NauticNews

Erwan Tabarly: L’objectif, c’est la victoire, mais il n’y a pas que ça !

Athema_1.jpg

07/2009 –

Le skipper Athema : l’un des favoris de la 40e Solitaire du Figaro

En tête du Championnat de France de course au large, récent vainqueur de la Quiberon Solo et brillant second de la Transat BPE (à 5’ du vainqueur), Erwan Tabarly est l’un des favoris de cette 40e Solitaire du Figaro. Pour sa 9e participation, le finistérien vise une victoire, mais en expérimenté gentleman skipper, Erwan sait que ce qui compte avant tout, c’est la manière…

Tu termines 2nd sur la Transat BPE, tu remportes la Quiberon Solo… que va-t-il se passer sur la Solitaire du Figaro ?
Erwan Tabarly : « J’ai envie de continuer sur cette lancée là ! La saison a bien démarré. J’ai toujours dit que je voulais gagner le Figaro, je ne vais pas changer d’objectif maintenant… »

De bons résultats en début de saison : ça libère ou ça met la pression ?
Erwan Tabarly : « Ça me prouve que je suis capable de gagner des épreuves de Championnat de France en Solitaire. Ça rajoute de la confiance. Quant à la pression, elle est là de toute façon ! Je veux faire une belle course, pour ça, la pression est nécessaire. »

Le plateau sportif de cette 40e édition est extrêmement relevé : est-ce que cela veut dire qu’il faudra adopter une stratégie particulière ? Attaquer plus ? Prendre des risques ?
Erwan Tabarly : « Je ne changerai pas ma façon de naviguer. Je vais déjà essayer de faire ce que je sais faire, et on verra sur l’eau pour adapter la stratégie à la situation qui se présentera. C’est mon 9e Figaro, je sais que l’on retrouve en gros toujours les mêmes schémas. Le premier objectif est d’être dans le coup dès la 1ère étape. »

Comment t’es-tu préparé lors de ces dernières semaines ?
Erwan Tabarly : « Je n’ai pas navigué depuis la Quiberon Solo. Le bateau était en chantier, je l’ai remis à l’eau vendredi dernier. Lundi, j’ai fait le convoyage jusqu’à Lorient, et là nous avons trois jours de stage avec le Pôle France Finistère Course au Large, mais il s’agit plus de reprendre ses marques et de tout vérifier à bord que de s’entraîner vraiment. »

Quel est ton objectif sur cette Solitaire du Figaro ?
Erwan Tabarly : « Je courre après la victoire depuis plusieurs années*, donc bien sûr, c’est ça l’objectif, mais il n’y a pas que ça ! En 2008, je termine 4e et je suis très satisfait de mon Figaro, c’était une belle course. On peut terminer 2nd et être déçu… Ce qui compte c’est la manière. Il ne faut pas oublier que c’est une course au temps : tout compte, chaque erreur est sanctionnée et à l’inverse, si la flotte est groupée, on s’en sort bien malgré un mauvais classement.
15 voir 20 concurrents peuvent prétendre à la victoire… Tout est possible ! »

*Rappel du palmarès d’Erwan Tabarly sur la Solitaire du Figaro
2008 : 4e  –  2006 : 6e  –  2005 : 9e  –  2004 : 5e  –  2003 : 9e –  2002 : 6e –  2001 : 13e –  2000 : bizuth

Crédits photo : Benoît Stichelbaut

– CP –

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix-sept − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.