NauticNews Logo
  • Transat Jacques Vabre : Les 400 derniers milles

    Transat Jacques Vabre : Les 400 derniers milles

    Toute dernière ligne droite pour MACIF et Sodebo Ultim’ ! François Gabart et Pascal Bidégorry sont attendus demain dans la matinée sur la ligne d’arrivée, Thomas Coville et Jean-Luc Nélias entre 6 et 8 heures après (précisions des horaires à suivre sur le site internet). A la longitude de Rio, MACIF file pour le moment à 27 nœuds, mais François expliquait à la vacation la difficulté des 50 derniers milles perturbés par une météo orageuse. L’effervescence monte à Itajaí… Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : le petit train

    Transat Jacques Vabre : le petit train

    Les quatre classes de la Transat Jacques Vabre déroulent vers Itajaí, les deux Ultime étant sortis du Pot au Noir mardi, les premiers monocoques IMOCA 60’ la nuit dernière alors que deux Multi50 se battent encore dans le magma, et que le leader des Class40 est toujours dans de bons alizés de nord-est. Et au sein de chaque groupe, un équipage a fait le break à l’exception des monocoques de 60 pieds où le trio de tête a encore plus de 2 000 milles pour se départager… Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : Chaud devant!

    Transat Jacques Vabre : Chaud devant!

    Si la compétition bat son plein pour les quatre classes de la Transat Jacques Vabre, le quotidien des marins se déroule dans la moiteur et la chaleur. Le soleil cogne, les repos sont peu récupérateurs, les rinçages à l’eau douce apportent un bonheur digne d’un bain dans un hôtel cinq étoiles, le moindre fruit pas trop mûr rafraîchit les estomacs malmenés par les plats préparés… Mais les marins sont des durs à cuir. Ils sont venus pour la gagne, peu importe le bien-être en mer, pourvu qu’il y ait l’ivresse du résultat. Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : à mi-parcours

    Transat Jacques Vabre : à mi-parcours

    Ralentissement sur la route d’Itajaí ! La flotte de la 12e édition de la Transat Jacques Vabre se compresse par devant. Les trois premiers IMOCA (Banque Populaire VIII, PRB et Queguiner-Leucémie Espoir) ne sont plus qu’à 250 milles de Sobedo Ultim’ et MACIF, empêtrés dans le Pot au Noir. Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : premiers bilans

    Transat Jacques Vabre : premiers bilans

    Une semaine après le départ du Havre, la douzième Transat Jacques Vabre compte seize abandons tandis que les deux trimarans Ultime sont déjà en approche de l’équateur, que trois monocoques IMOCA se sont détachés et déboulent à vingt nœuds au large du Cap Vert suivis par les trois Multi50 et le peloton, que les Class40 ont touché les alizés à la hauteur des Canaries. Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : en mode alizés

    Transat Jacques Vabre : en mode alizés

    Presque toute la flotte de la Transat Jacques Vabre est désormais dans les alizés, ces vents réguliers de secteur Nord-Est qui marquent la bordure orientale et méridionale de l’anticyclone des Açores, revenu à sa position habituelle. Le duel des Ultime tourne à l’avantage de MACIF tandis que le trio de tête des IMOCA a fait le break face à ses poursuivants… Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : On dirait (presque) le Sud…

    Transat Jacques Vabre : On dirait (presque) le Sud…

    Enfin ! La latitude du cap Finisterre a été doublée aujourd’hui par les premiers IMOCA et les Multi 50. Si ce passage est important pour le moral des troupes qui rêvent d’un temps moins humide et de se reposer à plat dans les bannettes, l’heure n’est pas encore aux longues glissades sous un ciel bleu azur et des températures clémentes. Les Class40, Multi50 et IMOCA dansent encore le « rock’n roll » sur une mer dure et un vent violent. Les Ultime, quant à eux, naviguent le long des côtes marocaines poussés par un vent faible. Lire plus ...

  • Transat Jacques Vabre : Lune de fiel

    Transat Jacques Vabre : Lune de fiel

    La deuxième nuit de mer a été très dure pour la plupart des duos de la Transat Jacques Vabre, particulièrement pour ceux qui ont choisi la voie du Nord : après Edmond de Rothschild et Safran qui ont fait demi-tour sur avaries, c'est le Class40 Team Concise qui a jeté l'éponge. Et dans le Sud, Prince de Bretagne a chaviré au large de l'Espagne. Les conditions vont encore se dégrader dans l'Ouest de l'Irlande tandis que les premiers multicoques vont bénéficier d'une pause en soirée. Lire plus ...