NauticNews

Louis Vuitton Trophy Auckland : Un week-end de finales

LouisVuittonTrophyAuckland_demi_finale_by_Socha.jpg

03/2010 –

Le Louis Vuitton Trophy d’Auckland va bientôt connaître son vainqueur. Après 15 jours de Match Race de très haut niveau, Mascalzone Latino est la première équipe à atteindre la finale. Le défi italien, désigné par BMW Oracle comme Challenger of Record de la prochaine Coupe de l’America,  ne connaitra son adversaire que samedi, jour de la finale. En effet, alors que les hommes de Gavin Brady ont disposé ce vendredi de ceux de Paul Cayard, 2 matchs à 1, l’autre demi-finale n’a pas encore livré son verdict. L’opposition entre Emirates Team New Zealand et Azzurra a failli tourner en faveur des Italiens comme ce fût le cas à Nice [voir notre article]. Ces derniers se sont brillamment imposés de 18 secondes dans la 1ère manche, malgré une pénalité concédée sur le 1er bord de près. Dans la seconde manche, ce sont les Néo-zélandais qui ont écopé d’une pénalité et ce, dés la phase de pré-départ. Les locaux partis cependant en tête, se sont ensuite appliqués à creuser l’écart sur leurs adversaires, afin d’avoir le temps de réparer leur faute. Menant de 135 mètres, ils ont effectué leur 360° juste avant de franchir la ligne, avec 1 seconde d’avance sur Azzurra !

Les places sont chères.

Pour 1 seconde seulement, Emirates Team New Zealand peut encore espérer participer à la finale de ce second Louis Vuitton Trophy. L’ultime rencontre face à Azzurra, la revanche de Nice, est programmée en ouverture de la journée de samedi, initialement consacrée à la finale. En cas de succès, les hommes de Dean Barker, derniers vainqueurs de la Louis Vuitton Cup, auront disputé ce week-end 2 finales contre 2 équipes italiennes. Si au contraire Azzurra l’emporte, les vainqueurs du 1er Louis Vuitton défendront leur titre face à leurs compatriotes, qui avaient seulement prêté leurs Class America lors de l’épreuve de Nice [voir notre article]. Cependant, quelque soit la composition de cette finale, ainsi que le nom du vainqueur, cette compétition organisée par la World Sailing Teams Association (WSTA) fondée en 2009, aura permis de constater une hausse du niveau des équipes. Ainsi, le Round Robin, durant lequel toutes les équipes se sont rencontrées, a été très disputé, le 6ème Team Origin n’étant qu’à 2 points du second Mascalzone Latino. Le défi italien, belle révélation de cette épreuve, a obtenu son ticket pour les demi-finales après 2 défaites face à Emirates Team New Zealand, qualifié également directement pour le dernier carré avec 6 points, et All4One. L’équipe franco-allemande, après un très probant Round Robin, n’est pas parvenue à franchir les quarts de finale, malgré un très beau match face à Azzurra.

Match Racing de haut niveau.

All4One, 5ème à Nice, avait des prétentions avant le Louis Vuitton Trophy d’Auckland. Le défi franco-allemand a cependant effectué un parcours très honorable. Avec à son bord des marins de talent, comme le skipper Jochen Schümann, triple médaillé olympique, le barreur Sébastien Col, ex-N°1 mondial de Match Race [voir notre article], et Philippe Mourniac, l’expérimenté navigateur [voir notre article], All4One a un peu manqué de réussite surtout en quart face à Azzurra, pourtant battu lors du Round Robin. Malgré une pénalité concédée lors du pré-départ, les hommes de Jochen Schümann ont su revenir à hauteur de Francesco Bruni lors du bord de portant. Malheureusement, un incident technique entrainant le passage du spi sous le voilier, a mis fin aux espoirs de demi-finale. All4One se battra une nouvelle fois pour la 5ème place. Il affrontera Team Origin défait par Artémis au terme d’un Match Race très accroché. Lors du Round Robin, la rencontre entre les Anglais et les Suédois avait été passionnante, et pleine de rebondissements. Le quart  a été également très disputé, sans pénalité cette fois-ci, mais avec un fantastique retour de Paul Cayard et ses hommes. « Revenir de cette manière dans la course, quel beau travail de tout notre équipage, » reconnaît Hutchinson, le barreur du défi suédois. Cependant, ce dernier n’a rien pu faire dans la 3ème manche de la demi-finale face à Gavin Brady de Mascalzone Latino. Les Italiens connaitront demain leur adversaire pour la finale de cette d’ores et déjà très belle édition du Louis Vuitton Trophy dont la prochaine levée aura lieu du 22 mai au 6 juin à La Maddalena en Sardaigne.

Tags sur NauticNews.com : Louis Vuitton TrophyClass AmericaMatch Race

Crédit Photo : Franck Socha

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

3 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.