NauticNews

America’s Cup : Emirates Team New Zealand ouvre le score en finale face à ORACLE TEAM USA

Emirates Team New Zealand a fait carton plein lors de la journée d’ouverture de la finale de l’America’s Cup sur le mythique plan d’eau californien. L’équipage kiwi, mené par le skipper Dean Barker, a signé ses deux premières victoires en s’imposant successivement avec 36 puis 52 secondes d’avance.

« Il est bien trop tôt pour tirer des conclusions, mais je pense qu’on a tous vu des bateaux incroyablement similaires en termes de performance » explique Dean Barker, barreur de l’équipe néo-zélandaise depuis plus de 10 ans. « Les conditions étaient légères aujourd’hui et nous en testerons d’autres au cour de la série de régates à venir. Mais comme prédit, il n’y a effectivement que très peu de différences entre ces deux AC72 ».

La compétition s’est donc jouée à couteaux tirés entre les deux finalistes de l’America’s Cup notamment lorsqu’ORACLE TEAM USA a tenté de pousser Emirates Team New Zealand à la faute, à deux reprises sans succès lors des pré-départs qui étaient des plus intenses.

« Lors du premier duel, nous n’avons pas réussi à les marquer autant que nous aurions voulu » commente Jimmy Spithill (AUS), l’actuel détenteur de l’America’s Cup depuis 2010.
L’équipage américain a cependant et temporairement pris la tête à mi-parcours pour ensuite la rendre pour de bon aux Kiwis.
« Lors de la seconde manche, nous étions surpris de ne pas les avoir pénalisés. Puis nous n’avons pas été capables d’accélérer aussi rapidement qu’ils l’ont fait. Et à partir de là, c’est difficile de revenir lorsqu’on est mené et sous contrôle. D’autant plus qu’ils n’ont commis aucune erreur par la suite. Demain sera un autre jour » conclut-il.

La pression monte donc d’un cran ce soir pour l’actuel Defender de la 34ème America’s Cup. « Ce n’est clairement pas le résultat espéré » a déclaré le skipper d’ORACLE TEAM USA Jimmy Spithill (AUS) à la conférence de presse d’après-match à la suite de leur double défaite.

En revanche, pour le régleur de l’aile d’Emirates Team New Zealand, Glenn Ashby (AUS) : « Je suis persuadé que nous assisterons à de belles batailles la semaine prochaine. Le jeu est ouvert ». « Pour deux bateaux aussi différents en terme de conception et de construction, c’est fantastique de les voir régater aussi près, au contact l’un de l’autre » ajoute-t-il.

Résultat provisoire de la Finale de l’America’s Cup (9 points sont requis pour remporter l’épreuve) :
Emirates Team New Zealand – 2
ORACLE TEAM USA – 0*
*Pénalisée de deux points par le Jury International, l’équipe américaine devra totaliser onze victoires pour conserver son titre et le trophée de l’America’s Cup.

La course 1 en chiffres :

  • Parcours : 5 bords / 9.71 milles nautiques
  • Temps de course : ETNZ – 23:30, OTUSA – 24:06
  • Delta: ETNZ +:36 secondes
  • Distance totale parcourue : ETNZ – 11.7 NM, OTUSA – 11.4 NM
  • Vitesse moyenne : ETNZ – 30.07 nœuds, OTUSA – 28.58 nœuds
  • Vitesse maximale : ETNZ – 43.54 nœuds, OTUSA – 42.51 nœuds
  • Vitesse du vent : Moyenne – 16 nœuds, Pointe – 21 nœuds

La course 2 en chiffres :

  • Parcours : 5 bords /10.11 milles nautiques
  • Temps de course : ETNZ – 22:46, OTUSA – 23:38
  • Delta: ETNZ +:52 secondes
  • Distance totale parcourue : ETNZ – 11.3 NM, OTUSA – 11.3 NM
  • Vitesse moyenne : ETNZ – 30.12 nœuds, OTUSA – 28.92 nœuds
  • Vitesse maximale : ETNZ – 46 nœuds, OTUSA – 42.87 nœuds
  • Vitesse du vent : Moyenne – 16.6 nœuds, Pointe – 19.5 nœuds

Tags sur NauticNews: America’s Cup, AC72

Crédit Photo : ACEA / GILLES MARTIN-RAGET

– CP –

Tagged with:

Articles de la même catégorie

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *

19 + onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.