NauticNews

AC World Series: Collision d’ORACLE TEAM USA Coutts

L’une des équipes du Defender, ORACLE TEAM USA Coutts, a heurté de plein fouet le bateau comité des America’s Cup World Series, cet après-midi, lors du départ de la première course en flotte du jour.

Le vétéran, Russell Coutts (NZL), qui tentait de se glisser entre ce dernier et l’AC45 de son co-équipier, ORACLE TEAM USA Spithill, est finalement entré en collision avec la marque de départ. “Je pensais qu’il y avait assez de place et j’ai eu tort”. “J’ai cru qu’ils étaient sur le point d’abattre mais ils ont continué à lofer et la porte s’est refermée sur nous” explique le skipper dont le bateau endommagé au niveau de l’étrave n’a pas été en mesure de terminer la régate ni de prendre le départ de la deuxième manche.
(Cliquez ici pour regarder la vidéo de la collision)

Lors de la première manche, Emirates Team New Zealand, qui avait pris le commandement de la flotte au départ, a été contraint de naviguer dans une zone du plan d’eau stratégiquement peu favorable et les Kiwis n’ont pas réussi à conserver leur avantage.

De son côté, Paul Campbell-James (GBR), skipper de Luna Rossa Swordfish, est parvenu à remonter un plan d’eau relativement dégagé tandis que l’équipage de Nathan Outteridge (AUS), à bord de Team Korea, qui tentait de faire de même, s’est vu contraint d’effectuer une pénalité. Parallèlement, les Italiens à bord de Luna Rossa Piranha ont réussi à s’emparer de la seconde place, poursuivis par les Français d’Energy Team, skippé par Yann Guichard (FRA), qui signent leur meilleure performance du jour en terminant troisièmes de la manche.

“Les conditions étaient musclées et nous étions souvent dans le peloton de tête” se réjouit Nathan Outteridge, récent médaillé d’or olympique. “Quatrièmes et seconds, cela nous convient comme résultat tous les jours. La régularité est l’une des clé du succès même si l’essentiel consiste à tout donner lors de l’ultime manche en course du ‘Super Sunday’.”

Dans la deuxième course en flotte du jour, de nombreux leaders se sont succédés. Dean Barker a de nouveau pris la tête de la flotte, qu’il a conservée cette fois-ci plus longtemps, mais lors du second bord de près, Jimmy Spithill (AUS) l’a rattrapé. Team Korea s’est encore brillamment illustré, en s’emparant de la seconde place devant les Kiwis sur la ligne d’arrivée.

Ce soir, l’équipage de Jimmy Spithill mène le championnat, suivi de celui de Nathan Outteridge à la seconde place. Les Français, qui pointaient hier en sixième position à égalité de points avec le cinquième et le septième, sont ce soir à la quatrième place, à trois points du troisième actuel, Chris Draper, Luna Rossa Piranha. ORACLE TEAM USA Coutts est avant dernier suite aux deux courses en flotte non courues.

En tout début d’après-midi, Ben Ainslie (GBR) s’est excusé auprès de son équipage pour départ mal décompté, qui a permis à Emirates Team New Zealand de s’élancer en tête sur le parcours et d’accéder aux demi finales de match racing. “Je suis vraiment désolé pour le départ, je suis encore en cours d’apprentissage,” admet Ben Ainslie en franchissant la ligne d’arrivée, le skipper champion olympique le plus médaillé de tous les temps qui effectue ses débuts sur le circuit des AC45.

Le second duel, opposant les Français au Team de Russel Coutts, était plus serré. Si le départ était relativement équilibré, Russell Coutts a réussi à préserver la gauche (l’intérieur de la première marque) ce qui lui a rapidement donné un avantage pour ensuite dominer la manche. Très engagé, l’équipage d’Energy Team est tout de même parvenu à prendre la tête grâce à un enchaînement de virements stratégiques. Mais les Américains sont revenus à la charge pour ensuite franchir la ligne avec une mince avance. Yann Guichard, le skipper d’Energy Team, explique : ‘C’était un beau match au coude à coude face à Russell et son équipage. Nous avons perdu le départ contre eux, mais nous sommes bien revenus après à la porte sous le vent pour ensuite prendre temporairement la tête du match. Puis nous avons commis quelques erreurs stratégiques qui nous ont coûté cher sur un plan d’eau très tactique’.

‘A propos du championnat de courses en flotte, l’important est de bien se maintenir au classement car c’est surtout la manche du ‘Super Sunday’ de dimanche qui compte. Aujourd’hui fut une journée avec du très bon et du moins bon, mais avec onze AC45 lancés à bloc sur le plan d’eau, il faut parfois prendre des départs conservateurs’.

Tags sur NauticNews: AC World SeriesAmerica’s CupAC45Energy Team

Crédit Photo: Gilles Martin-Raget

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

16 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.