NauticNews

Ca souffle sur les Régates Royales!

33emes Régates Royales de Cannes voiliers classiques
Les 33èmes Régates Royales ont débuté sous un grand soleil, mais avec un reste de Mistral. Si la journée de lundi a été impraticable pour les Dragons, tous les voiliers ont pu entamer la dernière manche du Trophée Panerai ce mardi par une brise de sud/ouest, avec quelques rafales atteignant Force 5. Une vingtaine de milles était à parcourir pour les grands yachts de tradition dans une brise qui prenait du souffle, une douzaine de milles seulement pour les plus petites unités. En « Epoque Aurique », Nan of Fife s’est imposé devant Avel tandis que chez les « Big Boats », Cambria a remporté la première manche devant Moonbeam IV, et Moonbeam III, dit Moonbeam of Fife. Classés respectivement 5ème et 6ème, deux des quatre 15 Mètre JI naviguant encore ont également fait le spectacle. Mariska, récent vainqueur de la Monaco Classic Week [voir article] a devancé The Lady Anne, qui a pris sa revanche lors de la seconde journée tandis que cette régate du mercredi était remportée par Moonbeam III.

L’original donne la réplique.

Chez les « Spirit of Tradition », la bataille fait rage en temps réel entre les deux Class J engagés. Si Shamrock V, le premier construit de la classe et dessiné par Charles Nicholson pour Sir Thomas Lipton, est un habitué des Régates Royales, Lionheart y fait quant à lui sa première apparition. Ce voilier en aluminium, mis à l’eau en juin 2010 par le chantier Hoek aux Pays Bas, est issu des plans réalisés par les architectes W. Starling Burgess et Olin Stephens. Pour la défense de la Coupe de l’America de 1937, Harold Vanderbilt leur a commandé un nouveau Class J afin de contrer Endeavour II de l’architecte Charles Nicholson. Les designers américains imaginent deux voiliers, Lionheart et Ranger, mais seul ce dernier fut construit. Il battit largement le Challenger britannique, mais fut le dernier des dix Class J mis à l’eau dans les années 30.

33emes Régates Royales de Cannes dragons

Toujours fringuant.

Ayant fêté son 50ème anniversaire en 2009 [voir article], le Dragon constitue toujours une série très dynamique sur les rivages méditerranéens, notamment du côté de Cannes. Cette année, 59 concurrents représentants 14 nations (Allemagne, Danemark, États Unis, Finlande, France, Grande Bretagne, Hong Kong, Irlande, Italie, Monaco, Pays-Bas, Russie, Suède, Ukraine) participent à l’épreuve. Et les grands noms de la série ont encore répondu présents à l’image du multiple champion (plus de 200 titres !) Poul Richard Hoj-Jensen, du redoutable Britannique Ivan Bradbury, de l’industriel allemand Hassö Plattner, du percutant Italien Guiseppe Duca, de l’armada russe avec en tête de liste le tenant du tire des Régates Royales 2010 Anatoly Loginov, les deux frères finlandais Christian et Andrea Borenius et bien sûr le Prince Consort Henrik du Danemark. Après 2 jours de régates et 5 manches disputées, ils sont désormais cinq à avoir fait le break et à espérer une place sur le podium. Seuls 6 points séparent le Russe Loginov (Annapurna) du Prince Henrik du Danemark (White Lady). Tandis que le Danois Poul-Richard Hoj-Jensen (Danish Blue), l’Irlandais Martin Byrne (Jaguar-Bear), l’Italien Guiseppe Duca (Cloud) sont intercalés en embuscade. Côté Français, Joseph Varoqui (Rusalka) intègre le Top Ten grâce à une très belle seconde journée. Les prochains jours devraient bénéficier d’une brise moins soutenue avec tout autant de soleil et de joutes navales sur le magnifique plan d’eau cannois.

Résultats et Informations : Site des Régates Royales

Tags sur NauticNews.com :  Régates ClassiquesRégates RoyalesCannesDragons

Crédit Photos : Alexis Courcoux / Régates Royales Trophée Panerai 2011

-NG-

Related Articles

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

un × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.