NauticNews Logo

Transat Jacques Vabre : Les Antilles en ligne de mire

Transat Jacques Vabre 2011 virbac paprec 3 dick et beyou en tête à l'approche des antilles

A moins de 2 000 milles de l’arrivée de la Transat Jacques Vabre, deux Imoca, Virbac Paprec 3 et Hugo Boss, se sont échappés en tête. Le tandem Dick/Beyou possède 41 milles d’avance sur Thomson/Altadill, et surtout 224 milles sur Gamesa de Golding/Dubois, le premier à avoir oser faire route au Sud. Encore plus extrême, l’option prise par Groupe Bel du duo De Pavant/Regniau porte peu à peu ses fruits. Relégué à 364 milles au classement de vendredi 11 à 20 heures, le tandem méditerranéen ne pointe 24 heures plus tard plus qu’à 274 milles du leader. Cependant, cette option pourrait se révéler peu payante dans les heures qui suivent, car sur leur route se dresse une zone d’accalmie. D’autant que Jean-Pierre Dick et Jérémie Beyou gèrent à merveille leur avance à 3 jours environ de négocier le passage en République Dominicaine qui leur faudra laisser à tribord.

Après plus de 10 jours de course, et quelques fronts à négocier, les conditions sont plus clémentes et les voiliers font peu à peu route directe sur l’arrivée. Si Virbac Paprec 3 semble s’envoler vers la victoire, en Multi 50, la chose n’est pas encore entendue. Pour Maître Jacques, dont l’ambition est de détrôner l’unique rival Actual, qui navigue avec les leaders Imoca, l’option sud pourrait être payante. En 48 heures, Loïc Féquet et Loïc Escoffier ont réussi à combler les 400 milles de retard qui les séparaient du trimaran vert et rouge. Au pointage de 17 heures ce jour, le retard n’était plus que de 17 milles.  « Comptez sur nous pour être à fond jusqu’au bout » prévenait un Loïc Escoffier épanoui à la vacation de midi. La bataille fait donc rage entre les deux seuls Multi 50 rescapés des premières nuits en mer [voir article] tandis qu’en Class40, Aquarelle.com poursuit sa course en tête. Le tandem Bestaven/Drouglazet compte 142 milles d’avance sur eRDF – Des pieds et des mains de Seguin/Richomme, et 226 sur Groupe Picoty de Fournier/Caso. Encore à plus de 2 500 milles de l’arrivée, les concurrents de tête devraient bientôt toucher l’alizée et enfin filer vers l’arc antillais. A l’arrière, après avoir été plus longtemps affectés par le mauvais temps et une navigation inconfortable dans les grains, ils vont désormais peiner dans un flux erratique.

Tags sur NauticNews.com : Transat Jacques VabreIMOCAMulti 50Classe 40

Crédit photos : Alexis Courcoux

-NG-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

douze − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.