NauticNews Logo

Louis Vuitton Cup : Premier point pour Luna Rossa

Luna Rossa Challenge 2013 a rejoint le plan d’eau de la Louis Vuitton Cup, la régate de sélection des challengers de l’America’s Cup, pour la première fois aujourd’hui en ouvrant son score.

Avec entre 13 à 15 nœuds de brise, le barreur britannique Chris Draper a mené l’AC72 argenté autour du parcours de 12.07 milles en 28 minutes et 58 secondes, lors de la troisième course du premier round robin de la Louis Vuitton Cup. Les Néo-Zélandais avaient opté pour une plus longue distance de 16 milles lors des deux manches inaugurales, dimanche et mardi.

Luna Rossa a atteint une vitesse maximale de 36.13 nœuds dès le premier bord de l’épreuve, en solo. Leur adversaire, Artemis Racing procède actuellement à une série de tests structurels sur son AC72 qui ne sera pas opérationnel avant deux semaines.

« Les conditions étaient plutôt légères et instables et je suis certain que nous pouvons mieux faire » déclare le skipper du défi italien, Max Sirena (ITA).

Verdict du Jury International

Peu de temps avant que Luna Rossa prenne le départ, le Jury International a publié sa décision suite à la plainte de l’équipe italienne et d’Emirates Team New Zealand. Les membres du jury ont statué, sans aucune conséquence sur le déroulement futur des épreuves, que le Directeur de course ne peut changer les règles de la compétition seul, même dans le meilleur intérêt des équipiers.

« Nous respectons la décision du jury » commente le Directeur de course Iain Murray (AUS). « Mon objectif principal est avant tout la sécurité des compétiteurs » rappelle-t-il. America’s Cup Event Authority, l’organisation en charge du déroulement de la compétition à terre, et America’s Cup Race Management, responsable de l’aspect sportif sur le plan d’eau, déclarent chacun respecter la décision du Jury.

« Ceci signifie que les régates se poursuivent à la condition que les équipes respectent les règles de la classe des AC72 et celles de sécurité » déclare le PDG d’ACEA, Stephen Barclay (NZL). « Si les équipes les appliquent, le ‘Marine Event Permit’ délivré par les garde-côtes américains sera maintenu » ajoute-t-il.

« Je remercie tous les membres du Jury pour leur patience et leur considération. Je salue particulièrement nos fans, nos sponsors et la ville de San Francisco qui continue de soutenir la 34e America’s Cup » conclut Stephen Barclay.

Après-demain, samedi 13 juillet dès 12h15 locales, deux AC72 – Luna Rossa Challenge vs. Emirates Team New Zealand – se rencontreront en duel pour la toute première fois à l’occasion de la première course du second round robin de la Louis Vuitton Cup, la régate de sélection des challengers de l’America’s Cup.
A noter que les Italiens avaient remporté la Louis Vuitton Cup en 2000 et que les Néo-Zélandais en avaient fait de même en 1995 et 2007, ce qui fait d’eux les champions en titre.

Tags sur NauticNews: Louis Vuitton Cup, America’s Cup, AC72

Crédit Photo : ACEA / GILLES MARTIN-RAGET

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

6 + 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.