NauticNews

Jean-Baptiste Bernaz: espoir olympique laser

JB_Bernaz_2.jpg

08/2008 –

DERNIERES GAMMES AVANT PEKIN.

Jean-Baptiste Bernaz peaufine sa préparation pour les Jeux Olympiques. A Sainte-Maxime, sous la houlette de l’entraîneur national Lionel Pellegrino, le jeune laseriste varois révise inlassablement ses fondamentaux. NauticNews.com a assisté à l’une de ces dernières séances intensives.

Travail de métronome.

Mardi 29 juillet 2008, avec grand soleil, peu de vent et clapot léger, Jean-Baptiste Bernaz répète une nouvelle fois ses gammes. Avant de s’envoler pour la Chine le 3 août, l’espoir français travaille sans relâche sa technique. Il enchaîne les exercices aux ordres stridents du sifflet de Lionel Pellegrino. Ce chef d’orchestre méthodique a partitionné en séries de situations complexes, une séance rythmée et musclée. Ainsi, le soliste varois, accompagné d’Emmanuel Sanchez et Mathieu Frei, multiplie les virements, les attaques de bouées, et les phases de contact. Son répertoire doit sans cesse s’enrichir de nouvelles mises en action.

En avant la musique.

Maîtriser parfaitement sa technique sera fondamental pour les Jeux. Mais il faudra aussi savoir se jouer des conditions particulières attendues à Qingdao où du 12 au 17 août ont lieu les épreuves de Laser. Situé à 550 km au sud-est de Pékin, ce plan d’eau est réputé pour son manque de vent et son clapot gênant. Les similitudes étant grandes avec Sainte-Maxime, Jean-Baptiste Bernaz a choisi d’achever sa préparation dans son club formateur. A l’aise dans le petit temps, le laseriste varois a dû travailler aussi son autonomie. En Chine, il sera sans entraineur. Et comme le parcours est éloigné du rivage, la gestion de l’échauffement a son importance. Disputée en 10 manches plus une « Medal race », pour les 10 meilleurs et qui compte double, la compétition s’annonce rude. Mais grâce aux gammes répétées sans relâche, Jean-Baptiste Bernaz affiche une belle sérénité. Avec le bateau numéro 64, sa barre et ses bouts personnels, il espère entrer en fanfare sur la scène olympique.

Un garçon dans le vent.

Jean-Baptiste Bernaz a été vice-champion d’Europe en 2007 dans des conditions similaires à celles attendues à Qingdao. Alors, à seulement 21 ans, le Varois est ambitieux. « Mon objectif est de ramener une médaille même si être dans les 10 premiers est un bon résultat. Mais avec les conditions de là-bas, il y aura vraiment moyen de jouer », nous a-t-il confié. Si cela semble possible, cela sera tout de même difficile. Le Laser est une série de monotypie pure. Avec ses 44 nations représentées, c’est la série la plus importante et la plus proche de « l’esprit des jeux ». Pour l’édition 2008, ils sont une vingtaine à pouvoir prétendre au podium. Vingtaine dont fait partie notre jeune virtuose.

-NG-

3 Commentaires

  1. bernaz 1 août 2008 at 13 h 45 min

    bravo pour la justesse de l’article .celui que vous decrivez est bien celui que je connais .soyez sur qu’il va se battre avec des armes que peu de sportif ont car c’est un surdoué .son age tres jeune ne fait pas de lui un favori pour pekin mais gare aux bonnes surprises !!!
    merci encore
    son papa

  2. lio 1 août 2008 at 22 h 15 min

    trés bon article, trés prés de la réalité.

  3. cotte lyotier goutelle 17 août 2008 at 11 h 36 min

    bravo encore pour cette selection meritee et pour les classements intermediaires;on suit tout cela avec beaucoup de fierte et d’amitiè;bises ;

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

20 − 15 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.