NauticNews Logo

Tour de Belle-Ile : le triplé pour Sensation Océan

Tenant du titre et vainqueur en 2014, Sensation Océan, skippé par Mayeul Riffet, a remporté samedi le dixième TOUR DE BELLE-ILE disputé sur un parcours réduit en raison du petit temps. Sodebo (Thomas Coville) et FenêtréA-Mix Buffet complètent le podium, tandis qu’en monocoques, la victoire revient à Initiatives Cœur, mené par la marraine de cette dixième édition, Sam Davies, devant Bretagne Télécom (Nicolas Groleau) et Ucar-Saint-Michel (Yann Eliès).

Après la brise de 2017, c’est le très petit temps qui s’est invité sur le TOUR DE BELLE-ILE qui fête cette année ses dix ans. Un anniversaire célébré en technicolor par les 377 bateaux ayant pris le départ, donné depuis le Chacal, bâtiment de la Marine Nationale, samedi à 10h15 sous un soleil radieux et par une légère brise d’est de 4-5 nœuds. Le spectacle a été magnifique et apprécié à sa juste valeur par les quelques 2000 professionnels et amateurs qui ont ensuite dû s’armer de patience mais aussi de sens tactique pour couvrir un parcours réduit de 14 milles pour le Grand Tour, dont la ligne d’arrivée a été avancée à la Pointe des Poulains, de 13 milles pour le P’tit Tour, qui s’est achevé à Sauzon.

Au moment de quitter le ponton samedi matin, Mayeul Riffet, skipper de Sensation Océan, avait affiché la couleur : conserver le titre remporté l’année précédente par le trimaran Orma de 60 pieds (ex Foncia), alors mené par Alain Gautier. La mission a été bien accomplie, puisque, après s’être imposé en 2017 dans des conditions soutenues (2h29 sur les 42 milles du Grand Tour), mais également en 2014, Sensation Océan a remporté le TOUR DE BELLE-ILE pour la troisième fois en 3 heures 9 minutes et 29 secondes sur un parcours trois fois moins long.

C’est pourtant le Multi50 FenêtréA-Mix Buffet (Erwan Le Roux), qui, à droite de la ligne, s’était élancé en tête de la flotte des multicoques, tandis qu’à l’autre extrémité de la ligne, le 60 pieds Imoca Ucar-Saint-Michel (Yann Eliès) prenait le meilleur départ des monocoques. Aussi à l’aise dans ces conditions légères qu’un an plus tôt dans la brise, Sensation Océan passait en tête à la Teignouse une heure et quart après le départ, devant Sodebo et FenêtréA-Mix Buffet et maintenait son avantage jusqu’à la ligne, fixée à la Pointe de Poulains, et franchie à 13h24’09, avec 32 minutes et 53 secondes d’avance sur Sodebo et 1h38’43 » sur FenêtréA-Mix Buffet, vainqueur de son duel en Multi50 avec Réauté Chocolat (Armel Tripon). Ce dernier en finissait trois quarts d’heure plus tard, devant le trimaran de 77 pieds Ultim’ Emotion et celui de 12 mètres, A Capella, auteur d’un très beau TOUR DE BELLE-ILE pour sa septième participation.

Du côté des monocoques, la flotte a dû affronter un vent de plus en plus évanescent, parfois nul, et un courant contraire, et il a fallu attendre 17h27 pour voir le 60 pieds Imoca Initiatives Cœur, skippé par la marraine de cette dixième édition, Sam Davies, couper la ligne en tête après 7 heures 12 minutes et 13 secondes. Une victoire arrachée au terme d’un beau match à trois avec le Mach 45 Bretagne Télécom (Nicolas Groleau) et le second Imoca engagé sur ce TOUR DE BELLE-ILE, Ucar-Saint-Michel, arrivés respectivement 2’54’’ et 9’10’’ derrière Initiatives Cœur qui décroche ainsi le convoité Prix Michel Malinovsky. Sur le parcours réduit du P’tit Tour, la victoire est revenue à un habitué des succès en Baie de Quiberon, le Mach 6.5 Alternative Sailing (Mathieu Jones), qui a bouclé les 13 milles en 6 heures 36 minutes et devancé son rival, West Paysages-Le Carré 56 (Manu Guédon).

Derrière, la course s’annonçait encore longue pour les très nombreux amateurs constituant l’impressionnante flotte de ce TOUR DE BELLE-ILE 2018, l’objectif pour tous étant de rentrer à temps à la Trinité-sur-Mer pour participer à la toujours très appréciée soirée des équipages…

Les réactions :

Mayeul Riffet (Sensation Océan) : « Mission accomplie, je suis très content de cette victoire, il y a eu du match sur l’eau malgré le fait qu’il n’y ait pas eu beaucoup de vent. C’était une belle régate. A la Teignouse, on a vu tout le monde arriver en même temps, il y avait des catamarans, des trimarans, des très gros et des tout petits… Nous nous en sommes tenus à ce que nous voulions faire, nous avions une bonne vitesse et nous avons plongé sous Sodebo, tout en restant au vent d’Ultim’ Emotion, c’était le bon choix et nous avons réussi à conserver notre position. Nous sommes très satisfaits du résultat, c’était un pur moment de plaisir, pour moi et pour l’équipage qui est venu vivre une course de l’intérieur. Même avec peu de vent, il y a eu des émotions, de la tension, de la joie, c’est ça qui est génial dans la voile, c’est toute la classe de la course au large, on a pris beaucoup de plaisir ».

Sam Davies (Initiatives Coeur) : « C’était une belle journée, un peu longue parce qu’il n’y avait pas beaucoup de vent et par contre beaucoup de courant. Au milieu de la course, il y avait pas mal de petits bateaux devant nous, je me suis dit que beaucoup de monde devait être super content d’être devant les Imoca, mais la dernière partie de la course était top, on a réussi à gagner en monocoques et à finir premier Imoca, je suis super contente de remporter ma première victoire sur le TOUR DE BELLE-ILE, en plus l’année où j’en suis la marraine . Il y a eu pas mal de match avec les autres monocoques, on n’était jamais très loin des autres, ça s’est vraiment joué dans les derniers mètres avant la ligne, c’était assez excitant pour nous de réussir à passer devant au dernier moment ».

Thomas Coville (Sodebo) : « C’était paisible, de jolies conditions estivales, il manquait un peu de vent pour notre activité, mais c’était vraiment un plaisir de voir autant de voiles sur l’eau. La ligne du TOUR DE BELLE-ILE est toujours aussi magique, et il y a à l’arrivée un vainqueur fidèle, puisque ça trois fois qu’il gagne. C’est bien de voir des gens fidèles remporter cet événement qui mélange professionnels et amateurs, et c’est très bien que cet événement existe ».

Erwan Le Roux (FenêtréA-Mix Buffet) : « Troisième, c’est inespéré, c’est assez rare qu’un 50 pieds finisse troisième devant un 80 pieds et juste derrière un 100. Ça fait plaisir, ça récompense nos Multi50 qui sont fidèles au TOUR DE BELLE-ILE depuis quelques années. C’est mon premier podium sur la course, je suis très content. Notre duel avec Armel Tripon et Réauté Chocolat a tourné à notre avantage, on a eu du beau temps, l’équipage a super bien bossé, c’était une belle dixième édition ».

Tags sur NauticNews : Tour de Belle-île, Tour de Belle-ile

Crédit Photo : Benoit Stichelbaut
– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

11 + 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.