NauticNews

Solitaire du Figaro: Armel Le Cléac’h, magistral !

Armel_Le_Cleach_Solitaire_du_Figaro_2010.jpg

08/2010 –

Le skipper de BRIT AIR a franchi la ligne d’arrivée de cette 4ème et dernière étape de la Solitaire à 21 heures 15 minutes et 24 secondes. Après trois victoires d’étapes (lire aussi Armel Le Cleac’h vainqueur à Gijon et Armel Le Cleac’h fait le doublé à Brest) , il remporte cette 41ème édition qu’il a dominée de manière magistrale.

Sans faillir

Armel Le Cléac’h est le grand vainqueur de l’édition 2010 de la Solitaire du Figaro. Le skipper de BRIT AIR a remporté la quatrième et dernière étape ce mercredi à Cherbourg-Octeville et s’empare ainsi de la tête du classement général. Il s’impose pour la deuxième fois dans cette épreuve, qu’il avait déjà remportée en 2003.

BRIT AIR a remporté trois des quatre étapes de La Solitaire et dominé sans faiblir la meute des 44 Figaristes lancée à ses trousses. Depuis Le Havre, BRIT AIR a parcouru les 1717 milles de la course jusqu’à Cherbourg et seule une petite erreur avant d’arriver à Kinsale l’a fait trébucher sur la troisième étape. Son dauphin sur l’étape Corentin Douguet déclarait à l’arrivée : «J’ai appelé Armel à la VHF un peu avant la ligne pour le féliciter. Sa performance est tout simplement monstrueuse….»

J’ai grandi

«Je suis super fier de la manière. C’est un millésime. Je ne réalise pas » disait-il en arrivant au ponton. « Je gagne trois étapes, une 6e place en Irlande… Gagner Le Figaro de cette manière, je suis heureux et fier. J’étais venu pour rattraper la mauvaise copie de l’an dernier, j’avais à cœur de bien naviguer sur ces quatre étapes. A chaque fois, j’étais vraiment dans le match, je savais que j’avais un coup à jouer. Avec BRIT AIR, on a été top jusqu’au bout. J’ai l’impression que j’ai appris quelque chose sur la façon de maîtriser la course, de savoir rester en tête. C’est quelque chose de difficile quand on a 44 concurrents derrière soi et pas des moindres ! Je me suis souvent retrouvé en tête au classement et à chaque fois, j’ai su gagner. Toutes les étapes à part une. Sur l’eau, c’était la magie avec le bateau, avec la stratégie, j’étais en phase avec ce que je voulais faire. J’ai pris énormément de plaisir à chaque étape, même celle-ci avec Corentin Douguet qui ne lâchait rien. Je voulais aller jusqu’au bout pour avoir la main mise sur ce Figaro. J’ai une pensée pour ceux qui ont pris pas mal de retard sur cette étape…. On avait bien préparé la saison avec BRIT AIR, mon préparateur a fait un super boulot ainsi que toute l’équipe du 60 pieds. Et je pense que ma victoire sur la Transat AG2R avec Fabien m’a fait beaucoup de bien, comme libéré (lire aussi Armel Le Cléac’h et Fabien Delahaye remportent la 10ème Transat AG2R LA MONDIALE). Voilà longtemps que je n’avais pas gagné une grande course. Ca m’a donné des ailes sur ce Figaro et dès la première étape, j’étais dans le match. C’était une espèce de spirale gagnante. Cette année, je suis revenu grandi et je suis très content de rejoindre mon pote Nico (Nicolas Troussel) dans le club des doubles vainqueurs ».

Tags sur NauticNews.com : Solitaire du Figaro – Armel Le Cléac’hClasse Figaro

Plus d’informations : Site de la Solitaire du Figaro

Crédit photo : Courcoux-Marmara/Le Figaro

– CP –

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

un × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.