NauticNews

Strand Craft 166 : Un superyacht nommé désir

Aussi osé qu’inédit, le Strand Craft 166 est le deuxième projet de superyacht du fabriquant américain Strand Craft USA. Dessiné par le studio suèdois Gray Design, il s’inspire clairement de l’industrie automobile. D’ailleurs, comme le premier modèle de la gamme, le Strand Craft 122 [voir notre article], il cache un supercar sur mesure, mais pas seulement…

Esprit cabriolet, quand tu nous tiens… Le flybridge est escamotable. Aussi, il est possible de le rentrer en fonction de l’utilisation. Les radars sont eux aussi escamotables pour une ligne plus dynamique, plus lisse. Dessous, un escalier alloue l’accès au pont principal, inférieur et au garage qui accueille un incroyable supercar sur mesure pour le Strand Craft 166. Lignes identiques au bateau, moteur V8, 620 CV et vitesse supérieure à 305 km/h : peu de propriétaires vont faire fi d’un tel joujou. Cependant, les inconditionnels de Lamborgini, Ferrari, Koenigsegg ou Maybach pourront emmener leur auto personnelle. Le superyacht se défend bien aussi niveau moteur. Sous le “capot”, deux MTU de 5766 CV boostés par un Vericor de 5600 CV pour atteindre des pointes de 40 nœuds. Le fait que sa structure soit en composites high-tech aidera également à propulser cette bête de 230 tonnes (poids estimé qui nous paraît néanmoins excessif, ndrl.).


Symphonie mécaniqueLe thème automobile est très présent dans les lignes du Strand Craft 166 : un pari pourtant difficile sur un yacht de 50 mètres. Ici, rien de massif. Que du léger, aéro et hydrodynamique. Cette variation va jusqu’à l’intérieur du superyacht. De nombreux pans de mur afficheront une sellerie en cuir rouge. Le chrome sera très présent dans les cabines. Certaines parois imiteront le bronze brossé. Enfin, les fenêtres et le cockpit seront encadrés d’aluminium brossé. Le tout sera bercé par des LEDs de courtoisie pour une atmosphère d’intimité et de sécurité. Cet aspect est d’autant renforcé par des tapisseries en cuir de tuniques des samouraïs, disponibles en option. Cette protection sera pare-balles grâce aux fibres manufacturées de Vectran.

Cache-cache

Une autre surprise se cache à l’avant du Strand Craft 166. Sous son interminable étrave se cache un lounge en plein air. Doté d’un jacuzzi, d’un bar encastré et d’assises pour 8 personnes, il mène directement dans le cockpit. Le fly et le cache du nez relevés, on obtient un pont de plein pied pour pouvoir organiser des soirées de haute envergure. Pour la nuit, les invités seront logés dans cinq doubles cabines, équipées d’écrans Bang & Olufsen de 52 pouces, d’un système audio dernier cri et de LEDs de courtoisie. En prime, une centrale iPad permettra de contrôler chaque périmètre du superyacht (sono, vidéo, électronique, électrique…) sans se déplacer dans la cale, ni au salon. Tout cela tient bien sûr de la science fiction. Toutefois, toute la technologie semble réaliste et faisable. Bon boulot, Gray Design ! Les Suèdois ont déjà réussi l’impossible avec la fameuse Koenigsegg. Alors, un Strand Craft 166 sur l’eau d’ici peu n’est pas une si folle idée.

Fiche Technique NauticNews.com du Strand Craft 166

Crédit Photos : Gray Design
-KL-

1 Commentaire

  1. Hoogstoël 22 février 2011 at 15 h 55 min

    Bonjour,

    Ses lignes sont à fendre les vagues.
    Extrêmement esthétique, Gray Design nous gratifie d’une oeuvre d’art en sortant la grosse artillerie.
    Encore à l’état virtuel, j’attends une suite…

    Bonne journée

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatre × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.