NauticNews

Solaris One 48 : Le fast cruiser italien

Solaris_One_48.jpg

04/2010 –

Le Solaris One 48 est un voilier italien, haut de gamme, taillé pour avaler les milles. En le visitant, NauticNews.com a particulièrement apprécié ses lignes tendues, la qualité de ses aménagements et le soin apporté à tous les lieux de vie. Construit par le chantier naval Serigi, situé à Aquila, près de Venise, ce 48 pieds a été dessiné par Bill Trip. Il possède une structure homogène et légère grâce à une fabrication en Balsa/Vinylester sous Infusion sans faux moule. De plus, grâce à un voile de quille très fin, la majeure partie des 12,8 tonnes a pu être placée dans le bulbe, conférant au Solaris One 48 raideur à la toile et limitation de la surface mouillée. Trois Tirants d’Eau sont proposés, de 2 mètres 40, 60 ou 80, afin de marier parfaitement les performances au programme de navigation.

Solaris One 48 : de la performance au confort.

Le Solaris One 48 est un voilier rapide et léger, dont la vocation première est la croisière. Conçu pour des propriétaires voulant naviguer vite et simplement, tout le gréement est en carbone. La carène très fine et droite de Bill Trip, avec un bau max de 4,4 mètres pour une longueur hors tout de 14,9 mètres, est servie par une GV de 76 m² et un génois de 68 m² à 110% de recouvrement. Dans la version visitée lors du Festival International de la Plaisance de Cannes, l’écoute de GV était hydraulique. Son rail, très en arrière de la bôme, est encastré dans le pont, juste devant les 2 barres en carbone suffisamment excentrées pour avoir une bonne visibilité vers l’avant, d’autant que le bimini s’encastre parfaitement sur le rouf. Pour faciliter les déplacements, toutes les écoutes et drisses passent sous le pont en teck, les hublots sont flush, et l’enrouleur de génois, ainsi que le pied de mât sont encastrés. Ce dernier reçoit les répétiteurs électroniques (sondeurs, anémomètres, loch, etc.…) chers aux régatiers. De plus, les 6 winchs du cockpit permettent de bénéficier de tout le potentiel du voilier tout en manœuvrant facilement depuis le cockpit.

Solaris One 48 : la réussite d’un chantier.

Les capacités de vélocité et de confort du Solaris One 48 apparaissent dés le cockpit. A l’intérieur, cette impression est renforcée par le soin apporté à l’ergonomie et aux finitions. Mariant Teck de Birmanie et matériaux modernes, les espaces de vie sont sobres et fonctionnels. Dans la version visitée lors du Festival International de la Plaisance, les 2 cabines, alors que généralement il y en a 3, sont très spacieuses, surtout celle de l’avant toute en longueur. Les salles de bains et toilettes privatives sont également de bonnes tailles. L’espace central, très soigné, est composé du coin repas et d’une cuisine en L à bâbord, d’un coin détente et de la table à carte à tribord. Grâce à de nombreux autres détails, comme la qualité des vernis, le Solaris One 48 est une belle réussite du chantier Serigi. Fondé en 1974, celui-ci a créé sa propre ligne, Solaris, après 3 années d’existence. Plus de 35 années plus tard, il a présenté à Cannes un voilier abouti et séduisant, tandis qu’en 2010, 2 nouvelles unités vont être mises à l’eau. Ce sera au printemps, le Solaris One 60, dessiné également par Bill Trip  et à l’automne, le Solaris One 44. Ce voilier, né de l’association entre Serigi et Javier Soto Acebal, sera présenté au public lors du prochain salon de Gênes.

Fiche Technique du Solaris One 48.

La gamme Solaris sur NauticNews.com

Tags : SolarisBill TripSalon de Cannes

-NG-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix-neuf − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.