NauticNews

Jean-François Fountaine, le nouveau président de la F.I.N.

JF_Fountaine.JPG

04/2009 –

Jean-François Fountaine a été élu à la tête de la Fédération des Industries Nautiques lors de l’assemblée générale du 24 mars 2009. Les membres de la Fédération ont accordé leur confiance au président du chantier Fountaine Pajot. Celui-ci succède à Annette Roux qui occupant le poste depuis 1992 n’a pas souhaité briguer un nouveau mandat. Après lui avoir rendu hommage, le nouveau président  a indiqué que « l’énergie de la Fédération serait mobilisée en faveur de l’accompagnement de ses adhérents et du soutien à la profession afin de leur permettre de faire face, au mieux, aux difficultés économiques actuelles ». Parallèlement, il a rappelé que « les travaux en faveur de la recherche de solutions au manque de places dans les ports, l’environnement à travers le Programme Bateau bleu, la promotion des activités nautiques au travers des salons ou de la Fête du Nautisme, demeuraient des axes de travail prioritaires ».

Nouveau cap.

Jean-François Fountaine a créé son chantier après les Jeux Olympiques de Montréal 1976 où il était remplaçant. Coureur puis industriel, celui qui aujourd’hui emploie 350 salariés, commence son mandat sur fond de crise économique mondiale. Les principaux chantiers annoncent des plans de licenciements et le nombre de ventes, notamment à l’export, est en baisse. Fountaine Pajot, qui fait plus de 75% de son chiffre d’affaire vers l’international, pourra faire profiter la F.I.N. de sa connaissance du marché. Très active à l’étranger grâce à Annette Roux, la Fédération va pouvoir poursuivre son rôle de locomotive pour entrainer les entreprises vers les marchés des pays émergents. De plus, le nouveau président, dont le chantier fondé il y a un peu plus de 30 ans est leader du Catamaran dans le monde, a l’expérience du terrain. Il sera aussi très certainement à l’écoute des professionnels pour mettre en place des moyens, techniques et juridiques, d’affronter la tempête économique actuelle. En nommant à sa barre un industriel charismatique et réputé, mais aussi ancien coureur émérite, la F.I.N. espère ainsi aider à faire traverser la crise sans trop de dommages. Elle espère surtout permettre à l’industrie française de faire rapidement cap vers la croissance.

Plus d’informations

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

neuf − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.