NauticNews

Record de l’Atlantique Nord : Le duel de géants annoncé a bien lieu

Geants_atlantique_nord_2009.jpg

08/2009 –

Groupama 3 et Banque Populaire V sont partis mercredi 30 juillet à l’assaut du record de la traversée de l’Atlantique Nord. Groupama 3, détenteur du record depuis 2007, a franchi la ligne à 20h12 TU, alors que son concurrent s’est élancé 2h35 plus tard. Depuis, les 2 géants qui rencontrent des conditions quasi parfaites se livrent une guerre des chiffres impressionnante. Jeudi 1er août à 5h30, alors qu’il reste un peu plus de 1 000 milles à parcourir, Groupama 3 a franchi pour la 1ère fois la barre des 800 milles parcourus en 24 heures. Franck Cammas, détenteur du précédent record en 794 milles, a effectué 841 milles à la vitesse moyenne de 35 nœuds.

La chasse est lancée.

Groupama 3, après une fructueuse campagne en Méditerranée [voir notre article] a été établi une nouvelle distance de référence sur 24 heures. Mais à peine quelques minutes après ce record, Banque Populaire V l’a détrôné en parcourant 872 milles. Le Maxi Trimaran a effectué des pointes à 44,1 nœuds, ce qui est sa vitesse la plus élevée jamais enregistrée depuis sa mise à l’eau en août 2008 [voir notre article]. Mais ce record de la distance parcourue en 24 heures pourrait tomber dans les prochaines heures. En effet, le vent a encore forci, et Pascal Bidégorry et ses hommes viennent d’enregistrer une pointe à 45,4 nœuds !

Une traversée, des exploits.

Les conditions se musclent donc pour les 2 titans partis à l’assaut du plus ancien et plus rapide record océanique. Détenu durant 75 ans par Charles Barr sur sa goélette Atlantic, le temps de la traversée entre New-York et le Cap Lizard en Angleterre a été amélioré en 1980 par Eric Tabarly à la barre de Paul Ricard. Marc Pajot sera le premier à descendre sous les 10 jours, alors que Franck Cammas, en 2007 sur Groupama 3, est passé sous les 100 heures. Le record à battre est désormais de 4 jours, 3 heures, 57 minutes et 54 secondes. Les 2 géants élancés dans cette course contre la montre, et contre leur adversaire, mettre moins de 4 jours pour traverser. Si la casse qui souvent a marqué les tentatives océaniques ne s’invite pas à la fête, l’exploit devrait être au rendez-vous dans la nuit du dimanche 2 août !

Crédit Photo : G. Grenier/ Sea & Co – B.Stichelbaut/BFBP

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

cinq × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.