NauticNews

Volvo Ocean Race : Telefonica Blue fait de la résistance

VOR2008 Telefonica_Blue_Lead_leg_9.jpg

04/2009 –

Telefonica Blue est en tête de la 6ème manche de large de la Volvo Ocean Race. Les Espagnols se trouvaient à 924 milles de Boston à 9h30 ce jeudi 23 avril. Partis de Rio le 11 avril, ils ont viré en tête les Iles Fernando de Noronha et ont empoché par la même occasion 4,5 points. Succédant à leur victoire dans l’In-Port Race de Rio, cette prise de points permet aux hommes de Bouwe Bekking de faire un magnifique rapproché au classement général. Ericsson 4, le solide leader qui est passé second à la porte à points, les devancent de 11 points mais Puma n’est plus qu’à un demi point. Quant à Ericsson 3, malgré sa très belle victoire dans la manche précédente [voir notre article], il est tout de même relégué à 12,5 points du podium. Mais l’arrivée à Boston pourrait tout changer.

Changement de rythme.

A moins de 1 000 milles de l’arrivée, l’avance de Telefonica Blue a terriblement fondu. Ayant atteint plus de 100 milles à mi-parcours, cet écart a été quasiment comblé par Ericsson 4 alors qu’Ericsson 3 était ce matin à 22 milles, et Puma à 33. Derrière, le trou semble fait d’autant que la météo avantage les 4 de tête. Depuis le départ, les débats se sont résumés en une course de vitesse pure, offrant peu d’occasions de se démarquer. Seul l’effet d’accordéon de ces derniers jours est venu jeter le trouble dans les esprits. Mais à partir d’aujourd’hui, les équipages vont entrer dans une zone de basses pressions qui devrait les secouer un peu et leur faire oublier rapidement 10 jours de navigation idylliques dans les alizés. Ce changement radical de conditions de navigation va apporter son cortège d’opportunités au moment de l’empannage. Place désormais aux spéculations tactiques, même si les concurrents n’ont désormais le droit de disparaître des radars que pendant 12 heures, au lieu de 24. Et dés le classement suivant, la position et la route de Telefonica Blue sont restées masquées. Les Espagnols tentent de reprendre les choses en main et de brouiller les cartes. Mais les autres candidats à la victoire ne devraient pas non plus tarder à en faire de même, cette option ne pouvant plus être utilisée à moins de 250 milles de l’arrivée. En effet, il est interdit de naviguer dans le périmètre maritime réservé aux grands cétacés, juste à l’atterrissage sur Boston. C’est donc dans les prochains jours que les tactiques payantes vont être révélées, et que le classement pourra une nouvelle fois être bouleversé.

VOR2008 Telefonica_Blue_Leg_9.jpg

Plus d’informations : Site de la Volvo Ocean Race

Crédit Photo : Gabriele Olivo/Telefonica Blue/Volvo Ocean Race

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

2 × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.