NauticNews Logo

Sud Composites

Sud-Composites-Switch-55Alain Adès est un homme heureux !

On peut le comprendre, à 43 ans, il réalise un rêve : celui de vivre de sa passion.

« Tombé tout petit » dans la grande marmite des chantiers navals, il crée SUD COMPOSITES en 1990. La production du chantier se concentre alors, pendant environ 8 ans, sur la construction de catamarans « Grand Sud » en bois epoxy.

Ce type de construction, très exigeante en main d’œuvre a permis au chantier de faire ses premières armes et de se faire une place sur le marché des catamarans de grande croisière.

En 1999, SUD COMPOSITES signe alors avec un cabinet d’architectes renommé VPLP: Van Peteghem et Lauriot Prévost, spécialisé dans le design de multicoques de compétition.

C’est le grand départ du SWITCH 51.

SUD COMPOSITES et VPLP conçoivent un catamaran de grande croisière de 51′, aux performances impressionnantes.

Mais la singularité de ce chantier ne se limite pas à créer des bateaux performants. Propriétaire du moule du SWITCH 51 depuis 1999, SUD COMPOSITES met un point d’honneur à créer des bateaux « sur mesure ». Pas de production en série ici, on en est au 12èmeSWITCH. Les 25 personnes de ce chantier familial sont au service du client. Pour eux, qualité et service ne sont pas que des concepts. « La technique des hommes mise au service de la qualité des bateaux »… à quoi l’on doit ajouter la gentillesse et le contact unique d’Alain et Marie.

La production du chantier tourne autour de 4 bateaux par an… avec un carnet de commande plein jusqu’en 2006 !

Vous aurez des difficultés à trouver le SWITCH 51 dans un port de France métropolitaine ; sa vocation est de naviguer et d’emmener son propriétaire à l’autre bout du monde. Mais cette distance physique ne coupe pas le lien entre le bateau et le chantier. Internet, véritable cordon ombilical, permet de garder un contact quasi affectif avec chaque unité produite. Le suivi des bateaux est continu. Alain l’avoue : « le SAV ? connais pratiquement pas… tout est fiable ».

SUD COMPOSITES ne connaît que des propriétaires heureux. La preuve : ils n’hésitent pas à mettre en contacts leurs prospects avec leurs clients…

Les performances ? surprenantes !

C’est dans le petit vent que le SWITCH 51 dévoile l’expérience de ses concepteurs, car dans le grand vent… tout le monde avance !

Avec 7 nœuds de vent, le SWITCH 51 affiche 5.5 nœuds … avec 10 nœuds de vent, on peut lire 7.5 nœuds sur le loch. Plutôt honorable pour un cata qui déplace 12 Tonnes.

Des essais ont été réalisés avec 45 nœuds de vent, et le bateau a surfé à 23 nœuds.

Les atouts de SUD COMPOSITES se retrouvent aussi dans les assurances apportées. En effet, un gros groupe d’assurance garantit les productions du chantiers contre les vices cachés et vices constructeur. Mais SUD COMPOSITES dispose également d’un joker : un contrat de garantie de bonne fin de 3% à la commande du bateau, qui garantit que quoi qu’il arrive, le bateau sera livré à son futur propriétaire, conforme au bon de commande, et dans les délais prévus.

Le futur ?
Alain Adès et son équipe l’envisagent sereinement. Ce sera un SWITCH 55, car la demande est là pour ce type de bateaux. La première unité produite devrait sortir du chantier en Avril 2005.

La Gamme SUD COMPOSITES sur NauticNews.com

– AlP –

Tags (étiquettes) :

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

un × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.