NauticNews

Les Extreme Sailing Series débarquent sur la Promenade des Anglais

Extreme Sailing Series 2011 - Act 7 Nice

Après deux journées, les Extreme Sailing Series de Nice se rapprochent de la promenade des Anglais. Grâce au nouveau format des courses en « Stade », les spectateurs pourront admirer des régates intenses à seulement quelques mètres de la plage. Ils pourront également profiter des nombreuses animations mises en place sur le village de course et les commentaires en français et en anglais pour ne rien rater de ce qu’il se passe sur l’eau. « Les régates en stadium sont un nouveau concept qui rend les courses plus intenses, plus stressantes mais aussi plus excitantes » a expliqué Pierre Pennec, le skipper de Groupe Edmond de Rothschild lors de la conférence de presse. Le second du classement général à seulement 1 pt du leader Luna Rossa a abordé cette 7ème étape des Extreme Sailing Series 2011, qui en compte 9, avec beaucoup d’ambition. A l’issue des 2 premières journées de courses à Nice, le Français est également second. Mais les régates en stade peuvent redistribuer les cartes, d’autant que le plateau des skippers est extrêmement relevé.

Oman Air Ben Ainslie Extreme Sailing Series Nice day 2

Lors de la journée de la presse, Nauticnews.com a pu embarquer pour une régate à bord d’Oman Air, barré par Ben Ainslie. Le triple médaillé d’Or olympique (en Laser puis en Finn) et Champion du monde de Match Racing en titre, participe à Nice à seulement sa seconde épreuve d’Extreme 40. A bord, l’esprit de compétition et de recherche de la perfection est bien présent. Nous avons effectué avant la 1ère manche de jeudi, 4 simulations de départ dont la moins réussie a donné un retard sur la ligne de 3 secondes. Cependant l’équipage qui représente Oman, est encore en phase de découverte. « On a apprend énormément », a commenté Ben Ainslie qui avouait également avoir eu beaucoup de plaisir à naviguer. « Mais ce n’est pas facile de rester calme surtout dans les conditions légères, comme à Nice ». Si l’un des plus beaux palmarès olympique peine à trouver ses marques, ce n’est pas le cas de Roman Hagara, double champion olympique de Tornado. Forcément très à l’aise en catamaran, l’Autrichien est leader du classement provisoire de Nice grâce à une excellente 1ère journée. Moins à l’aise le 2nd jour, l’équipage de Red Bull Extreme Sailing a cependant réussi à garder son leadership suite à leur victoire dans l’avant-dernière manche de jeudi. Parti derrière les autres concurrents, Roman Hagara a réussi à franchir la ligne avec énormément de vitesse. Lof après lof, en rasant l’arrière des autres Extreme 40, l’Autrichien a viré la 1ère bouée en tête. Personne n’a pu le rattraper. Même pas Terry Hutchinson, le skipper qui hier gardait son catamaran Artemis le plus longtemps, et le plus haut sur une patte. La seconde journée de course s’étant terminée dans une petite brise approchant les 10 nœuds, les marins, parmi les meilleurs spécialistes mondiaux de la discipline, ont pu effectuer quelques bords extrêmement impressionnants. Quant à Jean-Pierre Dick le Niçois qui découvre le circuit, il n’a pu que constater l’excellence du plateau. Il a rappelé avec justesse pendant la conférence de presse que ce serait décrédibiliser les compétences et l’expérience des marins présents sur le circuit, s’il pouvait du jour au lendemain prendre la barre d’un Extreme 40 et jouer aux avants postes. Cependant, le talent est là et soutenu par un public qui peut venir nombreux sur le village installé sur la Promenade des Anglais, il pourrait claquer quelques manches !

Suivre les régates en direct : Site des Extreme Sailing Series

Tags sur NauticNews.com : Extreme Sailing Series Extreme 40

Crédit photo : Lloyd Images

-NG-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

dix-sept − quatorze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.