NauticNews Logo

Transgascogne 6.50 : Arrivées collées serrées en série

Quatre concurrents en quatre minutes, c’est le superbe final que les solitaires en bateau de série ont offert à cette première étape de la Transgascogne. Longtemps menée et bien contrôlée par Clément Bouyssou (No War), c’est finalement le suisse Simon Koster (Go4it) qui remporte cette course entre la Vendée et l’Espagne, en coupant la ligne ce jeudi matin à 10h40. Il est talonné à 2 minutes par Jean-Marie Oger (ACEBI) et Sylvain Leboeuf (Match Box). Justine Mettraux (Team Work) rate le podium d’un rien, elle coupe la ligne deux autres petites minutes derrière le 3e.

En double sur bateau de série, c’est le duo Prono/Vlamynck (ESI Group) qui s’impose devant Lemaire/Vaur (L’OEuvre du marin breton) et Claverie/Barriquand (Cachaca).

Dans la brume, à la chasse aux risées, l’arrivée des bateaux de série à Luanco, terme de cette première étape de 240 milles entre la Vendée et l’Espagne a été éprouvante pour les nerfs. Certains concurrents ont réussi à trouver les bons couloirs de vent, d’autres pas. Après 48h d’une course d’abord musclée puis très tactique et technique pour finir, il fallait disposer de suffisamment de lucidité et d’énergie pour attaquer au bon endroit, au bon moment. Et, dans ces cas-là, un peu de « réussite » est parfois bien venue…

Ainsi, sur les toutes dernières heures de l’étape, le Suisse Simon Koster (Go4it) a réussi à reprendre les 2 milles qui le séparaient du leader d’alors, Clément Bouyssou (No War). Ce dernier a bien tenté de le contrôler, mais en vain. La pression et la fatigue d’avoir mené la flotte toute la nuit ont dû peser.

Pendant ce temps, très légèrement plus au sud, Jean-Marie Oger (Acebi) et Sylvain Leboeuf (Match Box), poussés par une brise thermique nocturne de 4 à 6 nœuds alors qu’à peine un demi-mille plus nord, Simon et Clément étaient au près dans 0 à 2 nœuds de vent, réussissaient à s’intercaler entre le suisse et le breton.

Jean-Marie Oger (Acebi), pointé en 14e position trois heures seulement avant la ligne d’arrivée, a tenté ce bord après avoir remarqué une bande de vent à la côte : une option de dernière minute qui lui a valu une remontée fantastique !

Au final, les écarts sont relativement faibles au classement général provisoire et tout est encore possible sur l’étape retour !

Jean-Marie Oger (ACEBI), deuxième en bateau de série solitaire : « C’est le genre de final où l’on se fait avoir 9 fois sur 10 ; là, pour une fois, c’était l’inverse ! Je me suis rapproché de la côte et j’ai remarqué une zone de vent qui pouvait être du thermique. J’ai décidé de tenter le coup ! J’ai pu mettre le gennaker alors que les autres étaient au près dans la pétole.

C’est ma première course en solitaire de la saison, j’avais très envie de naviguer. J’avais la pêche, une bonne vitesse, un bon timing dans les changements de voile… J’ai juste pris du retard au tout début à cause de problèmes de pilote, mais sinon c’était parfait ! »

Sylvain Leboeuf (Match Box), troisième en bateau de série solitaire : « la fin de parcours a été un peu tordue. C’était très couvert avec des bouffées de thermique et je me suis retrouvé là où il fallait ! J’ai envoyé le gennaker et ça a bien accéléré. Il y avait tellement d’écart en latéral que je ne savais pas trop où j’en étais dans le classement avant de recroiser. Mais je m’étais bien préparé et ça a globalement bien marché ! Du coup ça motive pour la suite. Je ne pourrai pas faire la Mini Transat cette année à cause de mon travail, mais dans deux ans… pourquoi pas ! »

En double, le seul prototype, Sea Zaitre de Maxime Eveillard et Lorry André est arrivé ce matin à 7h02.

En bateaux de série, ça a joué serré jusqu’au bout. À 15h00 ce jeudi, 5 des 7 équipages sont arrivés. Le premier à couper la ligne fut le duo David Prono / Quentin Vlamynck (ESI Group) suivi de Jean-Baptiste Lemaire / Jean-Paul Vaur (L’OEuvre du marin breton) et de Yann Claverie / Nicolas Barriquand (Cachaca).

Crédit photo : Michel Gay

Tag sur NauticNews : Transgascogne 6.50

– CP –

Tags (étiquettes) :

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

3 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.