NauticNews Logo

Un catamaran et un circuit pour la 34ème America’s Cup

34th_Americas_Cup_AC_72_and_AC_45_for_ACWS.jpg

Le protocole de la 34ème Coupe de l’America qui se courra en 2013 sur un catamaran de 72 pieds à aile rigide a été dévoilé par Russell Coutts, le manager du tenant du trophée. Après avoir remporté la 33ème édition grâce à ses avocats et ses ingénieurs [voir notre article], Oracle a de nouveau affiché sa volonté de marquer l’histoire de la Coupe de l’America. Ainsi, la prochaine édition sera placée sous le signe de la technologie et du spectacle. La jauge choisie, l’AC72, défini des catamarans d’une longueur de 22 mètres maximum, avec une largeur de 15,5 mètres. Ils seront gréés d’une aile rigide, simple ou composée de plusieurs panneaux, et manœuvrés par 11 personnes. Ayant un Range de vent plus important que les anciens supports monocoques, ces voiliers devraient être très rapides et modifier un peu la façon de courir. Pour s’y préparer, les équipes engagées navigueront dés l’an prochain sur une réplique, l’AC45, et participeront aux premières America’s Cup World Series. En mars 2012, l’AC72 rentrera en fonction, et son petit frère deviendra alors le support de la petite Coupe de l’America.

America’s Cup World Series : Un circuit pour fédérer.

Avec la nouvelle jauge, le Defender de la Coupe de l’America a choisi de créer un nouveau circuit, l’ACWS. Trois régates auront leu en 2011, sept en 2012, et trois en 2013, année de la Coupe. Chaque année sera décerné le titre de champion du monde America’s Cup. Sous forme de Match Race ou de courses en flotte, ces épreuves permettront aux équipes, y compris Oracle, de se familiariser à ces machines. Si le défi américain a toujours assuré ne pas vouloir participer aux épreuves de sélection du challenger, dont le calendrier sera dévoilé en fin d’année, ce circuit lui donnera l’occasion de se mesurer à ses futurs concurrents. Russell Coutts a également annoncé que les inscriptions devaient avoir lieu avant le 31 mars 2011. La date originalement prévue a été repoussée, semble t’il dans la volonté d’intégrer de plus nombreux défis. Si le Challenger of Record, le yacht club de Rome, est d’ores et déjà inscrit, aucune équipe n’a encore officialisé sa venue. Il parait improbable que Team New Zealand ne s’aligne pas, même si les Néo-zélandais se sont engagés sur la prochaine Volvo Ocean Race, tout comme Groupama et Franck Cammas qui auraient peut-être pu proposer quelque chose d’intéressant. A ce jour, on peut se demander si les teams anglais, français ou suédois, qui ne dépendent pas d’un milliardaire ou d’un élan national, ont les moyens d’entrer dans la course. Ou simplement la volonté. Notamment pour Alinghi, dont la présence ou non, modifiera forcément le destin de la 34ème Coupe de l’America.

Autres circuits.

Il faut désormais attendre que les équipes potentielles aient bien analysé les 41 pages du protocole dévoilé par Russell Coutts à Valence. Pour Philippe Mourniac, le navigateur d’All4One [voir notre article], c’est ce document qui détient les clefs de la prochaine édition. Il a expliqué à NauticNews.com que la date de clôture repoussée au 31 mars donne un peu plus de temps aux équipes pour boucler leur budget. Quant à la jauge AC72, il l’a trouvée intéressante notamment au niveau de l’évolution technologique. « On va passer sur quelque chose de nouveau, qui en plus, va aller vite ». Ainsi, ce nouveau support, avec la création du circuit ACWS, marque un changement dans l’histoire de la Coupe de l’America, dont la 34ème édition promet d’être spectaculaire. Cela sonne également la fin du Louis Vuitton Trophy dont la dernière épreuve aura lieu en novembre à Dubaï. Si les Extreme Sailing Series devraient être boostées au moins dans un premier temps, le circuit du TP 52 devrait être épargné sur le long terme. Seul circuit permettant aux équipes de faire naviguer une quinzaine de marins, le TP 52 pourrait même voir venir à lui des sponsors et des managers ne voulant pas participer au grand show que veut orchestrer Oracle. Peut-être visionnaire, le Defender américain s’inscrit tout de même bien dans l’histoire de la Coupe de l’America en affichant clairement ses ambitions d’obtenir un succès tant médiatique et qu’économique. Le protocole, la jauge et l’année de l’épreuve sont donc désormais connus. Russell Coutts, CEO d’Oracle, dévoilera le lieu de la 34ème America’s Cup, ainsi que le calendrier et les modalités des épreuves des challengers, lors d’une conférence de presse prévue fin décembre.

34th_Americas_Cup_protocol_by_Russell_Coutts_ceo_Oracle.jpg

Tags sur NauticNews.com :  Coupe de l’AmericaAC72OracleAmerica’s Cup World Series

Crédit photos : Americascup.com / Gilles Martin-Raget

-NG-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatre × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.