NauticNews

Match Race : Triomphe à Porto Alegre et déception à Long Beach

Nations_Cup_2009_France.JPG

03/2009 –

Au Brésil, l’équipe de France de Match Racing a conservé son titre lors de la Nations Cup, le championnat du monde par équipe de la discipline. Déjà couronnée en 2006, Claire Leroy a récidivé en battant en finale l’Anglaise Lucy Mac Gregor, après avoir élimé en demi-finale l’Américaine Anna Tunicliffe, médaillée d’or aux derniers J.O. en Laser Radial. Chez les garçons, Damien Iehl a brillamment défendu le titre remporté il y a 3 ans par Mathieu Richard [voir notre article]. Classé 7ème mondial, le Français a fait une compétition remarquable. Il a été le seul à remporter tous ses matchs lors du Round Robin. Surtout, en finale, le récent 4ème du MIMR [voir notre article] a su en finale gérer la pression face au Brésilien Henrique Haddad, porté par son public. Il s’impose 3 matchs à 2 et permet à la France de repartir, comme lors de la précédente édition, avec les 2 titres.  Cette belle performance a été saluée par Marc Bouet, l’entraineur national, qui était sur la Congressional Cup avec 3 autres membres de l’équipe de France.

Pas de Con’ Cup pour la France.

L’équipe de France espérait mieux de la Congressional Cup. Mathieu Richard, le meilleur Français, finit 4ème de l’épreuve qu’il avait remportée en 2007. Le Numéro 3 mondial s’est incliné en demi-finale face au vainqueur de l’épreuve, le Suédois Johnie Berntsson. Quant au Numéro 1 mondial, Sébastien Col, il n’est classé que 7ème. Malgré la mise en place d’un nouvel équipage, et même si l’objectif de la saison est le World Tour, cette place est décevante. Tout comme l’est celle, 9ème, de Philippe Presti, le dernier représentant tricolore. « Ce résultat d’ensemble de l’équipe de France n’est pas au niveau de nos espérances », a déclaré Marc Bouet, même s’il a ajouté que les Français avaient peu l’habitude de ces grands bateaux. Mathieu Richard aura l’occasion de se racheter du 22 au 25 avril prochain lors d’un Grade 1 à Calpé en Espagne. Il sera accompagné de Claire Leroy et Damien Iehl, les doubles vainqueurs de la Nations Cup, et de Pierre-Antoine Morvan fraîchement sacré champion de France de la discipline.

Ils ont dit :

Claire Leroy (Vainqueur de la Nations Cup) : « Et de 2, la Marseillaise va retentir ce soir au Brésil 2 fois !!! Nous sommes au top ! Le Round Robin a été difficile car nous avons eu des conditions changeantes, avec un vent  très instable en direction et intensité. Du coup, cela nivelle le niveau et ouvre le jeu. Il fallait passer du mode vent au mode Match Race, mais avec un curseur sur le vent. Nous nous sommes relativement bien adaptées, et nous sommes passées directement en demi-finale. Les demi-finales, nous avons été choisies par les Américaines Anna Tunicliffe, médaille d’or aux derniers JO. Le combat a été dur, mais nous l’emportons 3 à 2. Finale contre les Anglaises, nous nous inclinons hier sur le 1er match suite à une erreur sur le pré-départ. Et aujourd’hui nous remportons les 3 matchs. Nous gagnons 3 à 1, et nous sommes très contentes. Premier objectif atteint ! La suite dans quelques semaines, à Calpé pour une régate de préparation pour la suite de nos objectifs. »

Damien Iehl (Vainqueur de la Nations Cup) : « Nous sommes très satisfaits de cette victoire d’autant que la finale s’est disputée dans du petit temps, or, nous pesions 50 kilos de plus que les Brésiliens ! C’est une victoire importante pour l’équipage, cela nous fait gagner en confiance. Avec l’arrivée de Devan, je trouve que nous avons encore augmenté notre cohésion d’équipage et donc notre niveau de jeu. Donc tout cela est très positif. Pour nous, le prochain rendez-vous est maintenant Calpé pour une épreuve de Grade 1 qui se déroulera du 22 au 25 avril. »

Mathieu Richard (4ème Congressional Cup) : « Aujourd’hui était un jour sans. On a parfaitement navigué en milieu de semaine mais aujourd’hui la réussite n’était pas avec nous. Il n’en demeure pas moins que cette épreuve est passionnante avec des régates acharnées sur les plus grands bateaux du circuit et dans un vent souvent soutenu. Elle est aussi très attachante par l’accueil que nous réservent les membres du Long Beach Yacht Club.
Ce résultat est une déception mais l’épreuve reste une excellente préparation pour la suite du Championnat du Monde qui est notre objectif de l’année. »

Sébastien Col (7ème Congressional Cup) : « Notre objectif reste avant tout le World Tour et le bloc d’épreuves de fin mai jusqu’à début juillet (Allemagne, Corée, Portugal et Suède). Nous sommes en phase de travail avec Pascal Rambeau, notre nouveau grand voile-tactique, et le bilan après Marseille et Long Beach est bien sûr décevant.
J’avais aussi intégré pour cette épreuve l’un des équipiers de James Spithill pour élargir l’apport d’expérience et de compétence. Le temps nous est compté pour corriger les défauts mais le niveau est tellement serré que chaque erreur se paie cash. »

Philippe Presti (9ème Congressional Cup) : « Il n’est jamais agréable de passer à côté d’une épreuve de ce niveau. Après un résultat encourageant l’an dernier (3ème sur cette épreuve), rien n’a marché comme prévu cette semaine. Il restera le souvenir d’une épreuve techniquement difficile mais passionnante et de la chaleur distillée par le climat californien et la passion de nos hôtes. »

Le bilan du coach, Marc Bouet
« La bonne nouvelle du jour vient de l’hémisphère sud avec la double victoire française dans la Nations Cup avec Claire Leroy et Damien Iehl et leurs équipages. Cette double victoire fait très plaisir à l’ensemble des équipages présents à Long Beach et au coach.
Sur la Congressional Cup, ce résultat d’ensemble de l’équipe de France n’est pas au niveau de nos espérances. Il s’agit d’une compétition sur des bateaux un peu plus grands que ceux utilisés habituellement sur les épreuves de MR. Du fait du manque de grands bateaux en France, nos équipages ont encore un léger déficit de pratique de bateaux à déplacement lourd.
Ce déficit s’atténue mais nous affrontons ici certains concurrents, parfois moins expérimentés en MR mais plus habitués aux grands bateaux.
Les suédois disposent par exemple d’une flotte de 37 pieds (dimension équivalente au Catalina 37) et aujourd’hui le suédois Berntsson a parfaitement mérité sa victoire en navigant juste. »

Nations_Cup_2009_Iehl.JPG

Plus d’informations : Site de l’équipe de France

Crédit Photo : Matias Capizzano / Nations Cup

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quinze − 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.