alizés, ils soufflent toujours puissamment du côté de l’archipel cap-verdien, mais sont en train de mollir le long des côtes africaines et pour les leaders qui approchent du Pot au Noir… Lire plus ...

  • La flotte IMOCA entre reprise progressive et re-découverte des bateaux

    La flotte IMOCA entre reprise progressive et re-découverte des bateaux

    Un peu plus de deux semaines après la fin du confinement, les marins et leurs équipes s’activent pour rattraper le temps de navigation perdu. Beaucoup d’IMOCA ont déjà été remis à l’eau, à l’issue de chantiers hivernaux plus longs que prévus. Les tests de jauge et les sorties techniques se multiplient. D’autres marins doivent encore faire preuve de patience avant d’enfin retrouver la mer. Petite revue de fin de chantier... Lire plus ...