NauticNews Logo

Vendée Globe : Première Porte des Glaces

VG08 BTWorld.jpg

12/2008 –

12 concurrents du Vendée Globe ont franchi la Porte Atlantique le jeudi 4 décembre. Cette première marque de passage obligatoire est située à une centaine de milles du Cap de Bonne Espérance en Afrique du Sud. Après 25 jours, les premiers navigateurs sont entrés de plain pied dans le Grand Sud. A leur tête, Sébastien Josse voit ses adversaires revenir sur lui.  A la vacation de 11 heures, il a déclaré avoir un peu levé le pied.  » Il ne faut pas attaquer tout le temps, a t’il ajouté, parce que finalement, on ne creuse pas vraiment l’écart et on sollicite beaucoup le bateau. Je suis bien reposé. Je mange bien, j’essaie de rester en pleine forme physiquement ». Cette stratégie se ressent au classement de 16 heures, où le skipper de BT, ne comptait plus que 3,6 milles d’avance sur Yann Eliès.

9 concurrents en 88 milles.

Si Sébastien Josse a levé le pied, ses poursuivants n’ont pas tous fait de même. Ainsi, Jean-Pierre Dick a effectué une moyenne de 18,2 nœuds entre 2 flots GPS. Paprec-Virbac 2 est pointé 4ème à 16 heures. Il est à 28 milles du leader mais situé beaucoup plus au sud. A l’opposé, au Nord, Loïck Peyron longe la Porte des Glaces. Le skipper de Gitana Eighty a gagné près de 30 milles dans la nuit. Il a choisi de faire de l’Est et de se diriger directement vers la seconde porte. Celle-ci a été remontée par le comité de course car les images satellites ont révélé la présence d’icebergs au-dessus de la précédente position de la Porte des Kerguelen. Les 9 concurrents de tête s’y rendent à plus de 15 nœuds de moyenne. Ils sont talonnés par Michel Desjoyeaux auteur d’une incroyable remontée alors qu’un coup de vent est annoncé pour les prochaines heures.

Plus d’informations : Site du Vendée Globe.

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

11 − 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.