NauticNews

Transat Jacques Vabres: Journée clé?

TJVOrma60.jpg

08/11/2007 –

Régate à trois pour Safran, Foncia et Gitana Eighty qui ont fait le trou. Groupama 2, approche du Cap vert dans deux jours. Crêpes Whaou ! a déjà remonté des 2/3 de la flotte des monos Imoca. Télécom Italia toujours en tête en Class’40.

Chez les Imoca, Safran, Foncia et Gitana Eighty sont ne train de foutre le camp. Une jolie régate est lancée, notamment avec ces diables de gars de Foncia qui sont en train de faire la bonne route. Il semble d’ailleurs que Safran et Gitana sont en train de marquer le duo Desjoyeaux-Le Borgne. Derrière on trouve dans le désordre Ecover, Cheminées Poujoulat, Groupe Bel et VM Matériaux, (non localisé à 16 heures) qui se sont pris un sérieux coup d’accordéon. Demain l’instrument va se détendre encore plus et les écarts se creuser.

En Orma, Banque Populaire (2ème) progressait dans sa voie étroite entre Canaries et Mauritanie avec des bords africains qui risquent de faire très mal. Groupama 2, sur la route, alizés en voie d’établissement, était remarquablement placé. Disons dans 48 heures au Cap Vert à 20 nœuds de moyenne. Gitana 11 s’est arrêté moins deux heures à La Palmas. On verra son réel débours demain matin. Enfin Brossard, qui a perdu sa chemise dans l’affaire, ne peut que pleurer son option ouest : 253 miles de retard. Côté Multi 50 pieds Crêpes Whaou ! creuse inexorablement son avance. Seuls Laiterie de Saint-Malo et Croisières Anne Caseneuve s’accrochent, mais loin derrière, à plus de 180 milles. Dans un autre système météo.

Enfin chez les Class40, Télécom Italia est toujours en tête mais fait moins le malin car derrière pointent la meute des mêmes qu’hier (Mistral Loisirs-Elior, Chocolats Monbana et Atao Audio System). A noter le remarquable coup de Vecteur Plus-Groupe Moniteur qui a refait son retard en se positionnant le plus à l’Ouest de la flotte.

Orma : Groupama 2 fonce vers le Cap Vert

Banque Populaire a choisi de descendre entre l’archipel canarien et le long des côtes africaines. Les gars du bord progressait à allure extrêmement soutenue dans les alizés en milieu d’après-midi. Ecoutons le Basque, complètement toqué de rugby qui venait de causer ballon avec Bernard Laporte de passage au PC presse: « On est à fond la caisse avec une humidité monstre dans le bateau. Côté sommeil, pour 24 heures, on se repose 4h30 à 5 heures. La route est encore longue. Le bateau va bien malgré un petit souci de foil hier, mais ça a l’air d’aller. Le plus pénible c’est le petit loustic vert (Groupama) qui a tendance à aller plus vite que nous. Il va falloir être moins « couillon » que lui et tenter de rester au contact avec lui. Ce qui n’est pas toujours évident ! » Un mot sur l’option Ouest de Brossard qui a empanné hier sur la position de 20 heures. D’évidence l’option s’est révélée catastrophique. Le coût est élevé pour le moment. Si les premiers allument comme prévu nos gars de Brossard vont à nouveau voir le fossé se creuser. Sopra à 19 nœuds ce soir, lui, en profite pour laisser Brossard à 50 milles derrière.

Le team Gitana a changé le foil tribord et, info, a remplacé le gennaker. Le tout en moins de deux plombes. Bluffant ! Côté Groupama 2, tout roule sur la route médiane. Et les alizés ? Les gars sont dedans et dans la veine même. Mais pas une veine soutenue pour le moment. Le Vaudois à poil dur (Stève Ravussin) est venu nous dire un franc bonjour : « Ca va nickel ! On vient de passer les Canaries, on a retouché du vent jusqu’à 28 nœuds… Franck est la barre pendant que moi, j’envoie des images et fais la popote. Tout se passe bien, on est contents. On a fait une bonne nuit et une bonne route en passant près de Gran Canaria. On est motivé à fond ! » Que dire de plus ? Il n’est pas épatant notre Helvète, non ?

IMOCA : Régate à trois sur un drap de bain

Gitana Eighty a su se recaler à temps pour accrocher le flux d’Est Nord Est en provenance de Gibraltar et fait la démonstration que le salut était à l’est. Avec Foncia, il marque à présent Safran toujours en tête. Groupe Bel, Cheminées Poujoulat et Generali naviguent dans le même système météo, mais ils ont eu « chaud aux fesses » et l’écart avec le groupe des trois premiers existe bel et bien. Plus à l’ouest, là où sont VM Matériaux et Ecover III, ce n’est plus le même système météo. La dépression sur les Açores génère sur la zone un vent de Sud Est qui les oblige à descendre au Sud Sud Ouest. Le vent, au fur et à mesure de leur descente devrait s’orienter au Sud puis au Sud Ouest. Ils risquent donc de « manger » méchamment dans les prochaines 24 heures. Pour la queue de peloton, coincée par la bulle anticyclonique qui s’est formée au sud du Portugal, la rupture est bien réelle et les écarts vont se creuser, même si ce soir, un léger flux de nord-est le redonnera de la vitesse.

50 pieds : Crêpes Whaou ! creuse encore son avance

Foutues côtes portugaises le long desquelles au moins quatre 50 pieds se traînent après s’être faits brassés au Cap Finisterre (Négocéane, NIM Interim Management, DZ energy.com et Victorinox). Crêpes Whaou semble se faire définitivement la belle en se payant le luxe de laisser plus de la moitié de la flotte Imoca dans son tableau arrière. Seuls, Laiterie de Saint-Malo et Croisières Anne Caseneuve s’accrochent encore à son sillage, même s’ils sont eux aussi, empétolés pour quelques heures encore, au-dessus de Cap Saint Vincent.

Class 40 : Le beau retour de Vecteur Plus-Groupe Moniteur

Depuis hier soir, les 30 Class40 engagés dans cette 8e Transat Jacques Vabre font route au près au large des côtes portugaises dans de petits airs – entre 3 et 7 nœuds. Ils progressent donc lentement mais sûrement vers l’archipel de Madère que les premiers ne devraient pas atteindre avant 72 heures, l’occasion pour les équipages de se reposer, de faire un peu de rangement et surtout d’affiner leurs choix météo pour la suite… qui s’avère complexe. Pour l’heure, Giovanni Soldini et Pietro d’Ali sur Télécom mènent toujours la flotte mais ne devancent plus que de 12,4 milles Mistral Loisir – Pôle Elior Santé de Thierry Bouchard et Oliver Krauss. Vecteur Plus – Groupe Moniteur de Bruno Jourdren et Nicolas Pichelin complète désormais le top 3 suite à une judicieuse option à l’ouest.

Photo: © MOCHET Marcel / AFP

– CP –

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatre × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.