NauticNews Logo

Alphena One : Visite de l’idéal Day-Yacht

alphenaone_dayyacht1.jpg

11/2009 –

L’Alphena One a tapé dans l’œil de NauticNews.com lors du dernier Salon de Cannes. Elégance des lignes, simplicité et efficacité des options, nous sommes tombés sous le charme de ce Day-Yacht accueillant et performant. Sitôt à bord, on est séduit par la perspective qu’offre le cockpit. Les 2 canapés à l’assise irréprochable sont posés sur un parquet, le pont en Iroko-FSC, se terminant dans la mer. L’arrière ouvert, du plus bel effet à quai, permet en navigation d’admirer paisiblement le sillage sous la voûte. D’autant que le voilier mouille peu, grâce à un franc bord marqué et des entrées d’eau fines signées de l’architecte Tanguy Le Bihan. Il se manœuvre simplement par une barre franche, dotée d’un stick bien pensé, qui s’intègre parfaitement dans ce cockpit cosy et efficace.

Un Day-Yacht efficace.

L’Alphena One est un voilier dédié aux sensations. Le plaisir des yeux est obtenu par le cockpit ouvert, les lignes tendues, l’accastillage soigné, les taquets flush et les espars laqués noir, pouvant être en Carbone. Pour le plaisir de naviguer, le chantier, dont Loïck Peyron est devenu associé et conseiller technique, a opté pour une construction en infusion sous vide. La coque, raide et légère (1,6 tonnes dont 600 kg de lest), mesure 7,75 m à la flottaison, pour 8,50 m hors tout. Le voilier est doté d’une GV de 27 m², sans rail d’écoute mais avec un hale bas puissant, et d’un génois de 17 m². Ce dernier est auto-vireur afin d’obtenir les bons angles de tir et limiter les frottements. Par 10 nœuds de vent, l’Alphena One atteint facilement les 7,5 nds au près et 9,5 nds au portant. Depuis sa mise à l’eau en mai 2009, il a même été flashé à 13,5 nds au portant avec 20 nds de vent. A cette efficacité, ce nouveau Day-Yacht associe la simplicité. Aucun bout ne se trouve à l’avant de la descente. Même le bout dehors auto-rétractable en carbone se manœuvre depuis le cockpit.

Un Day-Yacht en toute simplicité.

L’Alphena One se distingue également par sa motorisation électrique. D’une puissance équivalente à un 6 CV Diesel, le moteur possède 6 heures d’autonomie à une vitesse de 4 nœuds. Ce qui correspond parfaitement à son programme de navigation à la journée. Cette option électrique permet une simplicité de mise en œuvre, une absence d’entretien et une limitation de poids. Le chantier créé en 2007 par B. Mottet et H. Marelaille, propose ainsi pour son 1er modèle de nombreuses solutions astucieuses, voire innovantes. Par exemple, les modules électroniques disposent de leur propre panneau solaire et sont connectés entre eux par wifi. Le rouf, facilement démontable, facilité l’accès aux bouts ainsi qu’aux boulons de quille pour lever le voilier en toute sécurité. Quant à la descente, c’est une échelle de bain repliable qui s’encastre sous le cockpit depuis l’intérieur, qui sert d’abri avec un WC chimique dans le triangle avant. Les assises et vaigrages y sont traités antimicrobiens et classés öko-Tex (certifiant l’intégrité écologique des textiles). L’Alphena One, dont le N°3 visité à Cannes navigue en Méditerranée, est ainsi pensé et soigné dans les moindres détails. Elégant, efficace et facile à mettre en marche, son succès semble durable. Comme pour le jeune chantier qui a déjà dans ses cartons les versions Two (10 mètres) et Three (12,50 mètres) qui devraient nous séduire tout autant.
alphenaone_dayyacht2.jpg

Fiche Technique sur NauticNews.com de l’Alphena One.

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

neuf − un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.