NauticNews

Vendée Globe : Avarie de quille pour Mike Golding

Cela fait près de 24 heures que Mike Golding travaille pour résoudre un problème de quille auquel il est confronté. L’inspection qu’il a pu mener hier soir avec sa camera sur le côté du bateau a en effet révélé qu’il avait perdu le carénage avant de l’ogive de quille. À une dizaine de jours de la fin de son 4è Vendée Globe, le skipper britannique doit donc trouver une solution dans dans les plus brefs délais pour rester en mesure de rallier la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne.

Graham Tourell, boat captain de Gamesa, explique : « Mike a découvert cela hier soir, quand il a essayé d’utiliser la pompe de cale qui évacue l’eau par le puits de quille. La pompe ne fonctionnait pas, il a donc examiné l’intérieur qui était plein d’eau, au-delà du niveau de la tête de quille et des vérins. »

« Il y a beaucoup de turbulences à l’avant de la quille. Et sans ce carénage, l’eau s’engouffre dans le puits, plus vite qu’elle ne s’évacue par l’effet de Venturi. »

« La nuit dernière, Mike a coupé et taillé une bouée de sauvetage fer à cheval pour endiguer le flot. Au départ, cela a bien fonctionné, mais cela n’ a pas tenu à cause des turbulences. Il a ensuite essayé de la coincer avec la gaffe. Ce qui a aussi marché un temps, avant que, de nouveau, elle ne tienne plus en place. »

« Même à ce stade du parcours, c’est une avarie qui pourrait potentiellement mettre fin à la course. Si le niveau et la pression de l’eau ne sont pas réduits, les manchons en caoutchouc qui assurent l’étanchéité du vérin hydraulique pourraient éclater. Ce qui pourrait occasionner une inondation et des court-circuits électriques, provoquer des défaillances du système, avec risque au bout du compte d’endommager le moteur. »

Avec la ligne d’arrivée presque en vue, Mike a entrepris tout ce qu’il peut pour mettre en oeuvre une solution qui lui permette de boucler sa course. Après près de 5 heures la tête dans le puits de quille, il espère avoir trouvé la solution adéquate.

Ereinté, Mike Golding commente : « J’ai tiré profit d’un trou de vent, pour me mettre à la cape, et avoir  ainsi le couvercle du puits de quille hors tension. J’ai alors passé un bout de chaque côté de l’ogive. Cela permet effectivement de réduire l’ouverture transversale, et de réduire la pression à l’intérieur du puits de quille, ainsi que le niveau de l’eau. »

« J’ai étudié de près les images prises sous l’eau, je suis surpris de voir que ce carénage avant manque, d’autant plus qu’il a vraiment été bien ajusté, et il était protégé. J’en déduis que c’est soit à cause des chocs continuels dans le bateau, soit la conséquence d’un impact lors de ces dernières 48 heures. »

Bien que la perte de ce carénage ralentira sans aucun doute la vitesse du bateau, Mike Golding espère que la solution mise en place aujourd’hui tiendra bon et qu’elle lui donnera l’opportunité de continuer sa bataille avec Jean Le Cam (SynerCiel) pour la cinquième place de ce Vendée Globe.

Tags sur NauticNews: Vendée GlobeMike Golding

– CP –

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

quatre × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.