NauticNews

Une yole de mer pour les femmes

Repris en 2008 par Laouen de Kersauson, fils de Florent, inventeur de la route du Rhum, et neveu d’Olivier, le navigateur, VirusBoats est en pleine ascension. Son chantier a construit en 2010 une centaine de bateaux d’aviron et une vingtaine de multicoques. Sa dernière innovation : une yole cumulant légèreté et stabilité pour séduire la gent féminine.

L’aviron est un sport qui attire les femmes. Ceci, par sa simplicité (moins de 30 min d’apprentissage), son endurance, sa gestuelle symétrique non agressive et surtout son caractère « sport nature » dans le calme. Et pourtant, nombre d’entre-elles, reculent face à un argument de poids : la yole de mer classique est lourde (environ 50 kg) et assez encombrante. Quant à son voisin de gamme, le skiff, bien que plus léger, il demande une grande technique et s’avère surtout beaucoup moins stable…

Le défi du VirusBoats, basé dans le Morbihan, en Bretagne, a donc été de trouver un compromis entre poids et stabilité : deux qualités indispensables pour assurer autonomie et sécurité aux sportives. Ainsi, c’est la fabrication en infusion sous vide qui a été retenue puisqu’elle permet de fabriquer des coques légères et solides tout en étant peu polluante. Mieux, le centre de gravité, positionné très bas, délivre une stabilité, un confort et une ergonomie optimisée. Résultat ? Une yole en fibre de verre et polyester de 495 cm de longueur, de 78 cm de largeur et d’un poids entre 18 et 20 kg seulement ! Et pour alléger encore la bête, les rames sont en carbone. Le tout sera commercialisé très prochainement, à 3000 euros TTC.

Tags sur NauticNews.com : VirusBoatsLaouen de Kersauson

Plus d’informations : www.virusboats.com

Crédit photos : VirusBoats

-KL-

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

11 − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.