NauticNews Logo

Voile Olympique : 80% des Français sélectionnés pour Londres

Leroy Mermaids Mondiaux isaf 2011 perth  match race bronze

Philippe Gouard, Directeur Technique National de l’Equipe de France de Voile, a annoncé la sélection des Français pour les prochains JO de Londres. Si la France a qualifié les 10 séries pour la 3ème olympiade de suite, seules 8 d’entre elles connaissent leur sélectionné. En effet, en Laser Radial et en 470 féminin, le DTN s’est donné jusqu’à leurs mondiaux respectifs pour arrêter ses choix. Dans les séries que suit particulièrement NauticNews.com, Claire Leroy, 3ème et unique médaille française lors des mondiaux de Perth, a bien entendu décroché sa sélection en Match Racing. En Laser, Jean-Baptiste Bernaz va participer à ses seconds JO à seulement 25 ans en juillet. 12ème aux derniers mondiaux, le laseriste de Sainte-Maxime aura sur le plan d’eau de Weymouth l’avantage de l’expérience olympique, contrairement à il y a 4 ans où il s’est tout de même classé 8ème.

En 49er, le choix du DTN s’est naturellement porté sur Dyen/Christidis. En 470 masculin, Philippe Gouard a donné sa confiance à l’équipage Le Boucher/Carros auteur d’une excellente saison, si l’on excepte les mondiaux de Perth. En Finn, c’est Jonathan Lobert qui aura pour mission de succéder à Guillaume Florent (Bronze à Pékin). Ce dernier n’a par contre pas réussi son pari de se qualifier dans une autre série, en Star, en compagnie de Pascal Rambeau. C’est le duo Rohart/Ponsot qui défendra les couleurs de la France. En RS:X, Charline Picon participera à ses premiers jeux tandis que Julien Bontemps, pour sa 3ème participation, essaiera de faire aussi bien qu’il y a 4 ans (Argent à Pékin, ndlr). Pour les deux dernières séries, le DTN tranchera fin mai en Laser Radial entre Sarah Steyaert et Sophie de Turckheim, et entre trois équipages en 470 féminin : Petitjean/Douroux, Rol/Defrance et Lecointre/Géron. En attendant, dès la semaine prochaine, les sélectionnés ainsi que les présélectionnés partiront pour Briançon (Hautes Alpes) pour un stage de préparation physique et de cohésion. « Après le stage de Briançon, on débutera un travail foncier assez fort. Ce sera une opération commando assez forte sur lequel nous augmenteront nos entraînements fonciers afin d’être plus constants dans nos résultats » a expliqué Philippe Gouard qui souhaite ramener 6 médailles de Londres.

Tags sur NauticNews.com : Voile OlympiqueISAFJeux OlympiquesLaserMatch Race

Crédit photos : Lionel Cottin / FFV

-NG-

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

1 × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.