NauticNews

Dufour 45 Performance – Visite

Dufour 45 Performance.jpg

11/2008 –

DU STYLE EN TOUTE SIMPLICITE.

Lancé en mars 2008, le Dufour 45 Performance a fait sensation lors du Salon de Cannes 2008. Dessinée par Umberto Felci, la carène aux lignes agressives permet d’imaginer un beau potentiel de vitesse. Cependant, s’il brillera sûrement dans de nombreuses régates, le dernier né du chantier rochelais n’est pas destiné uniquement à la course. Avec notamment un plan de pont simplifié, ce 45 pieds est conçu pour se manœuvrer aisément lors de navigations familiales. C’est donc un voilier à la fois racé et confortable que NauticNews.com a visité au Festival International de la Plaisance.

Belles lignes.

Le Dufour 45 Performance a tiré ses premiers bords durant l’Armada Dufour d’Avril 2008. Lors de ces sorties, les participants ont tout de suite été emballés par la vélocité et la simplicité du voilier. En le découvrant à Cannes, on a pu comprendre cet enthousiasme. Avec un brion avancé, pour bénéficier d’entrées fines, et des flancs assez droits, le Dufour 45 Performance est taillé pour la vitesse. Quant à son arrière, plus porteur que celui de ces prédécesseurs, il lui assure une stabilité de carène. Ainsi, on devine que ce voilier est un Racer rapide et confortable. Cette première impression est confirmée dés que l’on monte à bord par le tableau arrière qui bascule. Des 2 postes de barres, se contrôle la marche du navire. Les winchs dédiés au génois sont à portée de main, et le rail d’écoute de la Grand Voile est encastré dans le pont. Les 2 barres sont assez excentrées, ce qui rend le passage vers le cockpit aisé.

Du confort pour tous.

La famille ou les amis peuvent prendre place dans le cockpit sans gêner les manœuvres. D’autant que la table se replie dans un coffre sous le plancher. Quant au plan de pont, il a été simplifié pour faciliter la prise en main. Les passavants sont larges, notamment grâce aux cadènes de haubans qui se situent contre le rouf aplati. A l’intérieur, l’ambiance créée par Patrick Roséo est élégante et chaleureuse. Les planchers sombres s’accordent aux vaigrages en bois blanc. Au pied de la descente se trouvent, à bâbord la cuisine, à tribord la salle de bains des invités et la table à cartes. En allant vers l’avant, on entre dans un grand carré. Sur bâbord, se situe le coin repas dont les banquettes entourent une table dépliante. Celle-ci peut s’ouvrir dans la largeur du voilier en intégrant la grande banquette de tribord. Cette table est posée sur un meuble qui dépasse lorsqu’elle est repliée, offrant ainsi un espace non négligeable de rangement

Beau potentiel.

La cabine propriétaire, tout à l’avant, est assez spacieuse. Elle est équipée d’une belle salle de bains, d’un grand lit, d’une penderie, et d’un coffre à chaussure qui se transforme en petit secrétaire grâce à un tabouret rabattable. Tous ces aménagements confèrent au Dufour 45 Performance le charme d’un croiseur où il ferait bon vivre. Ajoutés à une carène portant la griffe d’Umberto Felci, ce 45 pieds a énormément d’allure et de potentiel. Il conviendra parfaitement aux croisières hauturières, rapides et confortables, comme le souhaitait le chantier rochelais.

Fiche Technique NauticNews.com du Dufour 45 Performance.

-NG-

3 Commentaires

  1. valenti 17 mars 2009 at 11 h 41 min

    Raideur à la toile !
    Ce type de carène est d’autant plus performante qu’elle limite au maximum la gite. Alors pourquoi un rapport de lest aussi faible?

  2. alexis 18 mars 2009 at 23 h 15 min

    avec une caréne aussi large et un centre de gravité assez bas il est logique que cette unité soit raide à la toile , regardons juste le rapport de lest d’un 60 open !!! et vous constaterez que si on reste à la vieille école le bateau n’aura aucune raideur à la toile et pourtant sa raideur est impressionante !! bref plus c’est large , plus on descend le centre de gravité moins on a besoin de lest , c’est juste mathématique …….

  3. Marc B. 19 mars 2009 at 1 h 07 min

    Ce nouveau modèle, contrairement à ses prédécesseurs, n’a pas besoin d’un lest important car, surtout à l’arrière, sa carène est plus évasée, donc plus porteuse. Le lest de un peu plus de 3 tonnes pour 10,5 tonnes de déplacement est donc suffisant pour assurer cette raideur.

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

trois × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.